Masque obligatoire : jusqu'en juin, fin en Savoie, dans le 13

Le port du masque contre la Covid-19 reste majoritairement obligatoire dans les rues en France, en plus des lieux publics (magasins, restaurants), à l'école, au bureau... Il n'est en revanche plus obligatoire sur les plages, dans les parcs et les jardins des Bouches-du-Rhône et dans certaines communes de Savoie. Liste des lieux où il faut le porter, affiche, décret, amende, âge...

Masque obligatoire : jusqu'en juin, fin en Savoie, dans le 13
© Pramot Pantadet - 123RF

[Mis à jour le jeudi 10 juin à 16h08] La France avance masquée depuis plusieurs mois. "Ce qui est sûr, c'est que jusqu'à la fin du mois de juin, on ne se pose pas la question de relâcher, au niveau national, le port du masque en extérieur, a prévenu le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce 6 juin sur BFMTV. Mais ce qui est sûr aussi, c'est qu'on ne demandera pas aux Français de porter le masque à l'extérieur un jour de plus que ce qui sera nécessaire". Le masque est un équipement de protection contre le coronavirus, responsable de la pandémie de Covid-19 à laquelle la France fait face depuis le début de l'année 2020. Son port est obligatoire quasiment partout : dehors, dans la rue, dans les magasins, dans les transports en commun, dans les parcs, à l'école, en entreprise.... A partir de ce mercredi 2 juin, le port du masque n'est plus obligatoire sur les plages, dans les parcs et jardins, les plans d'eau, les massifs forestiers (dans le respect de la distanciation) du département des Bouches-du-Rhône (13), a annoncé la préfecture. En Savoie, le masque n'est plus obligatoire le 10 juin sauf dans 34 communes dont les agglomérations de Chambéry, Aix-les-Bains, Albertville, indique le Préfet de Savoie. Dans les autres départements, il reste obligatoire. A partir de quel âge ? Qui peut bénéficier d'une dérogation pour ne pas le porter ? A partir de quand le masque ne sera plus obligatoire ? Dehors ? A l'intérieur ? Réponses. 

Port du masque obligatoire : à quand la fin ?

"Sûrement bientôt, dans certaines zones à l'air libre", évoque le ministère de la Santé. Interrogé le 6 juin sur BFMTV, le ministre de la Santé Olivier Véran estime que le port du masque ne sera bientôt plus nécessaire en extérieur. "Ce qui est sûr, c'est que jusqu'à la fin du mois de juin, on ne se pose pas la question de relâcher, au niveau national, le port du masque en extérieurMais ce qui est sûr aussi, c'est qu'on ne demandera pas aux Français de porter le masque à l'extérieur un jour de plus que ce qui sera nécessaire", a-t-il assuré. "Quand vous êtes vaccinés vous n'avez quasiment pas de risque de contamination et que vous êtes à l'extérieur, là le risque est considéré comme beaucoup plus faible". En ce qui concerne son port à la plage par exemple, les règles pourraient changer. "On ne va pas demander aux Français de garder le masque à la plage ou sur leur transat cet été, avait-t-il souligné. Si vous êtes seul ou quelques-uns dans un très grand espace, très aéré comme une plage, une montagne, une forêt, un parc, une rue déserte, là on doit pouvoir être rapidement amené à revenir" sur cette obligation.

  • Le port du masque n'est plus obligatoire sur les plages, dans les parcs et jardins, les plans d'eau, les massifs forestiers (dans le respect de la distanciation) du département des Bouches-du-Rhône (13)
  • Le port du masque n'est plus obligatoire le 10 juin en Savoie sauf dans 34 communes : Agglomération de Chambéry : Chambéry, Barberaz, Barby, Bassens, Challes-les-Eaux, Cognin, Jacob-Bellecombette, La Motte-Servolex, La Ravoire, Saint-Alban-Leysse, Saint-Baldoph, Vimines. Agglomération d'Aix-les-Bains : Aix-les-Bains, Brison-Saint-Innocent, Drumettaz-Clarafond, Entrelacs, Grésy-sur-Aix, La Biolle, Le Bourget du Lac, Mouxy, Tresserve, Viviers du Lac. Agglomération d'Albertville : Albertville, Gilly-sur-Isère, Grignon, Mercury, La Bathie, Bourg-Saint-Maurice et Séez, Modane, Montmélian, Moutiers, Saint-Jean-de-Maurienne et Ugine.
  • Le port du masque n'est pas obligatoire sur les plages de Normandie, du Finistère, de la Gironde et des Landes. "Il n'y a pas d'arrêté préfectoral pour réglementer l'accès aux plages avec ou sans masque", a indiqué à La Dépêche la préfecture de la Gironde. 

Où le masque est-il obligatoire en France ?

