Qu'est-ce qu'un coronavirus ?

Sras, Mers, Covid-19... Très contagieux, les coronavirus se propagent rapidement avec des risques de mortalité élevés pour certaines personnes. Origine, mutation, symptômes, temps d'incubation, transmission, résistance aux vaccins... Que sait-on de cette famille de virus responsable d'épidémies contagieuses et mortelles ?

Définition : qu'est-ce qu'un coronavirus ?

[Mis à jour le jeudi 23 avril 2020 à 12h06] Les coronavirus forment une famille de virus variés (Coronaviridae) qui peuvent infecter aussi bien l'homme que l'animal. Leur nom signifie "virus en couronne" et vient du fait qu'ils possèdent tous un aspect en forme de couronne lorsqu'ils sont observés au microscope. Les coronavirus ont été identifiés pour la première fois chez l'humain dans les années 1960. Il s'agit de virus causant des maladies émergentes, c'est-à-dire des infections nouvelles dues à des modifications ou à des mutations du virus. Les coronavirus humains causent principalement des infections respiratoires, allant du rhume sans gravité à des pneumopathies sévères parfois létales. Ils peuvent aussi s'accompagner de troubles digestifs tels que des gastro-entérites.

Structure du coronavirus
Structure du coronavirus © Alexander Kovalenko - 123RF

Temps d'incubation

Le temps d'incubation correspond à la durée entre l'exposition au virus et à la manifestation des premiers symptômes. Pour les coronavirus, il est évalué entre 3 et 5 jours dans la majorité des cas, mais peut durer dans des cas extrêmes de 12 et 14 jours.

Les types de coronavirus : SRAS, MERS, Sars-CoV-2...

image 3D du virus MERS coronavirus
Coronavirus MERS en 3D © 123RF-Kateryna Kon

Il existe quatre sous-groupes principaux de coronavirus, appelés alpha, bêta, gamma et delta. Et sept formes différentes dont quatre communes (moins graves que les autres) :

  • 229E (alpha coronavirus)
  • NL63 (alpha coronavirus)
  • OC43 (bêta-coronavirus)
  • HKU1 (bêta-coronavirus)

Et trois plus graves : 

  • SRAS-CoV (le bêta-coronavirus qui cause le Syndrome respiratoire aigu sévère, ou SRAS, identifié en Chine en 2002).
  • MERS-CoV (le coronavirus bêta qui provoque le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, ou MERS découvert en 2012 en Arabie Saoudite).
  • Sars-SoV-2 ou Covid-19 est pour la première fois identifié en Chine (Wuhan) en décembre 2019. Ce coronavirus a beaucoup de similitudes avec celui du SRAS (origine animale, identique génétiquement à 80%, responsable d'infections pulmonaires) mais aussi des différences notables pour les scientifiques au niveau de sa contagion. Il est contagieux dès le début des symptômes voire parfois en l'absence de symptômes alors que le Sras l'était quelques jours après les premiers symptômes. Il existe aussi des formes bénignes et asymptomatiques du Covid-19 alors que le Sras n'entraînaient que des formes sévères.

Mutation du coronavirus

Le coronavirus est un virus à ARN possédant un taux de mutation élevé à l'instar de celui de la grippe ou du virus HIV. Les coronavirus sont présents dans de très nombreuses espèces animales et circulent assez facilement d'une espèce à l'autre ce qui peut entraîner la mort. Les coronavirus peuvent également infecter les hommes.

Les coronavirus survivent jusqu'à 3 heures sur des surfaces inertes sèches. 

Transmission

Les coronavirus se transmettent d'homme à homme lors de contacts rapprochés (se toucher ou se serrer la main par exemple) et par voie aérienne en toussant ou en éternuant. Toucher un objet ou une surface avec le virus dessus, puis toucher la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains peut aussi transmettre le coronavirus. Enfin, plus rarement la contamination peut se faire par contact fécal.

A noter : les coronavirus survivent jusqu'à 3 heures sur des surfaces inertes sèches et jusqu'à 6 jours en milieu humide. Ainsi la transmission manuportée à partir de l'environnement est possible, rappelle le Haut Conseil de la Santé publique dans un avis rendu le 5 mars 2020.

Dans le cas de l'épidémie de Sras en 2002, le coronavirus responsable résultait d'une adaptation d'un coronavirus initialement présent chez la chauve-souris à un petit carnivore (la civette palmiste masquée, consommée en Chine) dans un premier temps, puis à l'espèce humaine. 

Symptômes et évolution

Les manifestations du coronavirus font leur apparition moins de 24 heures après l'infection. Le plus généralement, il entraîne des maladies respiratoires légères à modérées comme le rhume avec des symptômes tels que :

  • mal de tête,
  • toux,
  • gorge irritée,
  • fièvre,
  • un sentiment général de malaise
  • dans le cas du covid-19, une perte de goût et d'odorat font partie des nouveaux symptômes évoqués.

Plus gravement - comme on a pu le voir avec le nouveau coronavirus -  il peut provoquer des maladies respiratoires des voies inférieures comme la pneumonie ou la bronchite, particulièrement chez les personnes atteintes d'une maladie cardio-pulmonaire, chez celles dont le système immunitaire est affaibli et les personnes âgées.

Mortalité

Le taux de mortalité est relativement élevé pour le SRAS et le MERS-CoV, avec respectivement près de 10 à 15 % et plus de 36 % de décès des personnes atteintes. Les personnes les plus sensibles sont celles de plus de 65 ans, celles souffrant de pathologies respiratoires et les immunodéprimées. Pour le Sars-CoV-2, le taux de létalité est de 2 patients sur 100 en France.

Traitement

Il n'existe aucun traitement spécifique pour les maladies provoquées par les coronavirus humains. Les traitements sont symptomatiques : prendre des médicaments contre la douleur et la fièvre, se reposer, ne pas sortir. 

Vaccin

Il n'existe actuellement aucun vaccin disponible pour se protéger contre l'infection par un coronavirus humain. Toutefois, les scientifiques de l'Institut Pasteur multiplient les initiatives pour trouver un vaccin contre le coronavirus. Ils sont parvenus à isoler et mettre en culture des souches du nouveau virus 2019 et espèrent mettre au point un vaccin d'ici un an et demi, indiquent les chercheurs du Centre National de Référence des Virus respiratoires dans un communiqué du 30 janvier 2020. "Désormais, les chercheurs de l'Institut Pasteur disposent du virus à l'origine de cette infection. Cet isolement viral ouvre la voie à de nouvelles approches diagnostique, thérapeutique et prophylactique."

Prévention

Pour réduire son risque d'infection par un coronavirus, il est conseillé de  :

  • se laver les mains régulièrement avec de l'eau et du savon pendant au moins 20 secondes (sans oublier les solutions hydro-alcooliques très pratiques quand on ne peut pas se laver les mains),
  • éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche quand les mains ne sont pas lavées,
  • éviter les contacts avec des personnes malades,
  • porter un masque.

Sources :

Covid-19