Tympan perforé : symptômes, douleur, comment savoir, traitement

Chargement de votre vidéo
"Tympan perforé : symptômes, douleur, comment savoir, traitement"

Qu'elle soit due à un traumatisme, un bruit trop fort ou à une otite, la perforation du tympan peut être très douloureuse et nécessite de consulter. Quels sont les symptômes d'un tympan perforé ? Les causes ? Les traitements ? Faut-il opérer ? Le point avec le Dr Jean-Marc Juvanon, praticien ORL à l'hôpital de Fontainebleau.

Définition : qu'est-ce que le tympan ?

Le tympan est une fine membrane de l'oreille – quasi transparente et faisant la séparation entre le conduit auditif, l'oreille externe et l'oreille interne – destinée à recueillir les vibrations sonores. "Un peu comme une peau de tambour, illustre le Dr Jean-Marc Juvanon, praticien ORL à l'hôpital de Fontainebleau et membre de la SFORL. Ces vibrations sonores sont ensuite transmises à l'oreille interne par l'intermédiaire des osselets qui agissent comme des amplificateurs".

Symptômes : comment savoir si notre tympan est perforé ?

Les signes de perforation du tympan sont principalement la baisse d'audition – de 20 à 30 décibels - et la douleur lorsqu'on met la tête sous l'eau. "Une perforation brutale – d'origine traumatique, par exemple – fait également très mal" ajoute le Dr. Juvanon.

Avion, bruit, otite... Quelles sont les causes ?

Les causes sont en général d'origine traumatique (conséquence d'un bruit intense (marteau-piqueur, explosion), surpression (claque violente, voyage en avion, plongée), coton-tige trop enfoncé...) ou infectieuse. "Par exemple, lorsqu'un jeune enfant s'enfonce un crayon dans une oreille ou lors du nettoyage avec un coton-tige, précise l'ORL. Plus rarement, un tympan peut éclater lors d'une explosion ou pendant une plongée sous-marine si la différence de pression est trop importante". Les otites infectieuses sont également une cause de perforation du tympan. "Lorsqu'un épanchement de pus se forme derrière le tympan, ce dernier peut finir par se percer" confirme le médecin.

Schéma d'un tympan perforé
Schéma d'un tympan perforé © Serdar çorbac? - 123RF

Quelles sont les conséquences d'un tympan perforé ?

S'il s'agit d'une petite perforation, la baisse d'audition n'est pas très importante. En revanche, si celle-ci fait plus de la moitié de la membrane tympanique, le déficit peut aller jusqu'à 50 décibels.

Quand et qui consulter ?

En première intention, il est conseillé de consulter son médecin traitant qui en fonction du diagnostic prescrira un traitement antibiotique ou orientera le patient vers un médecin ORL.

Quel est le diagnostic ?

Le diagnostic est posé après l'examen clinique de l'oreille à l'aide d'un otoscope, un petit instrument médical qui permet l'inspection du conduit auditif externe et du tympan.

Quels sont les traitements ?

Cela dépend de l'origine de la perforation : par exemple s'il s'agit d'une otite infectieuse, le médecin prescrira un traitement antibiotique. "Il faut savoir qu'un tympan va cicatriser et se refermer tout seul au bout de deux à trois mois. C'est un peu comme un ongle, cela repousse" explique le Dr. Juvanon.

Quand envisager l'opération ?

"Il arrive, en revanche, que des otites récidivantes engendrent des perforations régulières et que le processus de cicatrisation ne soit plus aussi optimal", poursuit le Dr. Juvanon. Dans ce cas, il est parfois approprié de faire une greffe de tympan : une tympanoplastie. "On prélève une petite membrane musculaire juste au-dessus de l'oreille ou un fragment de cartilage qu'on insère comme une rustine sur le tympan abîmé" explique ce dernier.

Est-ce réversible ?

La membrane se répare toute seule

Oui, une perforation du tympan est réversible puisque dans la plupart des cas la membrane se répare toute seule. Quand celle-ci ne cicatrise pas bien, une intervention permet de restaurer le tympan et de recouvrer, en partie, l'audition. "Attention : le taux de réussite de l'intervention n'est pas de 100 % et lorsque les dégâts sont importants et anciens la baisse auditive peut persister" conclut le Dr. Juvanon.

Merci au Dr Jean-Marc Juvanon, praticien ORL à l'hôpital de Fontainebleau et membre de la SFORL (Société Française ORL).

ORL