Autotest Covid : en pharmacie, prix, fiabilité, schéma

Les autotests de dépistage de la Covid-19 sont disponibles en France à compter du 12 avril, uniquement en pharmacie. Quel coût ? Est-ce gratuit ? Pour qui sont-ils destinés ? Quelle fiabilité ? Peut-on en acheter en ligne ? Comment les utiliser ? Explications en image.

Autotest Covid : en pharmacie, prix, fiabilité, schéma
© SYSPEO/SIPA

[Mise à jour le lundi 12 avril à 14h23] Un an après le début de la pandémie Covid-19 en France, des autotests nasaux de dépistage vont arriver dans l'Hexagone. "A partir du 12 avril, les pharmacies pourront vendre des autotests à ceux qui souhaitent en acheter", a informé le ministre de la Santé Olivier Véran le 2 avril dans une interview accordée au média Brut et diffusé sur Facebook. Ces autotests "complètement utiles" a souligné le ministre ne seront pas disponibles en grandes surfaces comme il s'agit de "produit de santé" ."Ces tests dits "rapides" sont moins invasifs que les tests sur prélèvement nasopharyngé et représentent une offre complémentaire pour des besoins spécifiques" expliquait la Haute Autorité de Santé dans le communiqué du 16 mars. Ils sont uniquement recommandés aux personnes asymptomatiques de plus de 15 ans. Selon le décret paru au Journal Officiel le 11 avril, les prix de vente des autotests ne peuvent excéder, par test et toutes taxes comprises, 6 euros jusqu'au 15 mai, puis au-delà 5,2 euros.  Quelle est la fiabilité actuellement des autotests ? Quel intérêt dans la détection du SARS-CoV-2 ? Où en acheter ? Seront-ils remboursés ? Infos à date.

C'est quoi un autotest ?

L'autotest est un test de dépistage dont le prélèvement, la réalisation et l'interprétation sont effectués par la personne elle-même. Il n'y a pas d'intervention d'un professionnel de santé.

Quel intérêt dans la stratégie de dépistage en France ?

"Les autotests antigéniques représentent des outils de dépistage complémentaires aux tests déjà utilisés en France, argue la HAS. (...) Leur utilisation permet de promouvoir une démarche "d'aller vers", afin notamment de toucher les populations éloignées du système de soins. Et le prélèvement nasal est une option plus acceptable que le prélèvement nasopharyngé lorsque les tests doivent être répétés régulièrement."

Quel est le principe des autotests de la Covid-19 ?

Dans le cadre du dépistage de la Covid-19, les autotests validés par la Haute Autorité de Santé le 16 mars 2021 sont des autotests antigéniques nasaux. A la différence du test antigénique disponible depuis octobre 2020 en France, l'autotest est réalisé sur un prélèvement nasal profond et non nasopharyngé (qui est encore plus profond). Le résultat de l'autotest est aussi rapide.

→ Les autotests antigéniques recherchent la présence d'ADN du coronavirus dans l'organisme pour indiquer si la personne est infectée au moment où elle fait son test. C'est le même principe que les tests antigéniques nasopharyngés.

Pour qui sont-ils recommandés ?

La HAS recommande l'utilisation des autotests antigéniques chez les personnes asymptomatiques de plus de 15 ans dans les deux situations suivantes :

  • Indication médicale, dans le cadre d'un dépistage itératif ciblé à large échelle en alternative aux test de diagnostic rapide (TDR) et test rapide d'orientation diagnostique (TROD) sur prélèvement nasopharyngé ou nasal. 
  • Indication dans le cadre d'une utilisation restreinte à la sphère privée (par exemple, avant une rencontre avec des proches…).

A noter : sur la base des expériences étrangères et des données issues des premières campagnes de dépistage itératif chez les plus de 15 ans, la HAS réévaluera prochainement l'opportunité d'élargir l'utilisation des autotests antigéniques par prélèvement nasal aux 10-15 ans. 

Quand faire un autotest ?

Dans la sphère privée, le test doit idéalement être réalisé le jour même ou à défaut la veille de la visite à un proche. "En répétant le prélèvement, par exemple 1 à 2 fois par semaine, on augmente les chances de détecter le virus au début de la maladie, indique le ministère de la Santé. En cas de symptômes ou de contact avec une personne testée positive à la Covid, il faut faire un test RT-PCR ou antigénique au laboratoire ou chez un professionnel de santé."

Comment faire un autotest ?

schéma autotest covid
Schéma pour réaliser un autotest Covid-19. © Ministère de la Santé

Un autotest de dépistage de la Covid-19 doit être réalisé par un prélèvement nasal, avec réalisation du test antigénique immédiatement après.

