Embolie cérébrale : cause, conséquences, symptômes

L'embolie cérébrale résulte d'une obstruction des artères vascularisant le cerveau, créant un accident vasculaire cérébral. Quelles sont les conséquences ? Les traitements ? Le point avec le Pr Emmanuelle Duron, neurologue-gériatre à l'hôpital Paul Brousse.

Embolie cérébrale : cause, conséquences, symptômes
© Valerii-adobestock

Définition : qu'est-ce qu'une embolie cérébrale ?

Une embolie désigne l'obstruction d'un vaisseau sanguin par un caillot de sang, également appelé embole, préalablement formé dans un autre vaisseau. Dans le cas d'une embolie cérébrale, l'embole se loge dans une artère cérébrale et bloque la circulation du sang dans le cerveau, créant un AVC ischémique (manque de perfusion). L'embolie cérébrale n'engendre pas toujours des séquelles, mais elle doit faire l'objet d'une hospitalisation et prise en charge en urgence pour les éviter.

Quelle est la cause d'une embolie cérébrale ?

L'embolie cérébrale est à l'origine de près de 30 % des cas d'accidents vasculaires cérébraux. Elle est provoquée par un caillot ou des fragments de plaques d'athérome qui migrent vers les artères cérébrales via le flux sanguin. Cette obstruction artérielle prive d'oxygène une zone cérébrale plus ou moins importante. L'embolie entraîne un infarctus cérébral et la mort cellulaire du territoire impacté. Les conséquences d'une telle atteinte varient fortement en fonction de la zone qui a été privée d'oxygène. 

Quels sont les facteurs de risque d'une embolie cérébrale ?

L'âge est l'un des principaux facteurs de risque d'embolie cérébrale : plus l'âge est avancé, plus le risque augmente. Parmi les autres causes d'embolie cérébrale figurent l'alcoolisme, le tabagisme, l'excès de cholestérol, l'obésité. Les embolies cérébrales peuvent également être d'origine cardiaque. La fibrillation auriculaire fait partie des affections les plus emboligènes.

Quelle différence entre une embolie cérébrale et un AVC ?

"L'embolie cérébrale correspond au mécanisme qui bloque la circulation du sang dans le cerveau. L'AVC en est la conséquence", explique le Pr Emmanuelle Duron, neurologue-gériatre.  

Quels sont les symptômes d'une embolie cérébrale ?

Les signes d'embolie cérébrale sont variables d'une personne à l'autre, mais ils sont repérables assez rapidement. Il peut s'agir d'une perte d'équilibre, de troubles du langage ou de la vue, d'un engourdissement ou d'une paralysie partielle d'un côté du corps (visage, bras, jambe). La prise en charge d'urgence s'impose dès l'apparition des premiers symptômes pour limiter que le manque d'oxygène de la partie du cerveau touché. Ces symptômes nécessitent un appel au SAMU pour déclencher une "alerte AVC".

Quelles sont les conséquences d'une embolie cérébrale ?

L'embolie cérébrale est à l'origine d'un accident vasculaire cérébral (AVC) dont les séquelles sont potentiellement graves, et peuvent engager le pronostic vital en l'absence de prise en charge.

Peut-on mourir d'une embolie cérébrale ?

"En l'absence de prise en charge, l'embolie cérébrale peut parfois provoquer le décès du sujet", indique la neurologue. 

Quel est le traitement d'une embolie cérébrale ?

Face à une personne qui présente des signes d'embolie cérébrale ou d'AVC, il est nécessaire de contacter les secours immédiatement (appeler le 15).

Une phase de rééducation et d'accompagnement psychologique est nécessaire en fonction des séquelles

Un scanner ou une IRM sont réalisés pour confirmer le diagnostic. Le patient pourra bénéficier d'une thrombolyse ou d'une thrombectomie. Si la cause est la fibrillation auriculaire, son traitement est nécessaire pas des anticoagulants. Une phase de rééducation et d'accompagnement psychologique est nécessaire en fonction des séquelles causées par l'embolie cérébrale.

Merci au Pr Emmanuelle Duron, neurologue-gériatre à l'hôpital Paul Brousse et chercheuse à l'INSERM au sein de l'unité MOODS.

Accidents et anomalies du cerveau