Propolis : bienfaits, comment l'utiliser, des dangers ?

La propolis est une substance résineuse recueillie par les abeilles sur les bourgeons des arbres. Rouge, verte, noire... Il en existe plusieurs types avec différents bienfaits : pour calmer une verrue, un mal de gorge, l'acné... Sous quelle forme l'utiliser ? Les enfants peuvent-ils en consommer ? Et les femmes enceintes ? Mode d'emploi.

Propolis : bienfaits, comment l'utiliser, des dangers ?
© Monika Wisniewska - 123RF

Définition : c'est quoi la propolis ? A quoi sert-elle ?

La propolis est une substance résineuse ambrée récoltée par les abeilles sur les bourgeons et l'écorce de certains arbres. La propolis est enrichie des sécrétions salivaires et de la cire d'abeille au cours de son élaboration. Elle sert de "mastic" pour tapisser l'intérieur de la ruche afin de l'isoler et l'aseptiser. Étymologiquement, "propolis" signifie "devant la cité", puisque cette substance permet de réduire les ouvertures de la ruche avant l'hiver. Elle évite ainsi le développement des micro-organismes (bactéries, virus, moisissures). Les abeilles utilisent aussi la propolis pour réparer les rayons fissurés, ou encore embaumer les cadavres des intrus.

Composition de la propolis

"La propolis est composée de résines (50 %), d'huiles essentielles (5 à 10%), de cire (30 à 35%), de quelques grains pollens (5%). Elle est riche de plus de 300 molécules actives, dont des composés antiviraux, antibactériens, anti tumoraux, qui lui confèrent un potentiel thérapeutique exploitable en médecine humaine", expose Françoise Sauvager, maître de conférence et ancienne chercheuse au laboratoire de microbiologie de la faculté de pharmacie de Rennes. La composition de la propolis varie en fonction de l'origine géographique et de la flore butinée. Selon ses origines, la propolis renferme des concentrations plus ou moins élevées de polyphénols, de flavonoïdes et d'artépilline C aux propriétés anticancéreuses remarquables. Les propolis ont toutes des effets antioxydant très puissants et ont une action ciblée sur les bactéries et les virus.

Types de propolis : propolis verte, noire, brune...

  • La propolis brune à jaune de peuplier, contre les verrues : elle est récoltée en France et en Europe. Son action antibactérienne agit rapidement. Elle s'utilise à petites doses car elle est puissante. Elle soulage vite les petits soucis de l'hiver et les imperfections cutanées (verrues). On la trouve sous la forme de  sirop, d'extrait alcoolique, de spray, de pommade...
  • La propolis verte du Brésil, contre les mycoses et les cellules cancéreuses : elle est prélevée par les abeilles sur le " romarin des champs " (Baccharis dracunculifolia). Une plante connue pour sa teneur élevée en terpénoïdes, qui sont des actifs à forte action anti-inflammatoire. Cette plante synthétise également un dérivé de l'acide cinnamique : l'artépilline C très étudiée pour ses propriétés cytostatiques (anticancéreuses). Cette variété de propolis est disponible en France sous une forme sèche, en capsule.
  • La propolis rouge de palétuvier : elle provient des mangroves des pays tropicaux. Elle est particulièrement antivirale. Elle se décline en gélule, extrait, sirop...

Quels bienfaits santé ?

L'OMS a ajouté l'utilisation de la propolis dans son programme nutrition et santé. La propolis aurait en effet des bienfaits : 

