Masque obligatoire : en extérieur, villes, à la plage ?

Gironde, Charente, Pays basque, Vendée... Plusieurs régions de France imposent à nouveau le port du masque en extérieur alors que l'épidémie de Covid reprend doucement. Parallèlement, dans les lieux avec pass sanitaire il est possible de le retirer. Quelles sont les communes concernées ? Est-il obligatoire à Paris ? A quel âge ? Infos.

Masque obligatoire : en extérieur, villes, à la plage ?
© 123RF- steklo

[Mis à jour le mardi 27 juillet à 14h22] La France avait repris goût aux balades sans masque depuis le 17 juin 2021 mais c'était sans compter la diffusion rapide du variant Delta sur le territoire. Depuis mi-juillet, plusieurs régions ont décidé de le rendre à nouveau obligatoire en extérieur. En intérieur, un décret publié le 19 juillet 2021 informe que le masque n'est plus obligatoire dans les établissements dont l'accès sera restreint par la présentation du pass sanitaire"Là où il y a le pass sanitaire", les personnes "pourront enlever le masque", "sauf contrordre des préfets dans les départements en fonction de la situation épidémique", a ainsi déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran sur RTL mardi 20 juillet. "Le port du masque peut toutefois être rendu obligatoire par le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, ainsi que par l'exploitant ou l'organisateur" précise effectivement le décret. Le ministère du Travail a par ailleurs précisé que les salariés qui travaillent dans les lieux avec pass sanitaire devront garder le masque. "Le port du masque reste la règle en entreprise. Le passe étant obligatoire à partir du 30 août pour les salariés (des lieux soumis au passe, ndlr), il n'est pas envisagé pour le moment de le supprimer pour ces salariés", a indiqué le ministère. Où le porter ? A partir de quel âge ? Qui peut bénéficier d'une dérogation pour ne pas le porter ? A partir de quand le masque ne sera plus obligatoire à l'intérieur ? Réponses. 

Dans quelles villes en extérieur ?

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé le 16 juin à l'issue du Conseil des ministres la levée de l'obligation du port du masque en extérieur le 17 juin 2021 mais face à la reprise de l'épidémie à cause de la diffusion rapide du variant Delta, plusieurs villes l'imposent à nouveau : 

  • Vendée. Le port du masque est à nouveau obligatoire pour toutes les personnes de 11 ans et plus dans les espaces publics ou les lieux ouverts au public dans les communes de l'Aiguillon sur mer, Barbâtre, La barre de monts, Beauvoir sur Mer, Bouin, Brem sur mer, Brétignolles, l'Ile d'Yeu, Noirmoutier, Saint Gilles Croix de vie, Saint Hilaire de Riez... (liste complète). Il n'est pas obligatoire sur les plages. Il est aussi obligatoire dans les marchés, brocantes, file d'attente.
  • Gironde. Une dégradation sanitaire brutale touche actuellement la Gironde. La préfecture de Gironde a pris un arrêté rendant obligatoire le port d'un masque de protection dans les communes suivantes : Bordeaux, Arcachon ; Lège-Cap-Ferret ; Soulac-sur-Mer ; Lacanau ; Hourtin ; Carcans ; Le Porge ; La Teste-de-Buch ; Andernos-les-Bains ;  Vendays-Montalivet ; Libourne ; Saint-Emilion. De plus, dans l'ensemble du département, le masque sera porté dans les marchés, brocantes, files d'attentes ou accueils collectifs de mineurs. La mesure s'applique à toute personne de plus de onze ans et se déplaçant à pied. Le port du masque obligatoire ne s'applique pas aux personnes dans les espaces dont l'accès est conditionné à la présentation d'un passe sanitaire, ni aux personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical ni aux personnes pratiquant une activité physique et sportive. Il ne s'applique pas non plus dans les parcs et jardins, les espaces naturels et sur les plages.
  • Pays basque. Dès lundi 26 juillet, et jusqu'au 31 août, dans les villes d'Anglet, Bayonne, Biarritz, Guétary, Hendaye et Saint-Jean-de-Luz, le port du masque est de nouveau obligatoire de 9H à 21h. Cette obligation concerne les personnes de plus de onze ans. Le masque redevient de nouveau obligatoire également sur les marchés de plein air, les manifestations sur la voie publique ainsi que les files d'attente en extérieur. Afin d'éviter les débordements, le préfet interdit également la consommation d'alcool sur la voie publique dans les communes de Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart, Guétary Saint-Jean-de-Luz, CIboure, Urrugne et Hendaye.
  • 58 communes du Var : le masque redevient obligatoire dans 58 communes du Var à partir du 23 juillet : 

