Vaccination Covid : en pharmacie, inscription, rendez-vous

Chargement de votre vidéo
"Vaccination Covid : en pharmacie, inscription, rendez-vous"

La vaccination contre la Covid va s'accélérer en France avec de nouvelles livraisons de doses et l'ouverture de la vaccination en pharmacie la semaine du 15 mars, a annoncé Jean Castex. Quels sont les critères ? Comment s'inscrire pour se faire vacciner ? Chez son médecin ? Comment prendre rendez-vous sur Doctolib ? Où trouver un centre de vaccination ? Quel taux de vaccination ? Guide pratique.

[Mise à jour le vendredi 5 mars à 11h23] La vaccination en France va s'accélérer"Les livraisons de doses à la France vont s'accroître dans les semaines à venir", a indiqué le Premier Ministre Jean Castex lors de la conférence du 4 mars. Avec 22 millions de nouvelles doses reçues entre mars et avril contre 7 millions en janvier-février. Il a de plus indiqué que si les laboratoires livraient bien les doses prévues, 10 millions de Français auront reçu à la mi-avril au moins une dose de vaccin, 20 millions à la mi-mai et 30 millions d'ici l'été "soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans". Jean Castex a reconnu que les doses arrivaient à date "progressivement" : "Nous ne pouvons pas vacciner tout le monde, tout de suite. L'industrie mondiale de production de vaccin est en surchauffe." Le Premier ministre a par ailleurs annoncé le lancement de la vaccination en pharmacie "à compter de la semaine du 15 mars une fois que nous aurons reçu la livraison de vaccins AstraZeneca". Ce vaccin peut être administré au grand public entre 50 et 74 ans (avec comorbidités). Les vaccins à ARN comme ceux de Pfizer et Moderna sont réservés aux plus de 75 ans (sans ordonnance) ou aux 50-74 ans (sur ordonnance). La vaccination ne dispense pas de l'application des gestes barrières. Comment se faire vacciner en France ? Où ? Avec quels vaccins ? Peut-on choisir ? Combien de doses ? Courbes, chiffres et mode d'emploi.

Chiffres : combien de vaccinations en France ?

Le système d'information Vaccin Covid, permettant le suivi de la vaccination contre la COVID-19, a été mis en œuvre le 4 janvier 2021. Il est administré par la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) et alimenté par les professionnels de santé réalisant les vaccinations. À compter du 27 janvier 2021, l'estimation des nombres de personnes vaccinées en France contre la COVID-19 est issue de cette source de données. Selon les données du site Covid-Tracker, au 3 mars :

  • 3 245 517 personnes ont reçu une dose du vaccin Covid et 1 771 246 la deuxième dose soit un total de 5 016 763 injections depuis le 27 décembre 2020.
  • 2,5% de la population française est vaccinée (deux doses) et 4.7% a reçu au moins une dose.
  • 7 858 310 doses ont été réceptionnées depuis le 26 décembre 2020.

Courbe des vaccinations jusqu'au 2 mars

courbe-vaccination-covid-france
Cumul de doses injectées du vaccin Covid-19 en France, des doses réceptionnées et projections de vaccination. © © Covid-Tracker.fr-Données : Ministère de la Santé

Quel âge ?

Dans son point hebdomadaire du 4 mars, Santé Publique France présente les répartitions des personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 par tranches d'âge. Conformément aux recommandations de vaccination, l'analyse par tranches d'âges montre que les couvertures vaccinales les plus élevées sont observées chez les personnes les plus âgées : 25.6% des personnes âgées de plus de 75 ans ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 (82% pour ceux en Ehpad).

Nombres de personnes ayant reçu au moins une dose et deux doses de vaccin contre la COVID-19 et couvertures vaccinales (% de la population) au 2 mars 2021, par classe d'âge, France

tableau-classe-age-france-vaccin
Nombres de personnes ayant reçu au moins une dose et deux doses de vaccin contre la COVID-19 et couvertures vaccinales (% de la population) au 2 mars 2021, par classe d’âge, France © Santé Publique France

Combien de femmes et d'hommes ?

