Rhinite allergique : les 5 symptômes, comment se soigner ?

Nez qui coule, fon du palais qui gratte... La rhinite allergique provient d'une hypersensibilisation à certains allergènes comme les acariens ou les pollens. 25% de la population est concerné. Qu'est-ce qu'une rhinite allergique ? Quels sont les symptômes ? Quels causes et traitements ? Les réponses avec le Dr Catherine Quequet, allergologue.

Rhinite allergique : les 5 symptômes, comment se soigner ?
© Pixel-Shot - stock.adobe.com

Définition : qu'est-ce qu'une rhinite allergique ?

"La rhinite allergique est une rhinite qui va apparaitre dans une unité de temps et une unité de lieu c'est-à-dire que l'on va avoir un facteur déclenchant dans l'environnement. Celui-ci nous fait éternuer, on a le nez qui coule, qui gratte et  ces symptômes parfois associés à une conjonctivite et un asthme" indique le Dr Quequet, allergologue. Par ailleurs, "les individus atteints de rhinite allergique ont la particularité d'avoir le fond du palais qui démange et ils essaient de le gratter avec leur langue" précise le Dr Quequet. "25% de la population est concerné par la rhinite allergique" précise l'allergologue. Il faut savoir que l'on va distinguer deux types de rhinites allergiques :  

  • La rhinite persistante est une rhinite qui va durer plus de 4 semaines (chronique).
  • La rhinite intermittente qui dure moins de 4 semaines.

Quels sont les symptômes d'une rhinite allergique ?

"Il y a 5 symptômes principaux de la rhinite allergique" souligne le Dr Quequet :

  • Démangeaisons au niveau du nez : "les patients se frottent régulièrement le nez de bas en haut" 
  • Rhinorrhée : "Le nez coule soit comme une fontaine par les narines soit par l'arrière gorge"
  • Salves d'éternuements 
  • Le nez bouché
  • Troubles de l'odorat (pas toujours). "Dans ces cas là on envoie le patient chez l'ORL au cas où il y aurait d'autres pathologies ORL comme une polypose dans le nez"

En cas de rhinite allergique, il faut systématiquement chercher des allergies alimentaires

On peut également avoir des sinusites et des otites liées à une rhinite allergique. Par ailleurs, quand il y a une rhinite allergique, il faut systématiquement rechercher des allergies alimentaires. "Une allergie aux pollens de bouleau peut provoquer des allergies à la pomme crue, poire crue, carotte, cèleri, arachide, noisette, châtaigne, fruits à noyaux, kiwi" développe l'allergologue. "Une allergie au cyprès peut induire une allergie à la pêche par exemple avec un risque de choc anaphylactique". La rhinite aux acariens peut aller de pair avec des allergies aux escargots, crevette, calamar, insectes. "Ce sont des allergies croisées" ajoute le Dr Quequet.

Est-ce que la rhinite allergique fatigue ?

La rhinite allergique fatigue le patient dans la mesure où il n'arrête pas d'éternuer. "Les gens décrivent une grande fatigue, et il peut y avoir des difficultés de concentration" précise notre experte.

Quelles sont les causes de la rhinite allergique ?

La cause des rhinites allergique est une hypersensibilisation à certains allergènes. On distingue ;

  • Les allergènes à l'intérieur de la maison : acariens, animaux de compagnie, moisissures.
  • Les allergènes extérieurs : les pollens. "En sachant que ce sont les pollens anémophiles (véhiculés par le vent) qui sont allergisants" poursuit notre spécialiste. Lorsqu'il fait beau et qu'il y a du vent, il y a plus de pollens et davantage d'allergies. "Les moisissures peuvent également provenir de l'extérieur avec celles présentes dans les forêts, rouleaux de foin l'été".
  • Les rhinites allergiques professionnelles : "les coiffeurs et coiffeuses peuvent souffrir de rhinites aux persulfates, les boulanger de l'asthme du boulanger qui aura commencé par une rhinite allergique par exemples".

Comment distinguer rhinite allergique et asthme ?

Les symptômes ne sont pas les mêmes. "Un patient atteint d'un asthme, lors d'une crise aigüe a les poumons qui sifflent à l'expiration, tousse et se sent essoufflé" indique le Dr Quequet. "Lors d'une rhinite pollinique, on va systématiquement recherche un asthme parce que certaines personnes ont un asthme sans le savoir. 40% des gens qui ont rhinite allergique sont asthmatiques. 80% des asthmatiques ont une rhinite allergique"

Quels sont les traitements d'une rhinite allergique ? 

On soigne une rhinite allergique sur trois bases :

Comment soigner une rhinite allergique enceinte ?

"Pour soigner une rhinite allergique pendant la grossesse, on peut également prendre certains antihistaminiques autorisés prescrits par le médecin (liste à consulter sur le CRAT)" indique l'allergologue. Concernant la désensibilisation, si elle a démarré avant le début de la grossesse on peut la poursuivre, mais on ne peut pas la commencer pendant une grossesse. "Une désensibilisation déjà en place est connue comme supportée par le patient donc ne posera pas de problème pour le bébé" précise le Dr Quequet.

Merci au Dr Catherine Quequet, allergologue et auteur du livre "Les nouvelles allergies", éditions du Rocher.