    Métropole Toulon-Provence-Méditerranée: Carqueiranne, La-Crau, La-Garde, Hyères, Ollioules, Le-Pradet, Le-Revest-les-Eaux, La-Seyne-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages, Toulon, LaValette-du-Var, Saint-Mandrier-sur-Mer. Bandol, Le-Beausset, La-Cadière-d'Azur.

    Communauté d'agglomération Sud-Sainte-Baume: Le-Castellet, Évenos, Riboux, Saint-Cyr-sur-Mer, Sanary-sur-Mer, Signes.

    Communauté d'agglomération Var-Estérel-Méditerranée : Les-Adrets-de-l'Estérel, Frèjus, Puget-sur-Argens, Roquebrune-sur-Argens, Saint-Raphaël.

    Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez : Cavalaire-sur-Mer, Cogolin, La-CroixValmer, La-Garde-Freinet, Gassin, Grimaud, La-Môle, Le-Plan-de-la-Tour, Ramatuelle, RayolCanadel-sur-Mer, Sainte-Maxime, Saint-Tropez ;

    Communauté de communes Méditerranée Porte des Maures : Bormes-les-Mimosas,
    Collobrières, Cuers, Le-Lavandou, La-Londe-les-Maures, Pierrefeu-du-Var.

    Communauté de communes du Pays de Fayence : Bagnols-en-Forêt, Callian, Fayence, Mons, Montauroux, Saint-Paul-en-Forêt, Seillans, Tanneron, Tourettes ;

    Communauté de communes de la Vallée du Gapeau : Belgentier, La-Farlède, Solliès-Pont, Solliès-Toucas, Solliès-Ville

  • 45 communes de Charente-Maritime jusqu'au 31 août 2021 (sauf forêt, jardin, plage) à partir de 11 ans : Ars-en-Ré, Bourgneuf, Châtelaillon-Plage, Clavette, Dolus-d'Oléron, Esnandes, Fouras, La-Brée-les-Bains, La Couarde-sur-Mer, La Flotte, La Jarne, La Jarrie, La Rochelle, Le Bois-Plage-en-Ré, Le Château-d'Oléron, Le Grand-Village-Plage, Les Mathes, Les Portes-en-Ré, Loix, Marennes-Hiers-Brouage, Nieul-sur-Mer, Pont-l'Abbé-d'Arnoult, Port-des-Barques, Puilboreau, Rivedoux-Plage, Rochefort, Royan, Saint-Christophe, Saint-Clément-des-Baleines, Saint-Denis-d'Oléron, Saint-Georges de Didonne, Saint-Georges-d'Oléron, Saint-Jean-d'Angély, Saint-Martin-de-Ré, Saint-Pierre-d'Oléron, Saint-Rogatien, Saint-Savinien, Saint-Trojan-les-Bains, Sainte-Marie-de-Ré, Saintes, Salles-sur-Mer, Thairé, Vaux-sur-Mer, Vérines, Yves.
  • Toulouse, le port du masque redevient obligatoire à partir du 21 juillet de 9h à 3h du matin dans le centre-ville et à l'intérieur d'un périmètre délimité a annoncé la préfecture
  • Pyrénées-Orientales. Le préfet a annoncé le retour du masque obligatoire sur l'espace public dans toutes les communes du département. Cette mesure ne s'applique pas sur la plage et dans les grands espaces naturels. La mesure est déjà fixée du 17 juillet au 2 août.
  • Meurthe-et-Moselle. La préfecture de Meurthe-et-Moselle a annoncé l'obligation du port du masque à partir de mercredi 21 juillet dans l'espace public de toutes les communes de plus de 5000 habitants dont le taux d'incidence avoisine ou dépasse le seuil d'alerte fixé à 50 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants. La ville de Nancy est concernée. Le port du masque y est à nouveau obligatoire dès l'âge de 11 ans.
  • Pas-de-Calais. Le préfet du Pas-de- Calais, a décidé, par arrêté préfectoral du 16 juillet 2021, de renforcer l'obligation du port du masque à de nouvelles zones situées dans les communes du littoral (rues piétonnes et/ou lieux commerçants et/ou sites très fortement fréquentés). Parmi ces zones : Marchés, brocantes, ventes au déballage et événements de même nature / Rassemblements (dont manifestation déclarée, concert, festival, spectacle de rue…) / Abords des accès aux gares, aéroports, ports, dans un rayon de 50 mètres / Transports en commun... Cette obligation concerne notamment les communes de Boulogne-sur-mer, Audinghen, Le Portel, Neufchâtel-Hardelot, Wimereux, Audresselles, Calais, Berck-sur-Mer, Merlimont, Cucq-Stella plage, Le Touquet-Paris-Plage, Camiers et Wissant...
  • Deauville-Trouville. La municipalité a annoncé le 15 juillet 2021 l'obligation du port du masque pour les personnes de plus de 11 ans dans la ville, jusqu'au 12 septembre 2021. Même chose dans la ville de Trouville-sur-Mer.