Dans son point hebdomadaire du 25 février, Santé Publique France présentait les répartitions des personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 par sexe. La répartition montre une moyenne de 60% de femmes vaccinées pour 40% d'hommes. Au 4 mars, les couvertures vaccinales d'au moins une dose sont de 3,9% pour les hommes et de 5,4% pour les femmes.

tableau-sexe-vaccin-france
Nombres de personnes ayant reçu au moins une dose et deux doses de vaccin contre la COVID-19 et couvertures vaccinales (% de la population) au 23 février 2021, par sexe, France © Santé Publique France

Carte des personnes vaccinées par région

 

Pas de vaccination recommandée pour les personnes qui ont déjà eu la Covid-19.

Calendrier de vaccination : qui, à quelle date ?

La HAS a publié le 30 novembre des recommandations sur la stratégie de priorisation des populations à vacciner en France. Cinq phases y sont définies, visant à attribuer les premières doses disponibles aux personnes les plus à risque de faire des formes graves de Covid-19 et les plus exposées au risque d'infection. Le gouvernement a gardé trois phases dans son calendrier présenté le 16 décembre par Jean Castex. Ce calendrier a été modifié au début du mois de janvier 2021 pour accélérer la vaccination de la population, notamment des plus de 75 ans.

Calendrier de la vaccination Covid-19 en France établi en janvier 2021. 

  DATES PUBLICS
ETAPE 1 Fin décembre-Janvier 2021
  • Personnes âgées en établissements (notamment : EHPAD, USLD),
  • Personnes en situation de handicap en établissements (FAM, MAS...),
  • Professionnels exerçant dans les établissements accueillant des personnes âgées, et présentant un risque élevé (plus de 50 ans ou présentant une ou des comorbidités),
  • Professionnels de santé, y compris libéraux, pompiers et aides-à-domicile, et présentant un risque élevé (plus de 50 ans et ou présentant une ou des comorbidités),
  • Personnes de plus de 75 ans vivant à domicile à partir du 18 janvier.
  • Personnes atteintes de maladies graves et donc à très haut risque de formes graves de la Covid-19 : insuffisance rénale chronique sévère, cancer sous traitement, les personnes atteintes de trisomie (liste ci-dessous), à partir du 18 janvier..
ETAPE 2 Février-Mars-Avril 2021
  • Personnes âgées de 50 à 64 ans atteintes de comorbidités (à partir du 25 février).
  • Personnes âgées de 65-74 ans atteintes de comorbidités (à partir du 2 mars)
ETAPE 3  Mai-Juin
  • Personnes âgées de 50 à 64 ans,
  • Professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire),
  • Personnes vulnérables et précaires et des professionnels qui les prennent en charge ;
  • Personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos
  • Reste de la population majeure.

Qui peut se faire vacciner ?

La vaccination est possible en France pour les personnes à domicile (grand public) de 50 à 74 ans atteintes de comorbidités, pour les plus de 75 ans avec ou sans comorbidités, les personnes atteintes de maladies graves dont la liste a été précisée par le gouvernement (voir plus bas), les personnes en situation de handicap et les professionnels de santé. 

La Haute Autorité de Santé a par ailleurs estimé :

  • qu'il n'y a pas lieu, à ce stade, de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà développé une forme symptomatique de la Covid-19 sauf si elles le souhaitent (dans un délai minimal de 3 mois à partir du début des symptômes et dans ce cas la vaccination se fera via une dose unique, comme un rappel).
  • que les personnes atteintes de trisomie 21 sont prioritaires pour la vaccination.
  • que les personnes contact d'un cas se fassent tester pour confirmer ou infirmer une infection à la Covid-19 avant d'envisager une vaccination.
  • que les données étant très limitées chez la femme enceinte, la vaccination dans cette population doit être envisagée seulement si les bénéfices potentiels l'emportent sur les risques potentiels pour la mère et le fœtus.
  • qu'il n'est pas conseillé de vacciner pendant l'allaitement compte tenu du fait que l'excrétion dans le lait maternel qui n'est pas connue à ce jour.
vaccination covid grand public france
Vaccination pour le grand public en France - 5 mars 2021 © Ministère des Solidarités et de la Santé

Qui sont les personnes prioritaires à la vaccination ?

