Protéger ses yeux du soleil : comment, pourquoi ?

Essentielle à la production de vitamine D, une exposition au soleil, si elle est excessive, peut être dangereuse pour la peau et les yeux. Il est donc recommandé d'adopter de bonnes habitudes de protection solaire. Pour les yeux, cela passe par un bon choix de lunettes de soleil et une bonne connaissance de l'index UV.

Protéger ses yeux du soleil : comment, pourquoi ?
©  johanjk-123RF

Les dangers des UV pour les yeux

Les rayons ultraviolets (UVA et UVB), les infrarouges et la lumière bleue émis par le soleil peuvent causer des dommages oculaires graves. En France métropolitaine, ce rayonnement est particulièrement fort entre mai et août. Il est aussi décuplé à proximité de surfaces brillantes (sable, eau, neige) en raison de la réverbération, ainsi qu'en haute montagne. "Méfiance : ce n'est pas parce que le temps est couvert que le rayonnement solaire n'est pas fort car les UV traversent la masse nuageuse", précise le Dr. Monique Quillard, médecin généraliste. Pour connaître l'intensité de ce rayonnement, il est possible de se référer au bulletin météorologique qui indique l'index UV.

 

Index UV : c'est quoi ?

L'index UV permet de connaître la force du rayonnement. Il dépend des prévisions météo mais il permet d'avoir une estimation de la force de l'ensoleillement. A partir d'un index égal à 4, il faut porter des lunettes. L'index UV dépend de plusieurs facteurs :

  • L'altitude (la quantité d'UV reçue augmente de 10% tous les 1000 mètres).
  • La latitude (plus l'on s'approche la quantité, plus la toxicité des UV est élevée).
  • L'heure de la journée. C'est au moment du midi solaire, qui est à 14h en France à l'heure d'été qu'il y a le plus de risques.
  • Le mois de l'année : Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les UV sont tout aussi forts en mai qu'en août. C'est le 21 juin, lors du solstice d'été, qu'ils sont le plus forts. 
  • La nature des surfaces environnantes : par exemple, l'eau réfléchit 5% à 10% des UV, le sable 20%, la neige, 85%. Si vous vous trouvez dans l'une de ces conditions, attention les yeux.  

Les pathologies oculaires causées par les UV

Une exposition prolongée des yeux au soleil peut entraîner plusieurs pathologies. "Si les rayons touchent la cornée et la conjonctive, c'est-à-dire la surface de l'œil, ils peuvent provoquer une ophtalmie. Douloureuse, cette pathologie est bénigne et se traite avec des collyres et le maintien des yeux dans le noir, explique le Dr. Quillard.

Cataracte

"Les UVA peuvent également accélérer la formation de cataracte sur l'œil". Cette maladie, qui touche une personne sur 5 à partir de 65 ans, entraîne une baisse progressive de la vue, une mauvaise perception des contrastes, un éblouissement à la lumière vive et une vision floue des contours. Mais surtout, sans intervention chirurgicale, elle peut mener à la cécité totale. 

DMLA

Enfin, les rayons peuvent entraîner une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). La DMLA correspond à une altération de la macula, une région située au centre de la rétine, qui assure la vision centrale (reconnaissance des détails, lecture...). Cette affection de l'œil est la première cause de cécité dans les pays industrialisés. Précisons que les personnes touchées ne deviennent jamais complètement aveugles. Elles peuvent perdre une grande partie de leur acuité visuelle (inférieure à 1/20e) parce que la vision centrale est atteinte. La vision périphérique est, quant à elle, conservée.

Personnes à risque

Certaines personnes sont plus sensibles aux méfaits du soleil que d'autres, comme les bébés, qu'il ne faut jamais exposer, et les enfants qu'il convient de très bien protéger. Les personnes à peau et yeux clairs sont également plus sensibles.

Comment protéger ses yeux du soleil ?

Le port de lunettes de soleil est la meilleure protection des yeux contre le soleil.

Avant 1 an, 90% des UVA et plus de 50% des UVB arrivent directement sur la rétine.