Dans la rue (dehors)

La quasi totalité des villes françaises ont pris des arrêtés municipaux rendant le port du masque obligatoire dans certaines zones ou dans la totalité de la ville. C'est le cas de Paris, Lyon, Marseille, Nancy, Lille, Nantes, Aix-en-Provence... Il a été rendu obligatoire partout dans le département du Nord, depuis le 5 mars 2021. Mais aussi dans les Yvelines, dans la Drôme (dans tous les centre-villes) et dans le Doubs (Besançon, Saint-Vit, Montferrand-le-Château et Quingey). 

Masque obligatoire à Paris. Le port du masque est obligatoire dans l'espace public à Paris et dans les départements en "petite couronne" ainsi que dans les zones à forte densité de population en grande couronne, depuis le 28 août 2020. Cette décision avait été prise conjointement par le Préfet de Police et les préfets de la Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne. 

Qui doit porter un masque dans la rue ? Les piétons, les joggeurs, les marcheurs ou les cyclistes à l'arrêt à partir de l'âge de 11 ans doivent porter un masque et font l'objet de mesures de contrôle dans les zones concernées. Lorsqu'ils sont en mouvements, les cyclistes et les trottinettes ne sont pas obligés de porter un masque dans la mesure où, étant de passage, ils ne font pas courir de risque de contact dans les voies dans lesquelles ils circulent, précise la mairie de Paris. Les voitures en circulation sont également exclues de cette obligation. 

Sur la plage

Le port du masque n'est pas obligatoire sur toutes les plages, ni dans tous les départements. cela dépend des Préfets. La préfecture a rendu obligatoire le port du masque sur toutes les plages des Alpes-Maritimes par exemple.  Le port du masque est obligatoire sur les plages du Gard, de l'Hérault et des Pyrénées-Orientales, mais aussi des Hauts-de-France, de Vendée, des Côtes d'Armor. Il est obligatoire dans certaines communes des départements de Charente-Maritime (Aigrefeuille d'Aunis, Ars en Ré, Le Bois-Plage-en-Ré, La Couarde-sur-Mer, Echillais, La Flotte, Fouras, Loix, Les Portes-en-Ré, Rivedoux-Plage, Rochefort, La Rochelle, Saint-Clément-des-Baleines, Saint‑Jean‑d'Angély, Saint‑Martin-de-Ré, Saint‑Pierre‑d'Oléron, Sainte-Marie-de-Ré, Saintes, Surgères et Châtelaillon-Plage), des Pyrénées-Atlantiques (Anglet, Biarritz, Bayonne, Saint-Jean-de-Luz, Hendaye) et de l'Aude (Narbonne-plage et sur les autres plages en cas de forte densité de population). 

A l'école et dans les crèches

Depuis le jour de la rentrée scolaire de septembre 2020, le masque est devenu obligatoire à l'école primaire pour tous les enfants à partir de 6 ans. Le masque est également obligatoire à l'école pour tous les élèves de collège, lycée et les adultes (enseignants, personnel de l'établissement scolaire dès l'école maternelle...) lorsqu'ils sont dans un lieu clos (salle de classe, couloirs...) et dans les espaces extérieurs. Selon le nouveau protocole sanitaire à l'école renforcé, tous les élèves à partir de 6 ans doivent porter un masque chirurgical ou en tissu de catégorie 1 depuis le 1er février 2021. Autrement dit, les élèves ne sont plus autorisés à porter de masque en tissu de catégorie 2 ou artisanal (fait maison) ne sont plus acceptés dans les écoles élémentaires, les collèges et les lycées. Idem pour les personnels. Le port du masque a aussi été rendu obligatoire dans les crèches, pour tous les professionnels y compris en présence des enfants. 

Dans les lieux publics clos

Depuis le lundi 20 juillet 2020, porter un masque est obligatoire dans tous les lieux publics clos, dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. Le décret a été publié samedi 18 juillet 2020 au Journal officiel. "Le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où il y a plus d'une personne", avait développé le Premier ministre le 27 août lors d'une conférence de presse. La liste officielle des lieux concernés par cette obligation a été publiée par le Ministère des Solidarités et de la Santé le 19 juillet 2020. Il s'agit des lieux suivants :

  • Restaurants et débits de boissons (sauf lorsqu'on est installé à table)
  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas. 
  • Hôtels et pensions de famille
  • Salles de jeux
  • Établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement
  • Bibliothèques, centres de documentation
  • Établissements de culte
  • Établissements sportifs couverts (salles de sport, gymnases...)
  • Établissements de plein air (hippodromes, terrains de sport, stades, pistes de patinage, piscines en plein air, arènes...)
  • Chapiteaux, tentes et structures
  • Hôtels-restaurants d'altitude
  • Établissements flottants
  • Refuges de montagne
  • Gares routières, maritimes et les aéroports
  • Magasins de vente, centres commerciaux
  • Administrations (mairies, préfectures...), établissements de santé et banques
  • Marchés couverts

Dans les transports en commun

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun publics et en gares, depuis le 11 mai 2020. Cette obligation est valable pour tous les usagers de 11 ans et plus, ainsi que pour le personnel dans les gares et dans les transports (train, bus, tramways, métro, RER...), mais aussi dans les avions de certaines compagnies comme Air France. Son non-port dans les transports ou dans les gares entraîne une amende de 135 euros. De même, le port du masque est obligatoire dans les taxis et les VTC. L'accès au véhicule peut être refusé aux personnes refusant de porter un masque.