Les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires françaises sont :

  • Les personnes âgées en EHPAD ou en USLD (0,6 million personnes) ;
  • Les personnes âgées de plus de 75 ans (5,5 millions de personnes) ;
  • Les personnes de 50-74 ans atteintes de comorbidités.
  • L'ensemble des personnels soignants (2,2 millions personnes) ;
  • Les personnes vulnérables à très haut risque de formes graves quel que soit leur âge (0,8 million de personnes) ;
  • Les pompiers (0,3 million de personnes) ;
  • Les aides à domicile au service de personnes handicapées ou âgées (0,4 million de personnes) ;
  • Les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d'accueil médicalisés et les maisons d'accueil spécialisées (< 0,1 million de personnes).

• Liste des comorbidités valables pour les publics prioritaires

  • obésité (IMC >30),
  • BPCO
  • insuffisance respiratoire
  • hypertension artérielle compliquée
  • insuffisance cardiaque,
  • diabète de type 1 ou 2,
  • insuffisance rénale chronique,
  • cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de 3 ans,
  • transplantation d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques.
  • trisomie 21.
  • lemaladies hépatiques chroniques et en particulier la cirrhose ;
  • les troubles psychiatriques ;
  • la démence ;
  • les personnes présentant un antécédent d'accident vasculaire cérébral.

Liste des pathologies à risque ouvrant droit à la vaccination depuis le 18 janvier (quel que soit l'âge mais sur ordonnance)

La liste des personnes particulièrement vulnérables à la Covid concernés a été publiée dans un communiqué de presse du ministère de la Santé le 14 janvier :

  • Personnes atteintes de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
  • Personnes atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés
  • Personnes transplantées d'organes
  • Personnes transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
  • Personnes atteintes de poly-pathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d'organes
  • Personnes atteintes de certaines maladies rares (liste)
  • Personnes atteintes de trisomie 21.

Le 2 mars, la Haute Autorité de Santé a aussi estimé que "doivent être également priorisées indépendamment de leur âge, les personnes jugées particulièrement vulnérables par leur médecin et présentant des affections préexistantes rares et graves ou des handicaps graves les prédisposant à risque particulièrement accru de décéder de l'infection par le SARS-CoV-2 (déficits immunitaires sévères, hémopathies malignes, maladies rares)".

Vaccination des 50 ans et plus : comment ?

La vaccination des personnes de 50 ans et plus est possible jusqu'à la limite de 74 ans et sous réserve qu'elles aient des comorbidités. Elles peuvent se faire vacciner sur leur lieu de travail ou chez leur médecin traitant avec le vaccin AstraZeneca ; ou en centre de vaccination (si elles ont une ordonnance) avec le vaccin Pfizer ou Moderna. Le mieux est de contacter le médecin traitant pour organiser la vaccination.

Vaccination des plus de 65 ans : comment ?

La vaccination des personnes de plus de 65 ans a été annoncée le 1er mars par Olivier Véran : "Toutes les personnes âgées de 50 ans et plus et qui ont des comorbidités (diabète, hypertension...) peuvent se faire vacciner avec AstraZeneca, incluant les 65-74 ans, chez leur médecin traitant, dans l'hôpital qui les suit lorsqu'ils ont une maladie chronique et dans quelques jours en pharmacie" a-t-il déclaré sur France 2. Dans un communiqué du 2 mars, la Haute Autorité de Santé a confirmé qu'elle redéfinissait la place du vaccin AstraZeneca dans la stratégie vaccinale en élargissant son utilisation aux personnes âgées de plus de 65 ans, suite aux résultats "très encourageants" d'une étude écossaise ayant montré une réduction du risque d'hospitalisation de 94% avec le vaccin AstraZeneca tous âges confondus, même les plus âgés.