Quelle protection pour les bébés et les enfants plus grands ?

Les UV peuvent avoir des effets délétères importants chez les enfants puisque le cristallin de l'œil d'un enfant ne peut les filtrer, et ce jusqu'à l'âge de 10-12 ans. Ainsi, avant un an, 90% des UVA et plus de 50% des UVB arrivent directement sur leur rétine.
Les effets nocifs de la lumière seront encore plus importants sur les bébés aux yeux clairs et qu'avant 3 mois votre enfant ne devra jamais être exposé directement au soleil et toujours être sorti sous abri, que ce soit avec une ombrelle ou un parasol et les munir d'un chapeau ou d'une casquette, de lunettes de soleil avec idéalement un supplément de coque en cuir pour protéger l'oeil sur les côtés, de vêtements couvrants et de crème solaire.

Attention aux lunettes gadgets que l'on peut trouver sur les bazars de plage ! Veillez à acheter des lunettes bénéficiant de la marque de conformité à la directive européenne marquées CE et de catégorie 3 ou 4.

Protéger ses yeux du soleil au ski

Entre la proximité du soleil (les UV augmentent leur dangerosité de 10 % à chaque 1000 m d'altitude dépassés) et la réverbération sur la neige, il vous faut une protection maximale :

  • Des lunettes de catégorie 3 ou 4 pour filtrer les UV.
  • Des verres de teinte jaune ou orangée par temps couvert parce qu'ils favorisent les contrastes (utiles sur les pistes).
  • Des modèles qui couvrent également sur les côtés des yeux. Idéalement, optez pour un masque.

Protéger ses yeux du soleil à la plage

La mer et le sable entraînent une réverbération de près de 85 % des UV. Pour bien protéger vos yeux, quelques conseils s'imposent :

  • Choisissez des lunettes larges pour couvrir une grande surface de votre visage.
  • Optez pour des verres de catégories 3, voire 4 en particulier si vous faites de la voile.

Eviter les lunettes dont les verres sont teintés dans les nuances bleu-violet

Bien choisir ses lunettes de soleil

Plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • Elles doivent porter le marquage CE correspondant à la norme européenne. Cette norme exige des verres UV 400 qui filtrent 100 % des UV, c'est-à-dire toutes le longueurs d'onde inférieures à 400 nanomètres (0,4 micron) 
  • Privilégiez les formes enveloppantes qui permettent de stopper les rayons sur les côtés.
  • La teinte sombre des lunettes permet d'éviter l'éblouissement mais ne garantit pas la filtration des rayonnements, contrairement au degré de protection, à choisir selon l'utilisation que vous ferez de vos lunettes : un degré zéro ne protège pas des UV solaires, elles servent pour l'intérieur ou pour l'esthétisme ; les catégories 1 et 2 sont adaptées aux luminosités solaires atténuées et moyennes ; la catégorie 3 et 4 sont adaptées aux cas de forte ou exceptionnelle luminosité solaire (mer, montagne). La catégorie 4 est utilisée pour la haute montagne et n'est pas adaptée à la conduite automobile.
  • Il faut se méfier et éviter les lunettes dont les verres sont teintés dans les nuances bleu-violet. C'est une simple question de physique : ces lunettes laissent passer les rayons d'une longueur d'onde proche de celles des ultra-violets.
Catégorie de protection Transmission visible Transmission UVB
Catégorie 4 3% à 8% Max. 0,3% à 0,8%
Catégorie 3 8% à 18% Max. 0,8% à 1,8%
Catégorie 2 18% à 43% Max. 1,8% à 4,3%
Catégorie 1 43% à 80% Max. 4,3% à 8%
Catégorie 0 80% à 100% Max. 8% à10%

Source : Sécurité solaire.

Idéalement, rendez-vous chez un opticien qui, en fonction de votre lieu de villégiature, saura vous renseigner et vous aidera à choisir une monture adaptée à la morphologie de votre visage.

Merci au Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Ophtalmologie