Démence : définition, types, symptômes, que faire ?

La démence est un état désignant la perte partielle ou totale des capacités cognitives d'un individu. Cette diminution des fonctions supérieures est irréversible et son apparition est généralement progressive. Le point avec Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste et psychothérapeute.

Démence : définition, types, symptômes, que faire ?
© mheim301165-123RF

Définition : qu'est-ce que la démence ? 

"La démence est un syndrome touchant majoritairement les personnes âgées et se caractérisant par une dégradation progressive du raisonnement, du comportement, de la mémoire et de la capacité à gérer les tâches quotidiennes" explique avec Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste et psychothérapeute. "On estime aujourd'hui à 50 millions le nombre de personnes atteintes par la démence".

Quelles sont les types de démence ? 

La démence est rencontrée dans de nombreuses maladies d'origine neurologique avec en cause la dégénérescence progressive de certains neurones : ce sont des maladies dites neurodégénératives dont la plus connue est la maladie d'Alzheimer (60 à 70 % des cas). "Parmi les autres formes de démence les plus fréquentes, nous retrouvons la démence vasculaire (due à la mort de cellules du cerveau en cas d'arrêt de leur irrigation sanguine), la démence fronto-temporale (dégénérescence des lobes frontaux du cerveau) et enfin la démence à corps de Lewy (accumulation excessive de protéines dans les cellules nerveuses)", poursuit notre spécialiste.

Quels sont les symptômes ? 

"La démence impacte chaque personne de façon différente en fonction de la personnalité de l'individu", reconnait notre interlocuteur. "Les spécialistes s'accordent toutefois pour dire que l'on peut classer les symptômes en 3 stades distincts" :
1- Le stade initial

  • Perdre conscience du temps
  • Oublier fréquemment certaines choses
  • Se perdre dans des endroits que l'on connait

2- Stade Intermédiaire. "Progressivement, les symptômes deviennent visibles".

  • Se perdre dans sa propre maison
  • Oublier le nom des gens et certains évènements récents
  • Avoir certaines difficultés à communiquer avec autrui
  • Perte d'autonomie concernant les soins et l'hygiène personnelle

3- Dernier stade
"Les troubles de la mémoire sont de plus en plus fréquents tandis que le sujet devient dépendant de son environnement. La dégénérescence est extrêmement invalidante durant cette dernière étape".

Quelles sont les causes de démence ? 

"Syndrome généralement évolutif ou chronique induit par une dégradation de la fonction cognitive, la démence serait causée en partie par la maladie d'Alzheimer, l'accident vasculaire cérébral ou encore certains traumatismes si violents qu'ils finissent par endommager les capacités cérébrales du sujet", détaille le psychanalyste. "Ce dernier pourra voir sa mémoire, son sens de l'orientation, son langage, sa capacité à calculer se désagréger au fur et à mesure". La dépression, l'isolement social, le faible niveau scolaire et l'inactivité cognitive représentent également d'autres facteurs de risque.

Comment est diagnostiquée la démence ? 

"5 étapes sont nécessaires afin de diagnostiquer correctement la démence", souligne Rodolphe Oppenheimer :

  1. Le questionnaire médical et cognitif
  2. L'examen physique médical et neurologique
  3. L'examen cognitif (tests sur papier)
  4. Un bilan paraclinique : test d'imagerie et prise de sang
  5. Bilan supplémentaire selon la situation.

Quels sont les traitements de la démence ? 

"Il n'existe malheureusement aujourd'hui aucun traitement qui permet de guérir cette maladie ou bien d'interrompre sa progression bien que de nombreuses expériences et traitements soient au stade de l'essai clinique", répond notre spécialiste. "Toutefois, soutenir les personnes affectées par la démence peut s'avérer être efficace afin d'améliorer drastiquement leur condition de vie. Un diagnostic précoce permettra, par ailleurs, une prise en charge optimale. Il faudra également veiller à optimiser l'activité quotidienne, le bien-être, la cognition et la santé physique mais aussi effectuer certains dépistages concernant d'autres maladies concomitantes qui pourraient à terme influer sur l'état mental du sujet".

Aucun traitement ne permet de guérir cette maladie

Même si l'âge avancé représente le facteur le plus évident à l'origine de la démence, cette dernière n'est en aucun cas une conséquence inévitable du vieillissement. "En effet, une démence d'apparition précoce chez des sujets de moins de 65 ans représente jusqu'à 9 % des cas". Afin de réduire le risque de développer une démence, il est fortement conseillé de ne pas fumer, de faire régulièrement de l'exercice, d'éviter l'usage abusif d'alcool et de manger sainement.

Quelle espérance de vie ? 

"Après le diagnostic, la survie moyenne est de l'ordre de 8 années environ pour les patients dont le diagnostic a été posé autour de 65-70 ans", conclut Rodolphe Oppenheimer. "Pour des patients déments qui reçoivent des soins à domicile, une étude canadienne estime que 45% des patients sont décédés après 3 ans et 70% après 5 ans". 

Merci à Rodolphe Oppenheimer, psychothérapeute et psychanalyste à Clichy (92), auteur de plusieurs ouvrages (www.psy-92.net).

Neurologie