Vaccination des plus de 75 ans : comment ?

Les personnes de 75 ans et plus peuvent se faire vacciner qu'elles soient en Ehpad ou à domicile :

  • Celles qui sont en Ehpad : peuvent être vaccinées dans leur établissement avec le vaccin Pfizer-BioNTech ou Moderna ; ou auprès de leur médecin traitant avec le vaccin AstraZeneca.
  • Celles vivant à domicile : peuvent se faire vacciner chez leur médecin traitant avec le vaccin AstraZeneca ou en centre de vaccination avec le vaccin  Pfizer-BioNTech ou Moderna.

Inscription, rendez-vous : comment se faire vacciner ?

Pour se faire vacciner contre la Covid-19, il faut prendre rendez-vous auprès de son médecin généraliste (si on peut bénéficier du vaccin AstraZeneca) ou dans un centre de vaccination. Le jour de la vaccination, il faut venir avec sa carte Vitale et sa pièce d'identité.

Délai pour recevoir la 2e dose du vaccin
  • 21 jours pour le vaccin Pfizer-BioNTech.
  • 28 jours pour le vaccin Moderna.
  • 9 à 12 semaines pour le vaccin AstraZeneca.

Pour se faire vacciner dans un centre de vaccination (1200 en France) : 

  • Prendre rendez-vous dans un centre de vaccination, par téléphone ou sur Internet. Trois plateformes ont été choisies par le ministère de la Santé pour la prise de rendez-vous dans un centre de vaccination ; Doctolib, Keldoc et Maiia. La prise de rendez-vous peut aussi se faire en contactant un centre de vaccination (liste sur Sante.fr).
  • Pour les personnes atteintes de maladies à haut risque de formes graves (liste ci-dessus), il faut avoir une ordonnance pour venir se faire vacciner.
  • Le jour du rendez-vous, il faut venir avec sa carte vitale et sa pièce d'identité. Un questionnaire de santé "vaccination" est à remplir et recueille les principales informations médicales du patient ainsi que son consentement pour la vaccination.
  • Un médecin vérifie et signe les questionnaires de santé et peut réaliser un examen médical en cas de doute.
  • Un médecin ou un(e) infirmier(ière) réalise l'injection du vaccin (intramusculaire).
  • Le professionnel de santé enregistre ensuite la vaccination du patient dans Vaccin Covid.
  • Une deuxième injection sera à réaliser dans un délai de 21 à 42 jours.

→ La HAS préconise de ne pas coadministrer plusieurs vaccins – notamment la grippe – car cela n'a pas encore été étudié.

Pour se faire vacciner chez son médecin généraliste : prendre rendez-vous comme d'habitude pour une consultation médicale (via le secrétariat téléphonique du médecin ou par Internet).

Comment prendre rendez-vous sur Doctolib ?

Doctolib est une plateforme privée de prise de rendez-vous en ligne choisie par le gouvernement pour la vaccination anti Covid. La prise de rendez-vous pour la vaccination contre la Covid est possible sur le site. Il faut à ce jour :

  • Aller sur Doctolib.fr (et se créer un compte si vous n'en avez pas)
  • Taper "vaccination covid" dans le champ "Médecin, établissement, spécialité" et la localité dans le champ "Où".
  • Une liste des centres plus ou moins proche de la localité indiquée s'affiche avec la date des prochains rendez-vous disponibles. 
  • Cliquer sur la date de rendez-vous choisie puis le créneau.
  • Une page s'ouvre avec les coordonnées de l'établissement proposant la vaccination. A droite, il faut préciser le motif de consultation (première injection, deuxième injection) pour voir ensuite apparaître dans le tableau les dates et heures disponibles et valider son rendez-vous. Certains établissements proposent de prendre directement rendez-vous pour la seconde injection.
  • Il vous est ensuite demandé si vous faites bien partie des publics prioritaires et si vous ne faites pas l'objet de contre-indications à la vaccination (voir plus bas). Votre rendez-vous est ensuite confirmé.