Le masque est-il obligatoire à la plage ?

Le port du masque n'est plus obligatoire sur la plage depuis le 17 juin 2021. Si plusieurs communes l'imposent à nouveau en extérieur dans l'espace public depuis juillet, pour l'instant, les plages ne sont pas concernées. Mais les préfets peuvent l'imposer à nouveau en fonction de la situation sanitaire.

Quelles règles pour le port du masque dans la rue ?

En dehors des villes qui le rendent à nouveau obligatoire, le masque n'est plus exigé sur la voie publique, comme dans les parcs et jardins, ou encore sur les plages.

Ainsi, les Français peuvent retirer leur masque :

  • les enfants dans la cour de récréation ;
  • dans les établissements de plein air, tels que les stades ou les tribunes, à la condition que la distance de 2 mètres entre les groupes soit bien respectée ;
  • pendant les activités professionnelles en extérieur, s'il n'y a pas de risque de contamination. Par exemple : un travailleur en bâtiment pourra enlever son masque sur un chantier s'il est à distance d'autrui, alors qu'un serveur de restaurant, en contact permanent avec le public, devra le garder. Le protocole national entreprises sera ajusté en ce sens.

Les Français doivent garder leur masque :

  • lorsqu'ils se trouvent dans des files d'attente, dans des marchés ou brocantes, aux abords des écoles au moment d'emmener ou récupérer leurs enfants, à l'entrée ou à la sortie des cérémonies cultuelles, dans les transports en commun, sur les quais de gare ou encore aux abords des gares, ports et aéroports par exemple ;
  • de la même façon, les personnes qui participeront à des manifestationsfestivals ou spectacles organisés sur la voie publique auront à porter le masque. Les autorités locales pourront en outre apprécier s'il convient, aux horaires d'affluence, de demander le port du masque dans les rues commerçantes ou zones piétonnes très fréquentées.

Le masque est-il obligatoire à Paris ?

Le Préfet de Police de Paris a précisé, dans un arrêté, les conditions d'allègement du port du masque en extérieur. Depuis le 17 juin 2021, le port du masque n'est plus obligatoire dans l'espace public en plein air sauf dans les lieux et circonstances suivantes :

  • Les marchés, brocantes, ventes au déballage
  • Les rassemblements de personnes de toute nature sur la voie publique (revendicatifs, festifs...), dans les lieux d'attente des transports en commun (quais, abribus...); et aux heures d'entrée et de sortie du public, devant les entrées des établissements scolaires ou universitaire, ainsi que devant les lieux de culte,
  • Les files d'attente qui se constituent dans l'espace public (file à l'entrée d'un magasin, d'un cinéma, d'un bar...)

