Vaccin Valneva Covid : date de sortie, composition, efficacité

Le laboratoire franco-autrichien Valneva a développé le seul vaccin à virus inactivé contre le Covid en cours d'essai clinique en Europe. L'UE a signé un accord avec la société pour en commander 60 millions de doses, s'il est homologué par l'Agence européenne du médicament. Date de sortie en France, composition, efficacité... Tout savoir.

Vaccin Valneva Covid : date de sortie, composition, efficacité
© SOPA Images/SIPA

[Mis à jour le 25 novembre 2021 à 11h29] Le laboratoire franco-autrichien Valneva a mis au point le seul vaccin à virus inactivé contre le Covid-19 (VLA2001) en développement clinique en Europe. Le 24 novembre 2021, la société annonce avoir signé un accord d'achat anticipé avec la Commission européenne pour un maximum de 60 millions de doses de son vaccin-candidat, pendant une période de deux ans. Dans le détail, Valneva prévoit de fournir 24,3 millions de doses au cours des deuxième et troisième trimestres de 2022, sous réserve, sous réserve de son homologation par l'Agence européenne des médicaments (EMA), et pourra augmenter cette commande initiale pour atteindre 60 millions de doses en 2023. La phase 3 des essais cliniques est toujours en cours. Les premiers résultats semblent positifs, selon un communiqué, "remplissant avec succès les deux principaux critères d'évaluation de l'essai : niveaux de titres d'anticorps supérieurs comparés au vaccin d'AstraZeneca AZD1222 (ChAdOx1-S) et taux de séroconversion des anticorps neutralisants supérieur à 95%". Un mois auparavant, la société a annoncé dans un communiqué avoir reçu "un avis de résiliation" de la part du gouvernement britannique, à propos de "l'accord de fourniture" de son vaccin VLA2001. Pour rappel, le gouvernement britannique avait commandé 100 millions de doses pour 2021-2022 pour un contrat s'élevant à 1.4 milliard d'euros. Quel est son principe ? Quels sont les résultats des essais cliniques ? Quand pourra-t-il voir le jour en France ? Connaissances à date.

Quel est le nom du vaccin de Valneva ?

Le vaccin élaboré par le laboratoire franco-autrichien Valneva est appelé VLA2001

Quelle est la date de sortie en France ?

Pour le moment, le vaccin de Valneva est encore en cours d'essais cliniques. Si, au terme de ces essais cliniques, son efficacité est validée, il pourra faire l'objet d'une mise sur le marché. Le laboratoire se concentre actuellement sur le marché européen. Le 24 novembre 2021, Valneva et la Commission européenne (CE) ont annoncé avoir conclu un accord allant jusqu'à 60 millions de doses de vaccin contre le Covid-19 d'ici à 2023 (24.3 millions de doses du vaccin en 2022 et le reste en 2023). La livraison du vaccin est actuellement prévue pour avril 2022, s'il obtient l'accord de l'Agence européenne du médicament (EMA)

Quelle est l'origine du vaccin de Valneva ?

Valneva est un laboratoire franco-autrichien basé à Saint-Herblain, dans la banlieue de Nantes. Quelques mois après le début de la pandémie, il annonce l'élaboration de son vaccin à virus inactivé. "Quand on se lance en avril 2020, on n'a pas les financements, on a commencé, avec nos propres ressources, à faire des essais avec nos modèles de souris. D'autant plus qu'au début personne ne savait comment l'infection se passait. On avait au laboratoire des mesures extrêmement strictes pour s'assurer que les gens étaient vraiment très très bien protégés", raconte Franck Grimaud, son président.  

Etapes de l'élaboration du vaccin de Valneva
Etapes de l'élaboration du vaccin de Valneva © Valneva

C'est quoi un vaccin à virus inactivé (sans ARN messager) ?

Les vaccins entiers inactivés sont généralement moins efficaces que les vaccins vivants atténués.

