Enfant cas contact Covid : quand faire le test, l'isoler ?

A l'école ou via son entourage, l'enfant peut être exposé à la Covid-19 et être considéré comme un "cas contact". Quand faire le test ? Combien dure son isolement ? Quand peut-il retourner à l'école ? Qui prévenir ? Procédure en fonction de sa classe et réponses avec le Dr Brigitte Virey, pédiatre.

Enfant cas contact Covid : quand faire le test, l'isoler ?
© 123RF- ekaterinamolchanova

L'identification des enfants cas contact est indispensable pour ralentir l'épidémie de Covid-19. Mais quelle est la définition d'un cas contact ? Est-elle la même chez l'adulte et chez l'enfant ? Quand est-ce qu'un enfant doit se faire tester ? Où ? Quelles recommandations si le test est positif ou négatif ? Combien de temps doit durer l'isolement ? Quand l'enfant peut-il retourner à l'école ? Le point avec notre spécialiste.

Définition : qu'est-ce qu'un cas contact ?

En raison de l'émergence et de la diffusion de nouveaux variants caractérisés par une transmissibilité plus élevée, et de l'augmentation de la couverture vaccinale anti-COVID-19, des modifications ont été apportées à la définition d'un contact à risque par rapport à la version du 21 janvier 2021. Au cours de l'été, Santé Publique France a précisé la nouvelle définition des cas contacts. Désormais les personnes qui ne sont pas vaccinées ou dont le schéma vaccinal n'est pas complet (moins de 7 jours après la deuxième dose du vaccin) sont considérées comme des cas contacts à risque élevé et doivent s'isoler si elles ont eu un contact direct avec un cas confirmé ou probable de Covid, en face-à-face, à moins de 2 mètres, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, contact physique) en l'absence de mesures de protection efficace. Les cas contacts vaccinés doivent se tester mais n'ont plus l'obligation de s'isoler.

Des personnes croisées dans l'espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes-contacts à risque.

"Dans les crèches, un enfant va être considéré comme cas contact si une assistante maternelle a été testée positive, ou si d'autres enfants sont positifs", ajoute la pédiatre Brigitte Viret. 

→ Si un enseignant est un cas confirmé, les enfants ne sont pas considérés comme contacts à risque, dès lors que l'adulte porte un masque grand public de catégorie 1. La fermeture de la classe est désormais décidée dès la confirmation d'un cas. 

Cas contact à l'école : que faire selon l'âge ?

La procédure dans les écoles maternelles :

Quand l'élève est identifié comme un cas contact :

  • la famille doit le signaler au directeur de l'école ;
  • l'élève doit rester au domicile, éviter les contacts, consulter un médecin et suivre les recommandations de l'Assurance maladie.
  • l'enfant retourne à l'école au bout de 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé sans qu'un test ne soit obligatoirement réalisé, à condition qu'il ne présente pas de symptômes. Ces délais peuvent être prolongés s'il vit sous le même toit que le cas confirmé.
  • Si l'enfant est cas contact suite à une contamination au sein de sa classe, sa classe ferme pendant 7 jours et tous les enfants sont en quarantaine chez eux pendant cette durée. Les tests de dépistage sont recommandés à raison d'un premier test immédiat puis un second 7 jours plus tard, mais non obligatoires en maternelle.

 La procédure dans les écoles primaires :

Quand l'élève est identifié comme un cas contact :

  • la famille doit le signaler au directeur de l'école ;
  • l'élève doit rester au domicile, éviter les contacts, consulter un médecin et suivre les recommandations de l'Assurance maladie 
  • l'élève doit immédiatement réaliser un test antigénique et un second test 7 jours plus tard.
  • l'élève retourne dans l'établissement si les parents attestent sur l'honneur qu'un test négatif a été réalisé.
  • Si l'enfant est cas contact suite à une contamination au sein de sa classe, sa classe ferme pendant 7 jours et tous les enfants sont en quarantaine chez eux pendant cette durée. Les tests de dépistage sont obligatoires pour tous les élèves en quarantaine à raison d'un premier test immédiat puis un second 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé.

La procédure dans les collèges et les lycées :

Quand l'élève est identifié comme un cas contact :

  • la famille doit le signaler au chef d'établissement ;
  • au collège et au lycée, les élèves qui ont été en contact avec un cas confirmé et qui ne sont pas vaccinés ou immunisés poursuivent leurs apprentissages à distance pendant 7 jours ; les élèves cas contact justifiant d'une vaccination complète ou qui sont immunisés poursuivent les cours en présentiel.

