Eau de Javel et coronavirus : peut-elle le tuer, quelles précautions ?

Produit star du ménage, l'eau de Javel est un virucide particulièrement efficace pour désinfecter les sols et les surfaces. Mais est-elle capable de tuer le coronavirus ? Comment l'utiliser sans risque ? Composition, propriétés, dilution, mode d'action et précautions d'utilisation.

Eau de Javel et coronavirus : peut-elle le tuer, quelles précautions ?
© daphnusia - Adobe Stock

Produit d'entretien phare, l'eau de Javel est un désinfectant redoutable qui contient du chlore, un composé chimique capable de détruire efficacement les bactéries, virus et champignons. Mais est-il assez puissant pour tuer le coronavirus responsable de l'épidémie Covid-19 ? Comment l'utiliser en toute sécurité ? Pure ou diluée ? Quelles précautions d'emploi et quels sont les risques en cas de mauvais usage ? Décryptage. 

L'eau de Javel : quelle efficacité contre le coronavirus ?

La Javel est bien plus redoutable que le vinaigre blanc pour tuer les virus.

En fonction de sa concentration, l'eau de Javel peut avoir une action virucide, autrement dit elle détruit les virus, explique le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Son mode d'action ? Lorsqu'elle est en contact avec une surface, l'eau de Javel libère du chlore qui est capable d'inactiver l'ARN (acide nucléique qui participe à la multiplication d'un virus) se trouvant dans les particules virales d'un virus. La Javel serait donc un virucide redoutable capable de tuer la très grande majorité des micro-organismes, dont le coronavirus. Ce produit est d'ailleurs bien plus redoutable que le vinaigre blanc "qui n'est pas vraiment virucide et qui n'est pas spécifiquement recommandé en cas d'épidémie", rappelle le ministère de la Santé. "Il existe des désinfectants chimiques qui peuvent tuer le Covid-19 sur les surfaces. Il s'agit notamment de désinfectants à base d'eau de Javel ou de chlore, de solvants, d'éthanol à 75%, d'acide peracétique et de chloroforme", confirme l'Organisation mondiale de la Santé sur son site internet. 

Comme de nombreux virus, le coronavirus se transmet par inhalation de gouttelettes de mucus ou de salive contaminées. Autrement dit, le coronavirus se transmet entre les humains lorsqu'ils toussent ou qu'ils éternuent, mais aussi lorsqu'ils ont des contacts rapprochés avec une personne malade (poignées de mains, embrassades...). Ce virus peut aussi se transmettre lorsqu'une personne touche des objets ou des surfaces contaminés et qu'elle porte ses mains à la bouche, le nez ou les yeux. En effet, ces virus seraient capable de survivre sans hôte humain, jusqu'à 3 heures dans l'air et plusieurs jours sur des surfaces métalliques ou en plastique, d'où la nécessité de nettoyer ou de désinfecter sa maison très régulièrement. Enfin, pour minimiser les risques de transmission, le mieux est de respecter les gestes barrières comme par exemple se laver les mains régulièrement, tousser ou éternuer dans le pli du coude et maintenir une distance d'au moins un mètre avec les autres. 

Composition de l'eau de Javel

Préférez les produits avec une concentration de 2.6% en chlore actif.

L'eau de Javel est un produit chimique qui résulte d'un mélange d'hypochlorite de sodium et de chlorure de sodium. Concrètement, il résulte d'une réaction chimique de soude et de chlore. Dans le commerce, l'eau de Javel est souvent conditionnée en bidon d'1.5 L concentrée à 2.6% ou à 3.6% en chlore actif, dans un emballage en PVC ou polyéthylène opaque. Pour désinfecter votre maison, préférez les produits avec une concentration de 2.6% en chlore actif (ce qui correspond à 2.6g de chlore pour 100g de produit). La teneur en chlore est mentionnée sur l'étiquette du produit.


Ne jamais la diluer dans de l'eau chaude !

Dilution de l'eau de Javel : eau chaude ou froide ?

Diluez une eau de Javel concentrée à 2.6% en chlore actif soit dans de l'eau froide, soit dans "un autre désinfectant validé par la norme EN 14 476 en suivant les recommandations du fabricant, selon la nature des surfaces ou objets à désinfecter", recommande le Haut conseil de la santé publique. Attention, ne la diluez pas dans de l'eau chaude, car d'une part l'eau de Javel perdrait de son efficacité, d'autre part une réaction chimique pourrait se produire entre la Javel et l'eau chaude qui pourrait entraîner la formation de dérivés chlorés toxiques pour la peau, les muqueuses, les bronches et les yeux. 

Comment diluer l'eau de Javel ? (chiffres de l'Institut Pasteur de Lille)

Dose d'eau de Javel Dose d'eau froide
0.25 L 1 L
0.5 L 2 L
1 L 4 L
1.5 L 6 L
2 L 8 L

Comment l'utiliser ?

Désinfectez les surfaces qui sont fréquemment touchées avec les mains deux fois par jour.

L'eau de Javel est un produit destiné à désinfecter les sols, les sanitaires et toutes les surfaces susceptibles d'être fortement infectés par des bactéries ou des virus. Ce produit est particulièrement utilisé dans les hôpitaux, les piscines municipales et dans les collectivités. 

