Masque en tissu : catégorie 1 ou 2, école, décret, interdit, recommandé

Chargement de votre vidéo
"Masque en tissu : catégorie 1 ou 2, école, décret, interdit, recommandé"

Le Haut Conseil de Santé publique déconseille l'utilisation de masques en tissu de catégorie 2 (UNS2) ou artisanaux trop perméables face variant anglais de la Covid-19. A l'école, seuls les masques chirurgicaux ou de catégorie 1 sont désormais acceptés. Chirurgical, FFP2, catégorie 1 (UNS1)... Quelles différences ? Quelles normes ?

[Mis à jour le mardi 2 février à 15h02] "Le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) recommande de ne plus utiliser le masque artisanal (fait-main ou de catégorie 2, UNS2) et je le fais à mon tour. Ses capacités ne sont pas assez filtrantes", assure Olivier Véran, ministre de la Santé le 21 janvier 2021 sur le 20 heures de TF1. Un décret mentionnant les masques recommandés a été publié. Le HCSP considère que les masques grand public de catégorie 1 (UNS1) qui filtrent plus de 90 % des particules sont suffisants et qu'il n'est pas nécessaire de migrer vers des modèles chirurgicaux (jetables) ou FFP2, pour faire davantage face au variant anglais, actuellement en circulation en France. A l'école, selon le nouveau protocole sanitaire renforcé, tous les élèves à partir de 6 ans doivent porter un masque chirurgical ou en tissu de catégorie 1 depuis le 1er février 2021. Le masque en tissu est un équipement de protection contre le coronavirus, responsable de l'épidémie de Covid-19 qui s'utilise quotidiennement en complément des gestes barrières et de la distanciation physique. En France, le masque est obligatoire dans tous les lieux publics intérieurs (commerces, gares, aéroports, musées...), sur les marchés, dans les transports et dans la rue de nombreuses villes de France…  Quelle est la durée de vie maximum d'un masque en tissu ? Au bout de combien d'heures doit-on le changer et en remettre un nouveau ? Comment bien le porter et bien le laver ? Que faire s'il est mouillé par la pluie ? Notre guide. 

Masque en tissu de catégorie 1 ou 2 : lesquels sont recommandés, interdits ?

Les masques de catégorie 2 ne seront pas interdits à la vente.

Avec l'apparition du variant anglais qui représente 1,4% de cas diagnostiqués en France selon une estimation de l'INSERM publiée le 18 janvier, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) recommande de ne plus porter de masque en tissu artisanal (fait-maison) ou industrielle de catégorie 2, même aux normes AFNOR, au profit des masques de catégorie 1, chirurgicaux ou FFP2, qui assureraient plus de protection que les masques de catégorie 2. Et ce, à partir de l'âge de 6 ans. Ces masques ne sont pas recommandés, pour autant, ils ne sont pas interdits. 

Masque de catégorie 1 (UNS1) : recommandé par le HCSP. Ce masque protège des projections directes de gouttelettes avec une efficacité de filtration supérieure à 90 % pour des particules émises d'une taille de 3 μm. La catégorie est inscrite sur l'emballage (c'est souvent écrit UNS1 : usage non sanitaire de catégorie 1). Si le masque n'a pas d'emballage, difficile de connaître sa catégorie. La tissu des masques de catégorie 1 serait plus épais selon l'AFNOR : 400g/m² pour la catégorie 1 contre 200g/m² pour la catégorie 2). Pour les masques artisanaux, contactez la couturière qui les a réalisés pour savoir quel tissu elle a utilisé. 

>> Selon le protocole sanitaire à l'école renforcé, tous les élèves à partir de 6 ans doivent porter un masque chirurgical ou en tissu de catégorie 1 depuis le 1er février 2021. Autrement dit, les élèves ne sont plus autorisés à porter de masques en tissu de catégorie 2 ou artisanal (fait maison) ne sont plus acceptés dans les écoles élémentaires, les collèges et les lycées. Idem pour le personnel : le port d'un masque "grand public" de catégorie 1 est obligatoire aussi bien dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs. Cela fait suite aux recommandations du Haut Conseil de la Santé publique qui pointait le niveau de filtration trop faible pour ces derniers masques. Il appartient aux parents de fournir des masques à leurs enfants. Le ministère dote chaque école, collège et lycée en masques de catégorie 1 afin qu'ils puissent être fournis aux élèves qui n'en disposeraient pas.

Masque de catégorie 2 (UNS2) : déconseillé par le HCSP, mais pas interdit. Ce masque protège des projections directes de gouttelettes avec une efficacité de filtration supérieure à 70 % pour des particules émises d'une taille de 3 μm. Il ne serait pas suffisant pour protéger de façon optimale du virus. La catégorie est inscrite sur l'emballage (c'est souvent écrit UNS2 : usage non sanitaire de catégorie 2). 

Les masques de catégorie 2 ne sont pas interdits à la vente. Néanmoins, un décret du 27 janvier 2021 indique que tous les distributeurs de masques (pour vente ou distribution gratuite) sont tenus d'informer le consommateur, "de manière visible, lisible et facilement accessible , sur le fait que les masques vendus respectent ou ne respectent pas "les prescriptions des autorités sanitaires"

Masques recommandés Masques déconseillés Masques obligatoires à l'école

Masque en tissu industriel de catégorie 1 (testé par un laboratoire et respectant les normes de l'Afnor (la mention de la catégorie figure sur l'emballage ou la notice)

Masque en tissu de catégorie 2 Masque en tissu industriel de catégorie 1 (testé par un laboratoire et respectant les normes de l'Afnor
Masque FFP2 Masque en tissu "artisanal" ou "fait maison"  
Masque FFP3    
Masque chirurgicaux (avec une face bleue et une face blanche)    

Durée de port maximum : quand changer son masque en tissu ?