Faut-il consulter un médecin ?

"Si l'enfant a des symptômes, comme un rhume ou de la fièvre, il est préférable de consulter son médecin traitant. Il faut poser un diagnostic car on peut passer à côté d'une autre maladie, surtout chez les petits qui peuvent faire de manière fréquente des otites, ou des infections urinaires", répond la spécialiste.

Quand est-ce qu'un enfant doit se faire tester ?

"Dès l'apparition des symptômes, et d'autant plus s'il est cas contact", souligne Brigitte Viret. "Au départ, nous avions établi qu'il fallait tester tous les enfants de 6 ans symptomatiques, cas contact ou non. En-dessous de 6 ans, il faut moins se précipiter car les épisodes de viroses saisonnières sont fréquentes. Mais comme nous sommes dans une circulation active du virus, nous avons tendance à tester beaucoup plus systématiquement" précise-t-elle.

→ En maternelle, si l'enfant est cas contact d'un autre élève mais n'a pas de symptômes : le test n'est pas obligatoire.

→ En primaire, au collège et au lycée : les élèves identifiés comme "cas contact" doivent faire un test immédiatement et 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé.

Quel test utiliser pour un enfant ?

"Les enfants peuvent faire un test antigénique, à n'importe quel âge. Il doit être réalisé au moment où il est le plus contagieux, c'est-à-dire symptomatique (au maximum 4 jours après le début des symptômes selon les recommandations de la HAS)", explique Brigitte Virey. "Le test PCR sera en revanche plus précis dans la durée. Il peut également être réalisé à n'importe quel âge", note la pédiatre. Dans les écoles, les tests salivaires peuvent être utilisés. Par contre, les autotests ne sont pas considérés comme suffisamment performants pour le dépistage des personnes-contact à risque.

Où se rendre pour tester un enfant ?

"Le test antigénique peut se faire en cabinet, tout comme le PCR si le médecin s'associe avec un laboratoire qui lui fournit un kit pour faire un prélèvement. Les parents le portent ensuite au laboratoire pour que ce soit fait avec la technique PCR", détaille la spécialiste. Il faut sinon prendre rendez-vous auprès d'un laboratoire d'analyse pour réaliser le test (qui sera fait dans le nez). Le test antigénique peut être réalisé en pharmacie.

Quelles recommandations si le test est positif ? 

"Comme pour les adultes, il faut isoler l'enfant (10 jours à partir de la date du test ou des premiers signes). Les parents doivent aussi se faire tester et rester à la maison car ils sont cas contact. Généralement, les enfants sont asymptomatiques ou font des formes de viroses classiques. S'il y a une dégradation de l'état de santé de l'enfant, il faut de nouveau consulter. L'hospitalisation reste très rare", abonde Brigitte Virey.

Que faire si le test est négatif ? 

"Il n'y a pas de recommandations particulières. Si la fièvre persiste plus de trois jours, et si l'enfant a de nouveaux symptômes, il faut en revanche consulter son médecin. Il se peut que ce soit un faux négatif ou qu'une autre pathologie soit présente", observe la spécialiste.

Combien de temps doit durer l'isolement ? 

L'isolement des cas contacts est de 7 jours depuis le dernier contact avec la personne positive. Dès lors que le cas contact a un test positif du Covid, il devient "cas confirmé" et doit s'isoler 10 jours et si persistance de la fièvre après 10 jours, il doit s'isoler 48 heures après la disparition de celle-ci. Selon le niveau 2 du protocole sanitaire de l'Education nationale de la rentrée 2021, au collège et au lycée, les élèves qui ont été en contact avec un cas confirmé et qui ne sont pas vaccinés ou immunisés poursuivent leurs apprentissages à distance pendant 7 jours ; les élèves cas contact justifiant d'une vaccination complète ou qui sont immunisés poursuivent les cours en présentiel.

Merci à Brigitte Virey, pédiatre et présidente du syndicat national des pédiatres français.

Sources :

- Covid-19 : Mesures pour les écoles, collèges et lycées, Education nationale, 2 septembre 2021.

- Définition de cas d'infection au SARS-CoV-2 (COVID-19) et de contact à risque Mise à jour le 30/08/2021

- Suspicion ou confirmation de cas covid-19 : ce qu'il faut faire. Ministère de l'Education nationale. Février 2021.

- J'ai été en contact à risque avec une personne malade du COVID-19. Ministère de la Santé.

- Un accès prioritaire aux tests RT-PCR et antigéniques pour les personnels de l'éducation nationale et pour les élèves, Ministère de la Santé.

Indicateurs et données-clés