  • Utilisez le mélange d'eau froide et d'eau de Javel (voir la dilution ci-dessus) pour désinfecter les surfaces et les objets potentiellement infectés, tels que les endroits que l'on est susceptible de toucher plusieurs fois par jour et/ou dès que l'on rentre chez soi, juste avant de se laver les mains. Particulièrement : les écrans des téléphones, des tablettes, les poignées de porte, du réfrigérateur, les interrupteurs d'éclairage, les rampes d'escaliers, la robinetterie, les télécommandes, les claviers d'ordinateurs. Laissez agir le produit 5 minutes et puis rincez-les avec de l'eau claire. La fréquence idéale : au moins une fois par jour et "deux fois par jour lorsque les objets ou les surfaces sont visiblement souillés", recommande la Direction générale de la Santé. 
  • Nettoyez au moins une fois par jour le plan de travail de la cuisine avec de l'eau et du savon ménager puis désinfectez-le avec l'eau de Javel diluée. Laissez agir 5 minutes et passez ensuite un chiffon humide pour enlever les résidus d'eau de Javel.
  • Nettoyez les sols au moins une fois par semaine avec une serpillière imbibée d'eau de Javel diluée. Laissez agir 5 minutes et passez ensuite une serpillière humide pour enlever les résidus d'eau de Javel.
  • Désinfectez avec de l'eau de Javel diluée le mobilier sanitaire (cuvette, abattant, lavabo des WC, bouton de la chasse d'eau...) et les poignées et interrupteurs des toilettes idéalement tous les jours. 
  • Le linge de maison et les vêtements potentiellement contaminés ne doivent pas être lavés à l'eau de Javel (ils seraient délavés et tachés), mais avec de la lessive classique à une température de 60°C pendant un cycle d'au moins 30 minutes. 

Précautions d'emploi 

Aérez la pièce et lavez-vous bien les mains après utilisation.

L'eau de Javel reste un produit désinfectant chimique, et donc potentiellement toxique. Attention : 

  • L'eau de Javel n'est pas un nettoyant car il ne contient pas de tensioactifs : elle n'a donc pas d'impact sur le virus si vous la mettez sur la peau ou sous votre nez. Pire, elle est même dangereuse et risquerait d'entraîner des brûlures cutanées ou des muqueuses, ou encore des allergies. Cela va sans dire, mais il est formellement déconseillé de se brosser les dents avec de l'eau de Javel. C'est non seulement inefficace mais cela peut provoquer d'importantes irritations des bronches et des intoxications sévères. 
  • L'eau de Javel peut former des composés organiques volatils chlorés, des composés nocifs et très dangereux, lorsqu'elle est en contact avec d'autres produits d'entretien acides (comme un produit détartrant pour WC ou du vinaigre) ou d'autres produits d'utilisation domestique (par exemple des tensioactifs, des parfums d'intérieur...).
  • Le port de gants est conseillé lorsqu'on manipule de l'eau de Javel. 
  • L'eau de Javel se conserve à l'abri de la chaleur, de la lumière et du soleil. Se référer à la date de péremption indiquée sur l'emballage. Les flacons doivent être maintenus fermés et conservés en position verticale.
  • L'eau de Javel doit être tenue hors de portée des enfants.
  • Faites attention à vos vêtements, l'eau de Javel peut les endommager. 
  • Lavez-vous les mains après utilisation.
  • Aérez la pièce après utilisation.

Ne nettoyez pas les aliments (par exemple les fruits ou les légumes) à l'eau de Javel.

  • Ne nettoyez pas les aliments (par exemple les fruits ou les légumes) à l'eau de Javel ou avec tout autre produit nettoyant ou désinfectant non destiné à entrer au contact de denrées alimentaires.
  • Attention : ne nettoyez en aucun cas les pattes de votre animal de compagnie avec de l'eau de Javel, même diluée, car elle peut occasionner des brûlures. 

Risques : que faire en cas d'incident ou d'intoxication ?

Les Centres Antipoison signalent de nombreux accidents domestiques et intoxication en lien avec le COVID-19 et l'usage de nettoyants/désinfectants, insiste l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) dans un communiqué du 2 avril. Plusieurs situations particulières à risque ont été identifiées : inhalation de vapeur toxique, intoxication accidentelle de jeunes enfants suite aux transferts des produits ménagers (dans une bouteille, dans un verre d'eau…), nettoyage des aliments à l'eau de Javel.

  • En cas de contact avec les yeux : laver immédiatement et abondamment avec de l'eau claire (pendant 10 minutes s'il s'agit d'eau de Javel très concentrée) et consulter un médecin.
  • En cas d'inhalation : aérer et sortir de la pièce, respirer de l'air frais, se reposer et appeler un médecin.
  • En cas de contact avec la peau : laver immédiatement et abondamment avec de l'eau claire et enlever les vêtements souillés. 
  • En cas d'ingestion : surtout ne pas faire vomir, rincer la bouche avec de l'eau claire et appeler un médecin ou un centre Antipoison et suivez précisément leurs instructions. 

Source :

  • Site officiel de l'eau de Javel
  • Fiche Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : questions-réponses de l'Organisation mondiale de la Santé
  • Informations Coronavirus, site du Gouvernement
  • Fiche Désinfection/Stérilisation du Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
  • Fiche "Prise en charge à domicile d'un patient atteint de Covid-19", Institut Pasteur de Lille, 19 mars 2020.
  • Actualité "COVID-19 : attention aux intoxications liées à la désinfection et aux autres situations à risque", Anses, 2 avril 2020.
Covid-19