Intoxication par un norovirus : c'est quoi, huîtres, signes

Le norovirus est un virus très contagieux responsable de symptômes de la gastro-entérite (diarrhées, vomissements...) qui peut contaminer les huîtres. C'est quoi ce virus ? Quels risques de complication ?

Intoxication par un norovirus : c'est quoi, huîtres, signes
© vyshniakova - 123RF (photo d'illustration)

Plusieurs rappels massifs d'huîtres ont eu lieu dans toute la France en décembre 2022, comme le rapportait le site gouvernemental Rappel Conso. En cause : la contamination au norovirus, un virus très contagieux qui provoque des symptômes de la gastro-entérite comme des diarrhées et des vomissements. C'est quoi un norovirus ? Quels symptômes en cas d'intoxication ? Que faire ? Quels risques de complication ? Pendant combien de temps est-on contagieux ?

C'est quoi un norovirus ?

Le norovirus est un virus qui appartient à la famille des Caliciviridae. Ces virus étaient auparavant connus sous les noms de virus Norwalk, Norwalk-like ou Calicivirus. Selon un document de l'Anses, ces virus - très résistants - constituent les principales causes de gastro-entérites aigües (inflammation de l'estomac et de l'intestin) chez l'Homme toutes classes d'âge confondues. C'est également l'agent infectieux le plus fréquemment responsable d'épidémies de gastro-entérites qui surviennent en collectivités (crèches, hôpitaux, écoles, maisons de retraite, bateaux de croisière...). La majorité des épidémies de norovirus d'origine alimentaire est liée à la consommation de coquillages contaminés lors de déversements accidentels d'eaux usées ou d'eau de distribution du réseau suite à des dysfonctionnements de ce réseau. Les norovirus peuvent se reproduire uniquement s'ils infectent un humain.

Quels symptômes en cas d'intoxication par un norovirus ?

Une infection par un norovirus peut entraîner des symptômes de gastro-entérite aiguë comme :

  • L'apparition brutale de vomissements et de nausées
  • Des diarrhées
  • Des crampes abdominales
  • Une fièvre modérée (peu élevée rapportée dans moins de 50% cas)
  • Parfois des maux de tête
  • Parfois des courbatures
  • Parfois des frissons

La maladie est plutôt brève chez les personnes en bonne santé. Ces symptômes durent en moyenne 2-3 jours (parfois plus, jusqu'à 6 jours, chez les enfants et les personnes âgées). Il convient de consulter rapidement son médecin traitant si vous présentez ces symptômes, en mentionnant la consommation de ces huîtres. Les personnes immunodéprimées (personnes âgées ou personnes porteuses de pathologies chroniques, ou très jeunes enfants) doivent être particulièrement attentives à ces symptômes, qui peuvent évoquer une infection par un norovirus. Le diagnostic repose sur la suspicion clinique chez un patient présentant des symptômes typiques, en particulier lors d'une épidémie et sur des tests PCR sur un prélèvement de selles. 

Les personnes asymptomatiques peuvent également rejeter le virus.

Quels sont les risques de complication ?

Chez les personnes immunodéprimées ou les jeunes enfants, une intoxication au norovirus peut entraîner des complications comme :

  • Une déshydratation avec une (importante) perte de poids.
  • Une perturbation d'électrolytes (hypokaliémie).
  • Une insuffisance rénale pouvant entraîner la mort.

Le norovirus est-il contagieux ?

Oui, le norovirus est un virus très contagieux. Le pic d'excrétion du virus dans les selles variant de 3 à 10 jours selon les individus. En effet, "l'excrétion dans les selles peut être élevée (jusqu'à 1011 particules/g de selles) et prolongée dans le temps (deux à trois semaines après disparition des symptômes). Des personnes asymptomatiques (1/3 des personnes intoxiquées sont asymptomatiques) peuvent également rejeter du virus en quantité importante. Des quantités très élevées de particules virales sont donc présentes dans les rejets en période d'épidémie hivernale", rapporte l'Anses.

Quel est le temps d'incubation du norovirus ?

Une infection au norovirus peut provoquer des symptômes de la gastro-entérite, dont le délai d'incubation peut aller de 10 à 50 heures (jusqu'à 2 jours environ), selon l'Anses.

Comment se transmet un norovirus ?

La transmission par voie féco-orale (des selles à la bouche) est la plus importante. Une personne peut s'infecter de plusieurs façons : 

En ayant un contact direct avec une personne malade (prendre soin d'une personne malade, partager des aliments, des boissons ou des ustensiles avec une personne malade)

En touchant des surfaces ou des objets contaminés par des norovirus et en portant ensuite ses doigts à la bouche (surfaces, poignées ou robinets contaminés de la salle de toilette)

En mangeant des aliments ou en buvant des liquides contaminés par des norovirus (un manipulateur d'aliments malade qui contamine les aliments ou les boissons);

Traitement : que faire en cas d'intoxication au norovirus ?

Les antibiotiques sont inefficaces.

Aucun traitement antiviral n'existe actuellement pour traiter les infections à norovirus ni de vaccin pour prévenir l'infection. Les antibiotiques sont inefficaces. Selon l'Agence Régionale de Santé PACA, le seul traitement consiste en la prescription de soins de support comme la réhydratation orale (eau avec un peu de sel et de sucre, solution de réhydratation orale qu'on trouve en pharmacie, jus, soupe claire ou plus consistante selon la tolérance), parfois des antiémétiques et des liquides oraux ou isotoniques IV (poudre d'électrolyte pour réhydrater rapidement le corps). Des antidiarrhéiques (lopéramide par exemple) peuvent être administrés chez les adultes mais pas aux enfants de moins de 18 ans qui ont une diarrhée aiguë et chez tout patient qui a récemment pris des antibiotiques, une diarrhée sanglante ou une diarrhée avec fièvre.

Quelle prévention pour éviter l'intoxication au norovirus ?

Les norovirus résistent aux méthodes classiques de conservation des aliments (réfrigération et congélation) ainsi qu'à la température (30 min à 60 °C) et aux variations de pH. Les précautions communément recommandées pour prévenir la croissance bactérienne n'ont pas d'effet sur la contamination virale. Néanmoins, les règles d'hygiène doivent être respectées en cas de malade au sein du foyer :

► Insister sur un lavage soigneux des mains aux sorties des toilettes, avant la préparation et la prise des repas.

► Laver avec soin les fruits et les légumes

► Bien nettoyer puis désinfecter les surfaces souillées immédiatement après un épisode de maladie (matières vomies, selles diarrhéiques) en utilisant de l'eau de Javel

► Retirer immédiatement et nettoyer, à l'eau chaude avec un détergent, les vêtements, les draps ou autres tissus qui peuvent avoir été contaminés après un épisode de la maladie

► Éliminer dans la toilette les matières vomies ou les selles diarrhéiques et s'assurer que la zone environnante est toujours propre.

► Les personnes infectées par les norovirus ne doivent pas manipuler les aliments.

► Éviter la consommation de coquillages, s'ils ne proviennent pas d'une zone d'élevage autorisée et contrôlée, ou alors après cuisson prolongée.

Sources : Site Rappel Conso.gouv / Fiche de l'Anses : norovirus / Questions et réponses sur les norovirus (gastro-entérite virale) à l'intention des patients et des professionnels de santé, ARS PACA

Alimentation et maladies