VLA2001, actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre le Covid-19 en développement clinique en Europe. Autrement dit, il s'agit d'un vaccin constitué de virus tués. Selon un article publié sur le site de l'Organisation mondiale de la Santé, il est possible de fabriquer un vaccin "en prenant le virus ou la bactérie porteur de la maladie, ou un très semblable à celui-ci, et de l'inactiver ou de le tuer à l'aide de produits chimiques, de chaleur ou de rayonnements". Comme le virus est tué, il est ainsi  totalement incapable de se multiplier et donc de provoquer une maladie. Comment ? En permettant d'activer les globules blancs spécialisés du système immunitaire (lymphocytes B et lymphocytes T) qui vont libérer dans le sang des anticorps capables de se fixer sur le virus ciblé par le vaccin. Ainsi, certains de ces anticorps neutralisent le microbe pour l'empêcher d'entrer dans les cellules humaines. D'autres permettent d'éliminer les virus, afin qu'ils ne puissent pas provoquer la maladie ou des complications. Cette méthode du vaccin à virus inactivé utilise une technologie qui a fait ses preuves chez l'Homme. "Il s'agit d'une technologie vaccinale traditionnelle, utilisée depuis 60 à 70 ans, dont les méthodes sont éprouvées et qui bénéficie d'un niveau élevé de sécurité. La plupart des vaccins contre la grippe et de nombreux vaccins destinés aux enfants utilisent cette technologie", indique la Commission européenne dans un communiqué du 12 janvier 2021. Toutefois, les vaccins entiers inactivés sont généralement moins efficaces que les vaccins vivants atténués et nécessitent souvent plusieurs doses ou des rappels, indique le site suisse InfoVacC'est donc un principe différent des vaccins à virus atténué. Un vaccin vivant atténué utilise une version vivante mais affaiblie du virus ou une version très similaire.

Différences entre un vaccin à virus inactivé et un vaccin à virus atténué

Vaccins Vaccins à virus inactivé Vaccins à virus atténué
Composition Virus tués Virus vivants mais affaiblis ou une version très similaire
Avantages

- Provoquent très peu d'effets secondaires

- Peuvent être administrés aux personnes dont le système immunitaire est affaibli.

- Peuvent être fabriqués à grande échelle

- Plus efficaces que les vaccins à virus atténués

Inconvénients

- Nécessitent des installations de laboratoire spéciales pour cultiver le virus ou la bactérie en toute sécurité

- Fabriqués à une échelle raisonnable

- Peuvent avoir un temps de production relativement long

- Nécessitent une administration en deux ou trois doses.

- Moins efficaces que les vaccins à virus atténués

- Ne conviennent pas aux personnes dont le système immunitaire est affaibli.
Exemples

- Vaccins contre la grippe et la poliomyélite

- Vaccins chinois Sinovac et Sinopharm, vaccin franco-autrichien Valneva

- Vaccins ROR,

- Vaccins contre la varicelle et le zona

Quelle est sa composition ?

Le vaccin de Valneva est un vaccin inactivé adjuvanté à l'Alum (hydroxyde d'aluminium) et CpG 1018, un nouvel adjuvant composé des bases C (cytosine) et G (guanine) que l'on trouve dans l'ADN. Il a été étudié cliniquement pour le vaccin contre l'hépatite B HEPLISAV-B. Un adjuvant est un produit ajouté à un autre pour renforcer ou compléter son action. Valneva indique sur son site que son vaccin est "hautement purifié à base de cellules viro". 

Quelle efficacité contre le Covid-19 ?

Les essais cliniques de phase III sont toujours en cours. "Sur la base (...) des essais de phase I et II, on espère avoir un vaccin qui soit efficace de manière supérieure à 80%. Il va falloir le démontrer dans l'essai de phase III", a indiqué Franck Grimaud, le directeur du laboratoire sur BFM Business. Son efficacité serait donc inférieure aux vaccins à ARN messager, comme ceux élaborés par Pfizer-BioNTech ou Moderna (efficacité autour du 95%) mais supérieure aux vaccins à vecteur viral comme ceux d'AstraZeneca ou Johnson & Johnson (efficacité autour de 60-70%). Les premiers résultats semblent positifs, selon un communiqué du laboratoire (octobre 2021), "remplissant avec succès les deux principaux critères d'évaluation de l'essai : niveaux de titres d'anticorps supérieurs comparés au vaccin d'AstraZeneca AZD1222 (ChAdOx1-S) et taux de séroconversion des anticorps neutralisants supérieur à 95%".