Ces dispositions ne s'appliquent pas aux personnes en situation de handicap. Le port du masque reste bien entendu obligatoire dans les lieux fermés recevant du public (magasins, transports en commun, locaux professionnels, établissements scolaires...)

Le masque est-il obligatoire devant les écoles ?

Le port du masque reste obligatoire devant les entrées des établissements scolaires ou universitaires. 

Le masque est-il obligatoire dans la cour de récréation ?

A partir du 17 juin 2021, le masque n'est plus obligatoire dans les cours de récréation pour les élèves de plus de 6 ans, a indiqué Matignon. Mais l'obligation du masque n'a pas été levée en intérieur. Depuis le jour de la rentrée scolaire de septembre 2020, le masque est obligatoire à l'école primaire pour tous les enfants à partir de 6 ans. Le masque est également obligatoire à l'école pour tous les élèves de collège, lycée et les adultes (enseignants, personnel de l'établissement scolaire dès l'école maternelle...) lorsqu'ils sont dans un lieu clos (salle de classe, couloirs...) et dans les espaces extérieurs. A l'intérieur, selon le protocole sanitaire à l'école renforcé, tous les élèves à partir de 6 ans doivent porter un masque chirurgical ou en tissu de catégorie 1 depuis le 1er février 2021. Autrement dit, les élèves ne sont plus autorisés à porter de masque en tissu de catégorie 2 ou artisanal (fait maison) ne sont plus acceptés dans les écoles élémentaires, les collèges et les lycées. Idem pour les personnels. Le port du masque a aussi été rendu obligatoire dans les crèches, pour tous les professionnels y compris en présence des enfants. 

Le masque est-il obligatoire dans les transports ?

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun publics et en gares, depuis le 11 mai 2020. Il est aussi obligatoire dans les lieux d'attente des transports en commun (quais, abribus...), même ceux installés dehors. Cette obligation est valable pour tous les usagers de 11 ans et plus, ainsi que pour le personnel dans les gares et dans les transports (train, bus, tramways, métro, RER...), mais aussi dans les avions de certaines compagnies comme Air France. Son non-port dans les transports ou dans les gares entraîne une amende de 135 euros. De même, le port du masque est obligatoire dans les taxis et les VTC. L'accès au véhicule peut être refusé aux personnes refusant de porter un masque.

Le masque est-il obligatoire en intérieur ?

Depuis le lundi 20 juillet 2020, porter un masque est obligatoire dans tous les lieux publics clos (intérieurs), dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. Le décret a été publié samedi 18 juillet 2020 au Journal officiel. Un an plus tard, un décret du 19 juillet 2021 annonce que le masque n'est plus obligatoire dans les établissements dont l'accès est restreint par la présentation du pass sanitaire"Là où il y a le pass sanitaire", les personnes "pourront enlever le masque", "sauf contrordre des préfets dans les départements en fonction de la situation épidémique", a ainsi déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran sur RTL mardi 20 juillet. "Le port du masque peut toutefois être rendu obligatoire par le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, ainsi que par l'exploitant ou l'organisateur" précise effectivement le décret. Le ministère du Travail a par ailleurs précisé que les salariés qui travaillent dans les lieux avec pass sanitaire devront garder le masque. "Le port du masque reste la règle en entreprise. Le passe étant obligatoire à partir du 30 août pour les salariés (des lieux soumis au passe, ndlr), il n'est pas envisagé pour le moment de le supprimer pour ces salariés", a indiqué le ministère. 

La liste officielle des lieux concernés par cette obligation a été publiée par le Ministère des Solidarités et de la Santé le 19 juillet 2020. Il s'agit des lieux suivants :

  • Restaurants et débits de boissons (sauf lorsqu'on est installé à table)
  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas. 
  • Hôtels et pensions de famille
  • Salles de jeux
  • Établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement
  • Bibliothèques, centres de documentation
  • Établissements de culte
  • Établissements sportifs couverts (salles de sport, gymnases...)
  • Établissements de plein air (hippodromes, terrains de sport, stades, pistes de patinage, piscines en plein air, arènes...)
  • Chapiteaux, tentes et structures
  • Hôtels-restaurants d'altitude
  • Établissements flottants
  • Refuges de montagne
  • Gares routières, maritimes et les aéroports
  • Magasins de vente, centres commerciaux
  • Administrations (mairies, préfectures...), établissements de santé et banques
  • Marchés couverts

Le masque est-il obligatoire au bureau ?