  • Pour les problèmes de peau (mycose, verrues, acné...). La propolis s'utilise sur les mycoses, les furoncles, l'herpès, le zona, l'acné, certaines brûlures et plaies, les escarres, les ulcères variqueux, à certains stades du psoriasis, sur l'alopécie, les verrues, l'eczéma.
  • Pour les problèmes ORL type angine, rhinopharyngite, sinusite. Mais elle agit aussi sur la rhinite, l'otite, la bronchite, la pneumonie, la trachéite, le rhume, l'asthme...
  • Pour les problèmes bucco-dentaires comme les aphtes ou les gingivite. Elle agit aussi sur la parodontite, la glossite (inflammation de la langue), les abcès dentaires, le muguet ou encore les caries.
  • Pour les problèmes urogénitaux (vaginite, adénome de la prostate, cystite). Mais aussi la néphrite, la dysménorrhée, le cancer du col utérin.
  • Contre le cancer : "la propolis potentialise les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Elle diminue leurs effets indésirables, tout en stimulant l'immunité et en augmentant le temps de survie et le confort du malade. Ses propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires sont mises à profit pour permettre à certains patients d'aller au bout de leur traitement", indique Françoise Sauvager D'autres études mettent en évidence l'action inhibitrice de la propolis sur la multiplication des cellules cancéreuses et sur le développement des métastases. L'usage de la propolis en cancérologie n'est pas répandue en France, alors que la propolis est considérée comme un médicament en Allemagne et en Suisse.
  • Anti-microbes. Plusieurs études au Brésil, au Japon, en Croatie et à Cuba montrent une activité anti-microbienne particulièrement puissante de la propolis. Elle est capable d'agir sur le staphylocoque doré multirésistant, le streptocoque A, la listeria, l'helicobactère pylori, mais aussi sur le streptocoque mutans responsable des caries dentaires, d'où son usage dans les dentifrices.
  • Pour le coeur : la propolis est bénéfique en cas d'hypertension artérielle, en cas d'hypercholestérolémie. Elle tonifie les vaisseaux sanguins.
  • Contre Alzheimer et Parkinson : la propolis montre une capacité à ralentir la dégradation des neurones, elle apporte ici son intérêt dans la maladie de Parkinson, également pour les personnes atteintes de sclérose en plaque et de la maladie d'Alzheimer (en favorisant le fonctionnement des cellules notamment).
  • En cas de diabète : La propolis tend à normaliser les marqueurs biologiques et à aider à la cicatrisation des plaies, chez les diabétiques.

Posologie

- En prévention :

"Les biens portants peuvent envisager deux cures préventives par an, en automne et au printemps, de 3 à 4 semaines. Les personnes âgées fatiguées pourront faire 4 cures de 3 semaines à chaque changement de saison", conseille Françoise Sauvager. La propolis brune peut être prise en teinture à raison de 30 gouttes par jour dans du miel au moment des repas ou en gélule (dans ce cas suivre la posologie du fabriquant). La prise simultanée de vitamine C acérola est intéressante pour potentialiser l'effet de la propolis sur le système immunitaire.

- En curatif :

Problèmes Utilisation
Rhume, rhinopharyngite, angine Utiliser la propolis en spray, en sirop ou en gommes miel-propolis. Suivre la posologie du fabriquant.
Bronchite Préférer l'usage du miel associé à la propolis.
Sinusite Utiliser le spray à la propolis et laver les sinus avec un mélange d'eau salée et de quelques gouttes de teinture de propolis.
Otite Badigeonner le conduit auditif avec un coton tige imbibé d'une solution de teinture de propolis diluée à 1/50 dans de l'eau physiologique. Appliquer 2 à 3 fois par jour pendant 5 jours.
Gastro-entérite Utiliser en gélule, en extrait concentré ou en teinture, avec du miel au moment des repas, pendant 1 semaine, associé éventuellement à de l'argile.
Ulcère, reflux gastro-œsophagien Utiliser en extrait concentré ou teinture de propolis dans du miel d'acacia, 3 fois par jour au repas, pendant minimum un mois.
Plaie, brûlure En cas de plaie surinfectée, nettoyer la plaie et recouvrir de miel auquel il aura été ajouté quelques gouttes de teinture de propolis en fonction de l'étendue de la plaie. Changer le pansement tous les jours ou tous les deux jours selon la plaie. Il existe des pommades à la propolis et aux huiles essentielles (tea-tree, lavande...) pour faciliter cet emploi.
Herpès, verrues Appliquer localement de la teinture à la propolis 1 ou 2 fois par jour pendant le temps nécessaire. Il faut parfois plusieurs mois pour les verrues plantaires. Renforcer l'immunité par un traitement général : miel-pollen-propolis cure d'un mois à renouveler 2 ou 3 fois selon l'état du patient
Mycose (Candida albicans) Traitement local si la localisation est vaginal ou cutané, et traitement général si la localisation est intestinale. Dans ce cas le traitement est long à la propolis et au miel pendant 6 mois avec arrêt le dimanche.
Eczéma, psoriasis Vérifier la tolérance de la personne à la propolis avant d'utiliser une pommade à la propolis sur les zones concernées. Pour les cas de psoriasis, où la composante psychologique est importante, compléter le traitement avec la prise de pollen et de gelée royale (riche en vitamines du groupe B actives sur le système nerveux central) et supplémenter avec oméga 3, magnésium, rhodiola ou une autre plante adaptogène.
Cancer En accompagnement des traitements académiques, la prise de 4 à 6 gélules par jour de propolis verte et d'extrait de propolis brune dans du miel (aux doses maxi recommandées par le fabriquant de la propolis choisie). Ajouter 1 cuillère à soupe de pollen frais de saule, des probiotiques, de la vitamine D3 et de la vitamine C (acérola 1000). La posologie varie en fonction du type de cancer : de 3g/jour à 5g/jour en cas de myélome multiple.
Cancer de la prostate Utiliser de la propolis brune et verte aux doses maximum conseillées par le fabriquant, associer à du pollen frais de saule tout le temps du traitement anticancéreux.
Alzheimer, Parkinson Prendre 3 gélules de propolis brune par jour pendant 6 mois avec arrêt le dimanche. Ajouter 1 cuillère à soupe le matin de pollen frais de châtaignier, et 1 spatule de gelée royale sous la langue à jeun le matin, pendant 3 semaines, à renouveler à raison de 3 à 4 cures par an.