Le vaccin VLA2001 a été bien toléré et aucun problème de sécurité n'a été identifié.

Où en sont les essais cliniques ?

Valneva a publié des résultats des phases I et II de ses cliniques début avril 2021. Le vaccin VLA2001 a été bien toléré et aucun problème de sécurité n'a été identifié. Dans le groupe vacciné avec la plus forte dose du vaccin, le taux de séroconversion des immoglobulines G était de 100% et les titres d'anticorps neutralisants à un niveau identique ou supérieur à ceux généralement constatés dans les sérums provenant de personnes convalescentes. Sur la base de ces résultats, Valneva a décidé d'utiliser la dose la plus élevée de son vaccin dans l'essai clinique de phase III, servant à prouver l'efficacité réelle d'un vaccin avant une potentielle mise sur le marché. La première partie de cet essai clinique se déroule actuellement au Royaume-Uni, auprès de patients majeurs de tous âges. Plus de 4000 participants au Royaume Uni ont été randomisés dans l'étude-pivot de phase III "Cov-Compare" qui compare l'efficacité du vaccin de Valneva à celle du vaccin d'AstraZeneca (Vaxzevria). La société a annoncé le 18 octobre 2021 des résultats initiaux positifs pour l'essai pivot de Phase 3. La société a également annoncé avoir commencé à administrer un rappel du vaccin aux volontaires de son essai de Phase 1/2, VLA2001-201. Les premiers résultats sont attendus au début du quatrième trimestre 2021. Par ailleurs, Valneva a lancé début août un essai complémentaire en Nouvelle-Zélande, auprès des personnes de plus de 56 ans, la tranche d'âge la plus à risque face au Covid-19. Enfin, le 23 septembre, la société a indiqué avoir commencé à recruter des adolescents de 12 à 17 ans au Royaume-Uni. "Cet élargissement planifié des essais de VLA2001 vise à soutenir de futures demandes réglementaires pour d'autres tranches d'âge que celles des adultes", précise-t-elle dans un communiqué. 

Quel est son mode d'administration ?

Le vaccin de Valneva sera administré par voie intramusculaire.

Combien de doses faudra-t-il ?

Dans le cadre des essais cliniques, le vaccin de Valneva a été administré en deux doses pour la majorité des participants :

  • La première à JO
  • La deuxième à J21, soit trois semaines après la première dose

Dans le cadre de l'étude VLA2001-201 (phase 1/2), trois doses du vaccin VLA2001 (faible, moyenne, haute), administrées à deux reprises à trois semaines d'intervalle chez 153 jeunes adultes sains âgés de 18 à 55 ans, ont été testées.

Quels sont ses effets secondaires ?

Lors des phases 1 et 2 des essais cliniques, VLA2001 a été généralement bien toléré dans tous les groupes testés (trois niveaux de dose), sans qu'aucun problème de sécurité n'ait été identifié par un comité indépendant de surveillance des données de sécurité, rapporte le laboratoire. La majorité des événements indésirables (EI) étaient légers ou modérés et seuls deux sujets ont rapporté des effets indésirables graves sollicités : maux de tête et fatigue. Tous les effets secondaires sollicités étaient transitoires. Seuls 17,6 % des effets non sollicités jusqu'au jour 36 ont été considérés comme liés au vaccin et aucun effet grave lié au vaccin n'a été signalé.

Sources :

- Site de Valneva : Valneva Reports Positive Phase 1/2 Data for Its Inactivated, Adjuvanted COVID-19 Vaccine Candidate, VLA2001

- Les différents types de vaccins contre la Covid-19, OMS, 12 janvier 2021

- Communiqué de presse de la Commission européenne, 12 janvier 2021. 

Vaccins contre le Covid