Le port du masque est obligatoire depuis le 1er septembre 2020 partout dans les entreprises, qu'il s'agisse de la fonction publique ou privée, et que ce soit dans les open-space, les salles de réunion, les couloirs de circulation, les espace café ou cafétérias… Ce, même si la distanciation physique entre salariés est possible. Le port du masque n'est en revanche pas obligatoire dans les bureaux individuels.

Concernant le port du masque en entreprise, le dernier protocole national précise trois cas pouvant faire l'objet d'une dérogation au port du masque :

► Lorsque le salarié travaille seul dans un bureau ou (ou une pièce) nominatif

En atelier, car les salariés sont souvent amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne, dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière.

En extérieur : le port du masque est nécessaire en cas de regroupement ou d'incapacité de respecter la distance d'un mètre entre personnes.

Concernant le port du masque dans les lieux publics, une dérogation au port du masque est possible pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable, mais toujours sous deux conditions :

► Il sera nécessaire pour les personnes de se munir d'un certificat médical justifiant de son handicap et de cette impossibilité de porter le masque ;

► La personne handicapée sera également tenue de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port, si possible, d'une visière, respect des autres gestes barrières, à savoir rester à plus d'un mètre de l'autre, ne pas toucher son visage et les yeux, se laver très souvent les mains, saluer sans toucher les personnes, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir en papier et le jeter).

Pour les lieux où s'applique le pass sanitaire : le ministère du Travail a précisé que les salariés qui travaillent dans les lieux avec pass sanitaire devront garder le masque. "Le port du masque reste la règle en entreprise. Le passe étant obligatoire à partir du 30 août pour les salariés (des lieux soumis au passe, ndlr), il n'est pas envisagé pour le moment de le supprimer pour ces salariés", a indiqué le ministère. 

Est-il obligatoire dans sa voiture ?

Une voiture (personnelle ou de fonction) n'est pas considérée comme un lieu public donc rien n'oblige le conducteur et les passagers à porter un masque. Son port reste cependant conseillé si on voyage avec des personnes qui ne font pas partie du même foyer puisque la distance d'un mètre ne peut pas être respectée. En revanche, dans un taxi ou un VTC (considérés alors comme des transports "en commun"), le masque est obligatoire.

Panneau port du masque obligatoire
Panneau du port du masque obligatoire © Ministère des Solidarités et de la Santé

Pour savoir s'il faut un masque pour pénétrer dans un lieu, un logo (par exemple comme celui à droite) ou une affiche sont présents à l'entrée des lieux concernés. Un écriteau "Ici, le port du masque est obligatoire" est mis à disposition pour un téléchargement sur le site du Gouvernement et du ministère des Solidarités et de la Santé. Chaque responsable d'établissement doit le mettre sur la devanture de son établissement. Ce dernier aura pour but de conditionner l'accès à l'établissement, uniquement aux personnes portant un masque. 

A partir de quel âge le masque est-il obligatoire ?

Toute personne de 11 ans et plus doit porter un masque dans les lieux publics clos, en complément de l'application des gestes barrières, en France. A l'école le port du masque est obligatoire à partir de l'âge de 6 ans. 

Quelle amende si on ne porte pas de masque ?

Ne pas porter de masque dans un lieu où il est obligatoire peut être sanctionné d'une contravention de 4e classe qui est définie par une amende forfaitaire de 135 euros. Mais le montant de l'amende varie selon les villes. Son montant est indiqué lors de la parution de l'arrêté préfectoral.

Source : Port du masque "grand public" obligatoire en lieux clos - FAQ du site du Ministère des Solidarités et de la Santé.