Selon les recommandations de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), un masque en tissu doit être changé :

  • Au moins toutes les 4 heures. Après 4 heures de port, le masque doit être stocké dans un sac (comme un sac congélation par exemple), lavé et séché avant de pouvoir être réutilisé.
  • Dès qu'il devient humide (à cause de la transpiration, des postillons, de la pluie), et ce même si vous l'avez mis il y a moins de 4 heures. 

Après utilisation, vous pouvez retirer le masque en tissu en saisissant par l'arrière les lanières ou les élastiques et sans toucher la partie avant du masque. Stockez-le dans un sac de type congélation ou en tissu afin de pouvoir le nettoyer ultérieurement. Lavez-vous ensuite les mains ou utilisez une solution hydroalcoolique.

Combien en prévoir par jour ?

Puisque le masque en tissu doit être changé toutes les 4 heures au maximum, il est conseillé d'en prévoir deux (voire trois au cas où) par personne et par jour si la personne travaille en dehors de chez elle ou pour un enfant qui va à l'école. 

S'il est usé, déchiré, distendu ou décousu, il n'est plus efficace.

Que faire si un masque en tissu est mouillé par la pluie ?

"Un masque en tissu est moins efficace s'il est mouillé par la pluie ou rendu humide par son usage (respiration, transpiration…). Il est donc fortement recommandé de changer son masque mouillé pour en mettre un nouveau, sec", préconise l'Afnor sur son site Internet. Le masque mouillé doit être "stocké" dans un sac congélation ou en tissu, lavé puis séché avant sa prochaine utilisation. 

Quelle est la durée de vie d'un masque en tissu ?

Pour un masque en tissu industriel, le nombre de lavages maximum recommandés doit être indiqué sur l'emballage. Un logo "testé X lavages" en forme de cocarde tricolore mentionne le nombre de lavages maximum pour qu'un masque soit considéré comme efficace. Il convient de ne pas dépasser le nombre de cycles préconisés par le fabricant. Néanmoins, au fil des lavages, il est conseillé d'inspecter minutieusement son masque après chaque lavage afin de vérifier la solidité des élastiques, des coutures et s'assurer qu'il n'est pas déchiré à certains endroits. 

Pour un masque en tissu fait à la main, assurez-vous qu'il soit en bon état après chaque lavage. S'il est usé, déchiré, distendu ou décousu, il n'est plus efficace. L'usure d'un masque peut s'observer de différentes façons. Il faut se séparer (en le jetant parmi vos déchets ménagers ou en l'insérant dans la chaîne de recyclage des tissus une fois lavé) du masque quand : 

  • Les plis du tissu laissent place à des déchirures.
  • Les coutures se défont.
  • Les liens et/ou les élastiques sont distendus. 

Comment le choisir ?

Pour être sûr de son efficacité contre le coronavirus, le masque en tissu doit :

► respecter les normes de l'Association française de normalisation (Afnor), validés par plus de 150 experts de la santé ou avoir la mention "filtration garantie - testé X lavages" (voir les logos ci-dessous), ce qui certifie que le masque a été testé par la Direction générale de l'armement (DGA) ou par l'Institut français du textile et de l'habillement (IFTH). Préférez les masques de catégorie 1 (UNS1). Ces normes garantissent que le masque filtre au moins 90% des particules émises d'une taille supérieure ou égale à 3 microns.

Logos masque tissu normes
Normes Afnor, Ministère des Armées ou IFTH © Afnor / Ministère des Armées / IFTH

s'adapter parfaitement à votre visage (il doit être ni trop grand, ni trop serré). Il existe des tailles pour les masques achetés dans le commerce. Après l'achat, vérifiez que le masque épouse bien la forme de votre visage et qu'il couvre le menton et le nez. Si non, il est préférable de choisir un autre modèle, plus adapté à votre morphologie de tête. 

► être fabriqué dans un textile à la fois serré et fin de type coton ou polyester. Si vous le fabriquez vous-même, suivez le tutoriel mis à disposition par l'Afnor

► comporter des élastiques solides qui englobent l'oreille, plutôt qu'un système d'attaches à nouer qui peuvent facilement se détendre ou se détacher. 

Comment le porter ?

Pour être efficace et vous protéger contre les virus, le masque en tissu doit être correctement positionné. Lavez-vous les mains avant de le mettre en place. Prenez votre masque par les élastiques puis ajustez-le sur votre visage de façon à couvrir votre bouche et votre nez. Une fois ajusté, ne touchez plus le masque avec les mains ou alors relavez-vous les mains à l'eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique.

Plus de conseils : 

Comment laver un masque en tissu ?

Les recommandations officielles préconisent de laver le masque à au moins 40 degrés, pendant une trentaine de minutes en machine. Mais peut-on le laver à la main ? Avec quel produit ? Faut-il le laisser sécher  l'air libre ? Le repasser ? Réponses ci-dessous.

Quel est le prix d'un masque en tissu ?

Les enseignes se sont engagées à limiter le prix de vente des masques en tissu "grand public" dont les prix ne sont pas plafonnés afin de permettre leur acquisition par une majorité de Français. Le prix d'un masque en tissu "grand public" se situe entre 2 et 3 euros, soit un coût à l'usage de 10 à 30 centimes d'euros selon le nombre de lavages et de réutilisations possibles. Les masques en tissu de catégorie 1 sont vendus entre 4 et 15 euros

Sources :

- Afnor, FAQ masques barrières, 25 septembre 2020. 

- Masques de protection respiratoire et risques biologiques : foire aux questions, INRS.

- Covid-19 : les informations relatives aux masques grand public, Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance, 28 octobre 2020.