Comment prendre rendez-vous sur Keldoc ?

Keldoc est également une plateforme privée de prise de rendez-vous médicaux. Pour prendre rendez-vous pour la vaccination ; 

  • Aller Keldoc.com (et se créer un compte si vous n'en avez pas)
  • Taper "vaccination covid" dans le champ "Médecin, établissement, spécialité".
  • Le site propose alors sous "Spécialités" : "Centre de vaccination Covid-19". Cliquer dessus.
  • A droite, dans le champ "Où", indiquer votre ville et cliquer dessus.
  • Si aucun centre de vaccination covid-19 ne propose encore la prise de rendez-vous en ligne dans la ville, le site propose en-dessous de prendre un rendez-vous avec un centre de vaccination covid-19 aux alentours.
  • Cliquer sur le jour et l'heure de votre choix.
  • Sélectionner ensuite la catégorie de motif : première injection ou deuxième injection.
  • Sélectionner le motif de consultation (professionnels de santé / Vaccination 75 ans et+ / 1ère injection).
  • Cliquer à nouveau sur le jour et l'heure de votre choix.
  • Les consignes de vaccination sont rappelées. Il faut les accepter puis cliquer sur "Confirmer".

Comment prendre rendez-vous sur Maiia ?

Maiia est une troisième plateforme privée de rendez-vous médicaux en ligne choisie par le gouvernement pour la vaccination Covid. Pour y prendre rendez-vous :

  • Aller sur Maiia.com  (et se créer un compte si vous n'en avez pas)
  • Taper "centre de vaccination covid" ou "vaccination covid" dans le champ "Spécialité, praticien, établissement".
  • Le site propose "Vaccination anti Covid-19". Cliquer dessus.
  • A droite, dans le champ "Où", indiquer votre ville et cliquer dessus.
  • Une liste de centre de vaccination dans la ville ou ses alentours est proposée avec à côté les disponibilités. Si aucune disponibilité n'est proposée, il faut rentrer une autre ville proche de son domicile.
  • Quand le centre est trouvé, il faut cliquer sur le jour et l'heure souhaités.
  • Préciser ensuite le motif de vaccination (première injection, deuxième injection, 75 ans et +, professionnels de santé).
  • Accepter les consignes puis confirmer le rendez-vous.

Quel est le numéro de téléphone pour prendre rendez-vous ?

Olivier Véran a annoncé le 14 janvier lors de la conférence de presse du gouvernement le numéro de téléphone national pour la prise de rendez-vous à la vaccination : le 0 800 009 110. Ce numéro est ouvert de 6 heures du matin à 22 heures, 7 jours sur 7. "Il vous orientera directement vers la plateforme du centre de vaccination le plus proche de chez vous" a indiqué le ministre de la Santé.

Où se faire vacciner ?

Selon les cas de figure, la vaccination contre la Covid-19 peut se faire en Ehpad, dans les établissements hospitaliers ou dans les centres de vaccination répartis sur tout le territoire français.

  • Pour les personnes âgées en Ehpad ou les personnes en centres médicalisés : la vaccination est réalisée par des infirmiers(ères), sur accord du résident, dans l'établissement.
  • Pour les professionnels travaillant dans un établissement de santé ou un Ehpad : la vaccination peut se faire dans leur établissement. 
  • Pour les autres professionnels des secteurs de la santé et du médico-social : ils doivent contacter un centre de vaccination (l'ARS Ile-de-France tient à jour la liste des centres de vaccination de sa région ouverts aux professionnels de santé de ville). 
  • Pour le grand public : la vaccination se fait dans un centre de vaccination, chez le médecin généraliste ou au travail (à partir du 25 février) et en pharmacie (à compter du 15 mars).

Peut-on se vacciner en pharmacie ?

