DCI d'un médicament : exemples, c'est quoi ?

En France, les médicaments sont prescrits en Dénomination Commune Internationale (DCI). Qu'est-ce que c'est exactement ? Comment l'identifier ? Pour quels médicaments ? Quels sont les avantages ? Exemples et explications.

DCI d'un médicament : exemples, c'est quoi ?
© stokkete-123RF

C'est quoi la DCI d'un médicament ?

La dénomination commune internationale (DCI) d'un médicament est le nom de la ou des substances actives qui le composent. Il s'agit d'une appellation scientifique unique du principe actif créée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle se distingue du nom de marque du médicament, toujours suivi du symbole de marque déposée : ®. La plupart des médicaments génériques sont nommés par la DCI. 

Quels sont les médicaments qui doivent être prescrits en DCI ?

Depuis le 1er janvier 2015, tout prescripteur (médecin, dentiste, sage-femme) a le devoir de prescrire tous les médicaments en DCI. L'ordonnance doit comporter pour chaque médicament : la DCI, le dosage, la voie d'administration et la forme pharmaceutique (comprimé, sirop, suppositoire, etc.). Parfois, la prescription exclusive en DCI ne permet pas de garantir une dispensation adaptée et sécurisée pour le patient. Dans certains cas, le nom de marque doit être apposé sur l'ordonnance en plus de la DCI lorsqu'elle existe : 
► Si le médecin le juge indispensable pour la compréhension du patient.
► Pour les médicaments contenant plus de 3 substances actives.
► Pour les spécialités dont les principes actifs ne peuvent pas être désignés par une DCI : médicaments à base de plantes, médicaments homéopathiques.
► Pour les médicaments comportant des comprimés avec des dosages ou des compositions différentes, comme par exemple certaines pilules contraceptives.
► Pour les médicaments biologiques et biosimilaires. Actuellement, seuls deux d'entre eux sont substituables. Le traitement doit être poursuivi avec le même médicament que celui délivré à l'instauration.
► Si le médecin souhaite que la même spécialité commerciale soit délivrée tout au long du traitement. Notamment pour les antiépileptiques, la lévothyroxine et les anticoagulants oraux, médicaments pour lesquels la substitution n'est pas recommandée en raison d'un risque de déséquilibre de la maladie. C'est aussi le cas pour les formes pharmaceutiques qui requièrent un apprentissage particulier (dispositif inhalateur de l'asthme), il est préconisé de poursuivre le traitement avec la même présentation. De même, lorsqu'un patient est allergique à un excipient, il est conseillé de toujours prendre le même médicament pour limiter tout risque d'allergie.

Exemple de DCI des médicaments courants

Une DCI peut correspondre à un ou plusieurs noms de marque tandis qu'un nom de marque possède toujours la même DCI.

  • Le paracétamol correspond à plusieurs noms de marques : Doliprane®, Dafalgan®, Efferalgan®, Claradol® 
  • L'ibuprofène : Advil®, Nurofen®, Ibupradoll®
  • Le phloroglucinol : Spasfon®, Spasfon-Lyoc®
  • Le lopéramide : Imodium®, Imodium lingual®, Imodium liquicaps®, Diastrolib®
  • Le tramadol : Topalgic®, Monocrixo®, Monoalgic®, Contramal® 
  • Le diclofénac : VoltarenActigo 1 %®, Voltarène Emulgel 1 %®  
  • L'alginate de sodium/bicarbonate de sodium : Gasviscon®, Gavisconell®
  • L'ésoméprazole : Inexium®, Nexium control®
  • La desloratadine : Aerius®
  • Le salbutamol : Ventoline®, Airomir®
  • Le zolpidem : Stilnox®
  • L'alprazolam : Xanax®
  • L'amoxicilline : Clamoxyl®

Où trouver la DCI sur la boîte du médicament ?

La DCI d'un médicament est toujours visible sur le devant de son conditionnement, le plus souvent sous son nom de marque. Le texte qui correspond à cette dénomination est écrit plus petit que celui du nom de marque. En fonction des médicaments et des laboratoires, la DCI est également retrouvée sur une ou plusieurs faces de la boîte, très fréquemment sur la face latérale permettant l'ouverture de celle-ci.  

Quels sont les avantages de la DCI ?

L'utilisation de la DCI donne des renseignements sur la famille thérapeutique du médicament permettant ainsi d'identifier ses effets indésirables et ses interactions avec d'autres substances. À titre d'exemple : 

  • le suffixe -statine désigne une famille d'anticholestérolémiants (atorvastatine, pravastatine, rosuvastatine, …) 
  • le suffixe -triptan désigne les traitements de la crise migraineuse (zolmitriptan, rizatriptan, frovatriptan, …)
  • le suffixe -pril désigne les inhibiteurs de l'enzyme de conversion prescrits dans l'hypertension artérielle (ramipril, périndopril, …)

La prescription en DCI permet de mieux repérer les substances actives présentes dans les différentes spécialités afin de limiter le risque de surdosage. Par exemple, si un patient prend Nurofen® 400 mg dans le cadre d'une automédication et que son médecin lui prescrit une boîte d'Advil® 400 mg, le nom de marque change mais il s'agit de la même substance active : l'ibuprofène. La prise concomitante des deux médicaments conduirait à un surdosage. En outre, certains noms de marque se ressemblent (Eprex® et Edex® ; Atarax® et Agyrax®), la prescription en DCI limite ainsi le risque de confusion. L'ordonnance est de fait plus compréhensible par le patient, surtout si le pharmacien lui délivre un médicament générique. La délivrance des médicaments est donc plus sécurisée pour le patient. Le système des DCI améliore la communication entre les professionnels de santé à l'échelle mondiale, ce qui facilite les travaux de recherche dans le domaine médical.

Il est fortement recommandé d'emporter ce type d'ordonnance avec soi en voyage

DCI et voyage : quelles recommandations ?

Avant de partir en voyage, un patient prenant un traitement chronique doit demander à son médecin de lui prescrire une ordonnance avec la DCI de chaque médicament, si cela n'est pas déjà le cas. Il est fortement recommandé d'emporter ce type d'ordonnance avec soi lors d'un départ à l'étranger et de la conserver précieusement durant toute la durée du séjour. Cela n'est pas indispensable si le voyage a lieu dans les DROM-COM. En effet, tout professionnel de santé peut consulter les traitements du patient via la carte vitale puisque le patient reste en France. Le système DCI constitue un langage international commun pour tous les acteurs de santé et les patients. Quel que soit le pays de destination, une ordonnance établie en DCI favorise le bon usage des médicaments en limitant le risque d'erreur lors d'un renouvellement de traitement par un médecin ou de la délivrance par un pharmacien. En France, la majorité des noms de marque des médicaments sont inconnus dans d'autres pays. C'est donc un gage de sécurité pour le patient. 

Sources : 
- Base de données publique des médicaments, ANSM
- Prescription en Dénomination Commune Internationale (DCI), Ministère de la Santé, 23/02/22
- Guidance on INN, Organisation mondiale de la santé (OMS)
- La Haute Autorité de santé (HAS)

Définitions et conseils