Excipient (médicament) : définition, à effet notoire, exemple

Tous les médicaments et vaccins peuvent contenir des excipients. Des substances qui ont un rôle sur l'absorption, la couleur, le goût et la forme du médicament. A quoi servent-ils exactement ? Quelle différence avec un principe actif ? Quelle précaution avec un excipient à effet notoire ? Où les trouver ? Tout savoir.

Excipient (médicament) : définition, à effet notoire, exemple
©  tanyalovus - 123RF

Amidon, glycine, paraffine, sucrose, aspartame... Les excipients sont des substances contenues dans les médicaments ou les vaccins servant à faciliter notamment leur absorption dans l'organisme et améliorer leur durée de conservation. Quelle différence avec un principe actif ? A quoi servent-ils exactement ? Qu'est-ce qu'un excipient à effet notoire ? Quelles précautions prendre ? L'essentiel à savoir.

Définition : qu'est-ce qu'un excipient ?

Un excipient pharmaceutique est une substance sans activité pharmacologique. Cela signifie qu'il n'a pas de propriétés curatives. "C'est un élément neutre qui sert à incorporer les principes actifsdans l'organisme à l'endroit où le médicament doit agir "en servant de support", définit Victoria Fleurentin, pharmacien. Tous les médicaments, princeps ou génériques, sont susceptibles d'en contenir. 

Quel est son rôle ?

L'excipient jour un rôle dans :

  • l'absorption et l'administration du médicament 
  • la stabilité du médicament
  • la conservation du médicament
  • l'aspect, la couleur et le goût du médicament.  

Quelle différence avec un principe actif ?

"Contrairement au principe actif, l'excipient n'a pas d'activité thérapeutique", explique notre interlocutrice. Il n'a pas de vertus curatives ou préventives à l'égard d'une maladie.

Quels excipients dans les vaccins ?

L'excipient est une substance qui entre dans la composition d'un vaccin, afin d'en améliorer l'efficacité, la durée de conservation et d'en faciliter l'administration. Les excipients des vaccins peuvent être divisés en plusieurs groupes :

Emulsifiants et stabilisants : Sucrose, Sorbitol, Albumine, Gélatine, Polysorbates, Glutamine...

Adjuvants : Sels d'Aluminium...

Agents de conservation : Formaldhéhyde, Thiomersal...

Exemples d'excipients dans les médicaments

Médicaments Excipients
Doliprane® (comprimé) Povidone, amidon prégélatinisé, carboxyméthylamidon sodique (type A), talc, stéarate de magnésium
Spasfon® (comprimé) Acide stéarique, magnésium stéarate
Kardégic® (poudre) Glycine
Gaviscon® (comprimé à croquer menthe) Macrogol 20 000, mannitol, magnésium stéarate, copovidone, potassium acésulfame
Lamaline® (gel) Magnésium stéarate
Spedifen® (comprimé) Arginine, bicarbonate de sodium, crospovidone, magnésium stéarate, eau purifiée
Voltarene® (gel) Diéthylamine, carbomère 974 P...

C'est quoi un excipient à effet notoire ?

Un excipient est dit "à effet notoire" quand sa présence peut nécessiter des précautions d'emploi pour certaines catégories particulières de patients. "Les excipients à effet notoire ne sont pas toxiques à proprement parler, mais doivent être pris en compte car ils peuvent provoquer des allergies, des intolérances ou des hypersensibilités", tient à préciser notre experte. Ils peuvent aussi être mal tolérés chez certains patients sensibles. Si un patient présente une allergie à un excipient à effet notoire, le médecin peut apposer sur l'ordonnance la mention "non substituable". Dans ce cas, le pharmacien est obligé de lui délivrer le médicament de référence qui ne contient pas l'excipient en question. A noter que certains médicaments génériques peuvent contenir des excipients différents de ceux du médicament princeps et peuvent ainsi avoir une formulation sans excipient à effet notoire contrairement à celle du médicament de référence. La présence de ces excipients à effets notoires est signalée dans la base de données publique des médicaments de l'ANSM et dans le répertoire des génériques pour toutes les spécialités (génériques et médicaments de référence) qui en contiennent. Ils sont également signalés au patient dans la notice du médicament et sur certains emballages.

► Exemples d'excipients à effet notoire : amidon de blé, aspartame, acide sorbique, éthanol, fructose, galactose, glycérol, huile d'arachide, lactose, lécithine de soja, mannitol, saccharose, sodium, sorbitol, xylitol...

► Voir la liste complète des excipients à effet notoire de l'Agence européenne du médicament (EMA).

Merci à Victoria Fleurentin, pharmacien. 

Définitions et conseils