Jean Castex a annoncé le lancement de la vaccination en pharmacie "à compter de la semaine du 15 mars une fois que nous aurons reçu la prochaine livraison de vaccins AstraZeneca"  lors de la conférence de presse du 4 mars. "La vaccination se passera comme pour la grippe, a-t-il expliqué. Vous n'aurez pas besoin d'une prescription médicale et vous pourrez vous rendre directement en officine". Les modalités précises de la vaccination seront dévoilées la semaine prochaine. Les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna ne peuvent pas être administrés en pharmacie à cause de leurs contraintes logistiques et de conservation (à très basses températures). "Le vaccin contre la Covid-19 d'AstraZeneca se conserve au réfrigérateur, 48h après la première injection prélevée et jusqu'à 6 mois avant ouverture du flacon. Cette facilité de stockage et de conservation rend son utilisation possible en ambulatoire" expliquait la Haute Autorité de Santé (HAS) dans son Avis publié le 2 février et dans lequel elle recommandait "que les sages-femmes ainsi que les pharmaciens déjà formés à la vaccination et ayant déclaré une activité de vaccination (dans le cadre de la grippe notamment) puissent prescrire et administrer le vaccin AstraZeneca". Le 2 mars, elle se prononce en faveur de l'extension des compétences vaccinales des pharmaciens, des sages-femmes et des infirmiers pour l'ensemble des vaccins contre la Covid-19 incluant les vaccins à ARNm (comme Pfizer et Moderna)..

Elle recommande que la prescription des vaccins Covid puisse être faite :

  • par les pharmaciens, sauf chez les femmes enceintes, et les personnes présentant un trouble de l'hémostase (les personnes sous traitement anti-coagulant ne sont pas concernées par cette restriction).
  • par les sages-femmes chez la femme, en particulier la femme enceinte, et dans l'entourage de celle-ci et de son enfant.

Comment se faire vacciner chez son médecin généraliste ?

La vaccination contre la Covid est possible chez le médecin généraliste avec le vaccin AstraZeneca. Les publics pouvant en bénéficier sont les patients de 50-74 présentant des comorbidités (voir plus haut) ou de moins de 50 ans s'ils sont atteints de maladies graves (voir liste plus haut). Les médecins sont approvisionnés par les pharmacies.

  • Les médecins sont invités à programmer les plages de rendez-vous nécessaires pour la vaccination de leur patientèle. La prise de rendez-vous peut se faire selon les habitudes du médecin : soit par Internet (Doctolib...) soit par téléphone au secrétariat du médecin. Ils peuvent soit organiser l'ensemble des vaccinations dans les 6 heures suivant le retrait du flacon en pharmacie (le médecin peut transporter et conserver le flacon à température ambiante) soit programmer ses vaccinations sur 48 heures sous réserve de disposer d'un réfrigérateur qualifié et contrôlé à +2°+8°C. Le réfrigérateur est exclusivement réservé au stockage de médicaments.
  • La DGS rappelait le 12 février qu'il est recommandé de placer le patient sous surveillance pendant au moins 15 minutes après la vaccination afin de détecter la survenue d'une réaction anaphylactique suivant l'administration du vaccin. Les médecins doivent disposer du matériel et des produits pharmaceutiques adaptés dont de l'adrénaline injectable.

Comment se faire vacciner au travail ?

Les médecins du travail ont la possibilité de vacciner les salariés volontaires âgés de plus de 50 ans s'ils ont des comorbidités. Les services de santé au travail (SST), services autonomes et services inter-entreprises, peuvent s'engager dans la campagne de vaccination auprès des salariés répondant aux critères d'âge et de comorbidité tels que définis par les autorités sanitaires. Les médecins du travail doivent se rapprocher de la pharmacie d'officine de leur choix, pour s'identifier et se procurer des doses du vaccin AstraZeneca. "Comme pour tout acte de vaccination, leur intervention se fait dans le strict respect des règles déontologiques liées au consentement des personnes, au secret médical et à la confidentialité des vaccinations vis-à-vis de l'employeur" précisait le ministère du Travail dans un communiqué du 22 février.

Comment trouver un centre de vaccination ?

carte centre de vaccination covid france
Carte des centres de vaccination Covid en France disponible sur le site Sante.fr © Sante.fr

1 200 centres de vaccination sont ouverts en France. Pour connaître les plus proches de chez vous :

Quels sont les vaccins administrés ?