Pour tous les usages de la propolis contre les infections aiguës, si au bout de 8 jours il n'y a pas d'amélioration, consulter un médecin.

Utilisation : teinture-mère et gouttes de propolis

La teinture mère de propolis est fabriquée à partir de la propolis brute broyée et mie à macérer 3 semaines dans l'alcool éthylique à 70° non modifiée. On l'appelle aussi "teinture hydro alcoolique", dont on fabrique des "extraits de propolis" plus concentrés. Elle est disponible en flacon compte goutte, en unidose et entre dans la composition d'autres formes galéniques comme le sirop et le spray buccal. Elle peut être utilisée en mélange dans une boisson, dans une cuillère de miel, déposée sur un morceau de pain pour laisser l'alcool s'évaporer. Il est recommandé d'en prendre 800 mg (soit 4 unidoses) en curatif durant tout le temps d'un traitement anticancéreux (matin, midi et soir), ou 2 unidoses en préventif ou prévision d'un lourd traitement. Tandis que pour une action anti-inflammatoire, la cure peut durer de 4 à 5 jours.

Spray nasal à la propolis

Le spray nasal à la propolis est obtenu par incorporation de teinture mère de propolis dans un mélange variable d'un fabriquant à un autre : d'huile d'olive et de sérum physiologique, d'extrait d'autres végétaux (thym, échinacée, fenouil...). La formule se présente en flacon pulvérisateur, destinée à une administration nasale en cas de rhumes, sinusites, rhinites, nez bouché, d'une respiration difficile avec des voies encombrées. L'application peut être renouveler plusieurs fois par jour.

La propolis est-elle autorisée chez la femme enceinte ?

"La propolis est déconseillée aux femmes enceintes, sauf en cas de grippe. L'usage se fera en spray uniquement et sur 5 jours, pas plus", conseille Françoise Sauvager.

La propolis peut-elle être dangereuse ?

La propolis ne démontre qu'une très faible toxicité. Toutefois, il peut y avoir des risques d'insuffisance rénale et de bronchospasme réversibles à l'arrêt du traitement et des allergies cutanées chez certaines personnes. Ces allergies sont liées aux caféates présents dans la propolis. Si une gêne se manifeste, il faut cesser et recommencer plus tard. Une allergie à la propolis peut être temporaire. Dans tous les cas, demandez un avis médical

Déconseillée aux enfants de moins de 3 ans 

Précautions et contre-indications

  • L'application cutanée sur un bouton d'herpès ou une verrue par exemple doit cibler uniquement la lésion. Ne pas étaler plus largement.
  • La propolis est déconseillée aux enfants de moins de 3 ans. "Mais dans des cas d'urgence (par exemple : infection virale) et ponctuellement (sur 3 à 4 jours de traitement maximum), la teinture de propolis brune peut être déposée sur une mie de pain pour permettre l'évaporation de l'alcool avant d'être consommée", indique notre interlocutrice. 
  • "La propolis est fabriquée par les abeilles, mais lorsque que celles ci ne trouvent pas dans leur environnement naturel la résine à récolter, elles utilisent des goudrons, des vernis et des huiles minérales pour calfeutrer la ruche. Cette "propolis" est impropre à la consommation, précise Catherine Flurin, apicultrice et apithérapeute. Il faut s'assurer de la provenance locale de la propolis et du sérieux de l'apiculteur". 
  • La qualité de la propolis et le dosage des gélules peuvent être variables en fonction des producteurs, mais aussi des laboratoires qui la commercialisent. Les magasins bios sont généralement de bon conseil, et vous pouvez faire confiance à Alvéolys, Ballot-Flurin, Pollenergie/Aristée, notamment.

Merci à Françoise Sauvager, maître de conférence et ancienne chercheuse au laboratoire de microbiologie de la faculté de pharmacie de Rennes, et à Catherine Flurin, apicultrice et apithérapeute, à Maubourget (65).

Bienfaits et méfaits des aliments