Dans les magasins, grandes surfaces...

Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans tous les magasins, les centres commerciaux et les lieux de ventes. Cela concerne par exemple les librairies, maisons de la presse, tabac, pharmacies, boutiques de vêtements, jardineries, magasins de bricolage, boulangeries, poissonneries... Mais aussi tous les marchés couverts et toutes les grandes surfaces alimentaires comme  Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match et Système U.

Dans les aéroports et les avions

Le port du masque est obligatoire dans les aéroports en France et à bord des avions conformément au décret n°2020-663 du 31 mai 2020. Sont autorisés à bord des avions uniquement les masques chirurgicaux ou d'un type FFP1, FFP2 ou FFP3 sans valve. Les masques en tissu et avec valve sont interdits. Sans masque, l'embarquement vous sera refusé. Le port du masque est obligatoire pour les enfants dès 6 ans sur les vols européens (11 ans pour les vols hors Europe), ont confirmé les ministres des Transports de l'Union européenne. 

Bureau, open-space : le masque obligatoire en entreprise

Le port du masque est obligatoire depuis le 1er septembre 2020 partout dans les entreprises, qu'il s'agisse de la fonction publique ou privée, et que ce soit dans les open-space, les salles de réunion, les couloirs de circulation, les espace café ou cafétérias… Ce, même si la distanciation physique d'un mètre entre salariés est possible. Le port du masque n'est en revanche pas obligatoire dans les bureaux individuels.

Dérogation : qui peut en bénéficier ?

Concernant le port du masque en entreprise, le dernier protocole national précise en effet trois cas pouvant faire l'objet d'une dérogation au port du masque :

► Lorsque le salarié travaille seul dans un bureau ou (ou une pièce) nominatif

En atelier, car les salariés sont souvent amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne, dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière.

En extérieur : le port du masque est nécessaire en cas de regroupement ou d'incapacité de respecter la distance d'un mètre entre personnes.

Concernant le port du masque dans les lieux publics, une dérogation au port du masque est possible pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable, mais toujours sous deux conditions :

► Il sera nécessaire pour les personnes de se munir d'un certificat médical justifiant de son handicap et de cette impossibilité de porter le masque ;

► La personne handicapée sera également tenue de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port, si possible, d'une visière, respect des autres gestes barrières, à savoir rester à plus d'un mètre de l'autre, ne pas toucher son visage et les yeux, se laver très souvent les mains, saluer sans toucher les personnes, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir en papier et le jeter).

Est-il obligatoire dans sa voiture ?

Une voiture (personnelle ou de fonction) n'est pas considérée comme un lieu public donc rien n'oblige le conducteur et les passagers à porter un masque. Son port reste cependant conseillé si on voyage avec des personnes qui ne font pas partie du même foyer puisque la distance d'un mètre ne peut pas être respectée. En revanche, dans un taxi ou un VTC (considérés alors comme des transports "en commun"), le masque est obligatoire.

Panneau, affiche, logo, pictogramme du port du masque obligatoire

Panneau port du masque obligatoire
Panneau du port du masque obligatoire © Ministère des Solidarités et de la Santé

Pour savoir s'il faut un masque pour pénétrer dans un lieu, un logo (par exemple comme celui à droite) ou une affiche sont présents à l'entrée des lieux concernés. Un écriteau "Ici, le port du masque est obligatoire" est mis à disposition pour un téléchargement sur le site du Gouvernement et du ministère des Solidarités et de la Santé. Chaque responsable d'établissement doit le mettre sur la devanture de son établissement. Ce dernier aura pour but de conditionner l'accès à l'établissement, uniquement aux personnes portant un masque. 

A partir de quel âge le masque est-il obligatoire ?

Toute personne de 11 ans et plus doit porter un masque dans les lieux publics clos, en complément de l'application des gestes barrières, en France. A l'école le port du masque est obligatoire à partir de l'âge de 6 ans. 

Quelle amende si on ne porte pas de masque ?

Ne pas porter de masque dans un lieu où il est obligatoire peut être sanctionné d'une contravention de 4e classe qui est définie par une amende forfaitaire de 135 euros. Mais le montant de l'amende varie selon les villes. Son montant est indiqué lors de la parution de l'arrêté préfectoral.

Source : Port du masque "grand public" obligatoire en lieux clos - FAQ du site du Ministère des Solidarités et de la Santé.