Trois vaccins peuvent être administrés actuellement en France : celui de Pfizer, celui de Moderna et celui d'AstraZeneca. La majorité des personnes vaccinées l'ont été avec le vaccin Pfizer-BioNTech. Le vaccin Moderna peut aussi être administré aux plus âgés. Les 50-74 ans atteints de comorbidités sont vaccinés avec le vaccin AstraZeneca. Lors de la prise de rendez-vous en ligne, les sites (Doctolib, Maiia, Keldoc) précisent le nom du vaccin qui sera administré (Pfizer, Moderna, AstraZeneca). 

Nombres de personnes vaccinées par type de vaccin pour la première dose et la seconde dose en France au 2 mars

Nombres de personnes vaccinées par type de vaccin pour la première dose et la seconde dose en France
Nombres de personnes vaccinées par type de vaccin pour la première dose et la seconde dose en France.*exprimé en doses de vaccin © Santé Publique France

Quelles sont les contre-indications ?

Pour être vacciné, vous ne devez pas :

  • avoir des antécédents d'allergie sévère ;
  • présenter des signes d'infection aiguë en cours (température supérieure à 38°C, etc.) ;
  • avoir été en contact avec une personne testée positive à la COVID-19 il y a moins de 7 jours ;
  • avoir reçu un vaccin (autre que celui contre la Covid-19) dans les 3 dernières semaines ;
  • avoir eu un test PCR ou antigénique positif au cours des 3 derniers mois.

Pour les femmes enceintes : il est recommandé de discuter de la vaccination avec le médecin, la sage-femme ou le gynécologue afin d'évaluer individuellement le bénéfice. Par mesure de précaution, il est recommandé de privilégier les vaccins à ARNm de Pfizer ou Moderna. Si une femme enceinte a mal toléré sa première dose de vaccin, quel que soit le vaccin, il est conseillé de différer la deuxième dose après la fin de la grossesse, en concertation avec son médecin, sa sage-femme ou son gynécologue. Si une première dose a été administrée alors que la grossesse était encore méconnue, il n'existe aucun élément inquiétant à ce jour pour la mère et pour l'enfant à naitre, quel que soit le vaccin.

Est-ce gratuit ?

Le Premier ministre Jean Castex avait indiqué le 3 décembre que la vaccination contre la Covid-19 serait gratuite pour tous en France. Ce qui est le cas. Il n'y a pas d'avance de frais à faire quand on va se faire vacciner. Il faut par contre penser à se munir de sa Carte Vitale.

Sources :

  • Covid-19 : quels leviers pour vacciner plus vite les personnes les plus vulnérables ? Communiqué de presse, HAS, 2 mars 2021.
  • AstraZeneca : la HAS recommande son utilisation chez les professionnels de santé et les personnes de 50 à 64 ans. Communiqué de presse mis en ligne le 2 février 2021.
  • Vaccination contre la COVID-19 en France – possibilité d'administrer le vaccin AstraZeneca aux salariés de 50 à 64 ans inclus atteints de comorbidités par les services de santé au travail. Communiqué de presse 22 février 2021. Ministère du Travail.
  • Approvisionnement en flacons de vaccin Covid-19 AstraZeneca des médecins de ville via une officine de référence, 12 février 2021. DGS.
  • AstraZeneca : la HAS recommande son utilisation chez les professionnels de santé et les personnes de 50 à 64 ans. Communiqué de presse le 02 févr. 2021.
  • Vaccination contre la COVID en France : au 12 janvier 2021, près de 190 000 personnes ont été vaccinées en France. Communiqué de presse du 12 janvier 2021.
  • Foire aux questions : la vaccination contre la COVID-19. Ministère de la Santé. 11 janvier 2021.
  • Sante.fr
  • Vaccins Covid-19 : quelle stratégie de priorisation à l'initiation de la campagne ? Communiqué de presse du 30 novembre 2020.
Traitements et vaccins