  • Se laver les mains avec de l'eau et du savon ou avec du gel hydroalcoolique.
  • Sortir tous les éléments de la boîte du test et les poser sur une surface plane bien nettoyée. Identifier chaque élément du kit de test.
  • Il faut introduire l'écouvillon verticalement dans une narine sur 2 à 3 cm (voire 4 cm selon les tests) sans forcer, puis le basculer doucement horizontalement et l'introduire un peu jusqu'à rencontrer une légère résistance. Certains écouvillons présentent une collerette pour aider à apprécier la profondeur de leur introduction. 
  • Puis réaliser un mouvement de rotation à l'intérieur de la narine. Pour certains tests, le prélèvement d'une seconde narine est nécessaire. Si tel est le cas, il faut procéder de la même façon dans l'autre narine avec le même écouvillon. Puis suivre les indications d'emploi pour l'extraction et la lecture du résultat du test sur la cassette.

→ Le test et l'interprétation du test doivent être réalisés selon les conditions définies par le fabricant dans sa notice utilisation.

Comment interpréter le résultat ?

La lecture du résultat se fait en quelques minutes :

  • (+) Le résultat est POSITIF si deux bandes colorées apparaissent au niveau des zones (C) et (T).
  • (-) Le résultat du test est NÉGATIF si une bande colorée apparait uniquement dans la zone contrôle (C).
  • (X) Si la ligne contrôle (C) n'apparait pas, le résultat est INVALIDE. Il faut refaire un autotest. En cas de doute sur le résultat, consulter son pharmacien.
  • Jeter les articles du kit dans un sac plastique pour éviter toute contamination. Fermer le sac et le placer dans un deuxième sac plastique. Jeter le tout dans sa poubelle habituelle. Se laver les mains après la manipulation
résultat autotest covid
Résultats autotest Covid-19 © Ministère de la Santé

Résultat positif : que faire ?

Le résultat est positif si deux bandes colorées apparaissent au niveau des zones (C) et (T). En cas de test positif, il faut s'isoler immédiatement pendant 10 jours et informer les cas contacts de se faire tester aussi. Le résultat positif à un autotest doit être confirmé par un test RT-PCR nasopharyngé à réaliser en laboratoire. Le risque de "faux positif" est estimé à moins de 1%.

Résultat négatif : que faire ?

Le résultat du test est négatif si une bande colorée apparait uniquement dans la zone contrôle (C). Si un autotest est négatif, il ne faut pas abandonner les gestes barrière et la distanciation sociale, notamment lors des visites à des proches. Les performances des autotests "n'ayant pas toujours pu encore être démontrées en conditions réelles d'utilisation, avec un risque de perte en sensibilité (risque de faux négatifs)" prévient la HAS. Au moindre doute ou si des symptômes évocateurs de la Covid-19 surviennent, je fais un test PCR ou antigénique nasopharyngé.

Quelle est la fiabilité du résultat ?

La fiabilité des autotests antigéniques a été "extrapolée" à partir des résultats de performances observés pour les tests rapides TDR et TROD dans le cadre du dépistage de la Covid-19. Selon les premières données analysées par la HAS, ces tests ont des sensibilités cliniques de l'ordre de 80 à 95% chez les patients symptomatiques et de 50 à 60% chez les personnes asymptomatiques. La HAS souligne que le suivi des performances des autotests dans les conditions réelles d'utilisation est essentiel.

Peut-on acheter un autotest en pharmacie ?

"A partir du 12 avril, les pharmacies pourront vendre des autotests à ceux qui souhaitent en acheter", a informé le ministre de la Santé Olivier Véran le 2 avril dans une interview accordée au média Brut et diffusé sur Facebook. Ces autotests "complètement utiles" a souligné le ministre ne seront pas disponibles en grandes surfaces comme il s'agit de "produit de santé" .

Peut-on en acheter en ligne ?

Conformément au décret du 11 avril, la vente d'autotests de la Covid-19 est interdite sur Internet par le ministère de la Santé en France.

Quel prix ?

Selon le décret paru au Journal Officiel le 11 avril, les prix de vente des autotests ne peuvent excéder, par test et toutes taxes comprises, 6 euros jusqu'au 15 mai, puis au-delà 5,2 euros. 

Sont-ils pris en charge ?

La HAS est favorable à la prise en charge des autotests s'ils sont utilisés dans le cadre d'actions de dépistages médicaux. Les autotests utilisés dans la sphère privée ne sont être pris en charge par l'Assurance Maladie sauf pour les salariés de services à domicile intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap (SAAD, SPASAD, SSIAD, SAVS, SAMSAH, SESSAD) ; les salariés de particuliers employeurs intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap pour des actes essentiels de la vie ; les accueillants familiaux mentionnés à l'article L. 441-1 du code de l'action sociale et des familles accompagnant des personnes âgées ou en situation de handicap.

Sources 

Les autotests. Ministère de la Santé. 30 mars 2021.

Covid-19 : quelle place pour les tests antigéniques nasaux dans la stratégie de dépistage ? Communiqué de presse HAS 16 mars 2021.

Avis n° 2021.0015/AC/SEAP du 15 mars 2021 du collège de la Haute Autorité de santé relatif à la détection antigénique rapide du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasal (TDR, TROD et autotest)

Covid-19