Hyperthyroïdie : symptômes d'alerte, bilan, bons traitements

"Hyperthyroïdie : symptômes d'alerte, bilan, bons traitements"

On parle d'hyperthyroïdie quand la glande thyroïde produit en excès des hormones thyroïdiennes. Parmi les symptômes de cette maladie endocrinienne : accélération du rythme cardiaque, fatigue, perte de poids... Quelle est la cause ? Quand faire un bilan ? De la TSH ? Quel est le traitement ?

L'hyperthyroïdie est une maladie endocrinienne. Elle résulte d'une hyperactivité de la glande thyroïde, ce qui entraine une élévation des taux d'hormones thyroïdiennes et une accélération des fonctions du métabolisme comme l'accélération du rythme cardiaque, une hausse de la température corporelle, un amaigrissement... Quels sont les symptômes de hyperthyroïdie ? Quelles sont les conséquences ? Quand faire un bilan ? Quels examens ? Quel est le taux de TSH en hyperthyroïdie ? Est-ce que l'hyperthyroïdie est grave ? Avec quel traitement la soigner ? Les réponses du Dr Magali Cocaul André, endocrinologue à Paris.

Définition : c'est quoi une hyperthyroïdie ?

On parle d'hyperthyroïdie quand il y a un fonctionnement excessif de la glande thyroïde, ce qui entraîne un excès d'hormones thyroïdiennes dans le sang et au niveau des tissus cibles. "Cet excès d'hormones, principalement T3 et T4, entraîne une augmentation du métabolisme de base et de nombreux effets cliniques", explique le Dr Magali Cocaul André, endocrinologue à Paris. Elle touche essentiellement les femmes entre 30 et 60 ans, mais peut survenir à tout âge. Son traitement est indispensable.

Schéma d'une hyperthyroïdie
Schéma d'une hyperthyroïdie © designua - 123RF

Quels sont les symptômes d'une hyperthyroïdie ?

"Tout s'accélère" résume le Dr Cocaul André. Ainsi les symptômes de l'hyperthyroïdie sont potentiellement nombreux :

Symptômes d'une hyperthyroïdie
Symptômes d'une hyperthyroïdie © designua - 123RF - Journal des Femmes
  • Des signes cardiaques : notamment accélération du rythme cardiaque, palpitations ou pouls rapide
  • Des tremblements, au niveau des mains
  • Une hausse de la température
  • Une perte de poids, malgré un appétit conservé
  • Une fatigue générale
  • Des troubles du sommeil
  • Une gêne oculaire
  • Une transpiration excessive
  • Un accélération du transit (diarrhées, nausées)
  • Une fonte des muscles
  • Des règles irrégulières voire absentes

A noter que chaque signe pris séparément n'est pas spécifique, et c'est surtout leur association qui permet d'évoquer le diagnostic.

Quelle est la cause d'une hyperthyroïdie ?

Il y a plusieurs causes possibles mais "le plus souvent, il s'agit d'une maladie de Basedow, pathologie auto-immune de la thyroïde", explique le Dr Cocaul André. Parmi les autres causes, on peut citer :

  • Surcharge en iode, parfois d'origine médicamenteuse,
  • Présence d'un nodule thyroïdien hyper-sécrétant
  • Une infection banale d'origine virale... 

Y a-t-il un risque d'hyperthyroïdie pendant la grossesse ?

On peut également observer une hyperthyroïdie chez la femme enceinte. "Cela peut être le cas au premier trimestre de la grossesse, car il y a une stimulation hormonale des récepteurs de la TSH : c'est un phénomène fréquent qui passe souvent inaperçu."

Qui est le spécialiste de l'hyperthyroïdie ?

Quand vous consultez votre médecin traitant et s'il suspecte une hyperthyroïdie, il vous enverra consulter un médecin endocrinologue. Si des examens sont à faire, il pourra vous orienter vers un radiologue ainsi qu'à un cardiologue s'il y a des retentissements sur le coeur et un ophtalmologue s'il y a des retentissements sur les yeux. 

Diagnostic : faut-il faire un bilan et quels examens ?

"Le tableau clinique de l'hyperthyroïdie est souvent très caractéristique. Le diagnostic est alors relativement simple à poser." Un goitre est parfois visible à l'œil nu, avec la présence ou non de nodules. Il est confirmé par une prise de sang avec dosages sanguins permet de mesurer les quantités d'hormones circulantes : en premier, le dosage de la TSH, dont le taux est le plus souvent effondré. Dans un second temps, afin d'évaluer l'importance de l'hyperthyroïdie et son mécanisme, on demandera un dosage des hormones thyroïdiennes, soit T4 +/- T3, un dosage des anticorps anti thyroïdiens, notamment anticorps anti récepteur de la TSH ainsi qu'une échographie de la thyroïde. En présence de nodules, ou en cas de doute, un autre examen pourra être prescrit : la scintigraphie. De l'iode radioactif est administré. "Il se fixe sur les cellules et permet d'observer celles qui fonctionnent" précise l'endocrinologue.

Pour résumer, en cas de symptômes évocateurs et de suspicion d'hyperthyroïdie, il convient de faire :

  • Un dosage de la TSH
  • Un dosage des hormones thyroïdiennes T4 libre (si le taux de TSH est bas), et de T3 libre (si le taux de T4 libre est normal alors que le taux de TSH est anormalement bas)
  • Un dosage des anticorps anti-récepteur de la TSH, si une maladie de Basedow est suspectée.
  • Une échographie de la thyroïde, pour orienter la cause et toujours avant un traitement par chirurgie ou par iode 131.
  • Parfois, une scintigraphie (présence de nodule, doute...)
  • En cas de goitre volumineux, un scanner ou une IRM sont utiles pour visualiser un développement du goitre dans le haut du thorax. 

Quelles sont les conséquences d'une hyperthyroïdie ?

Si l'hyperthyroïdie n'est pas correctement traitée et que les taux d'hormones thyroïdiennes sont très hautes, il peut y avoir un risque de complications comme :

  • La crise aiguë thyrotoxique (rare) qui se manifeste par de la fièvre, de fortes palpitations, une agitation, une déshydratation, un état de faiblesse et de confusion. Cette complication nécessite une hospitalisation en urgence. 
  • Des troubles du rythme cardiaque comme une fibrillation auriculaire ou une insuffisance cardiaque
  • Une ostéoporose
  • Des atteintes au niveau des yeux (exophtalmie importante)
  • Des dysfonctionnements au niveau des organes reproducteurs (troubles des règles, problèmes d'infertilité ou d'impuissance)

L'hyperthyroïdie est-elle grave ?

L'hyperthyroïdie n'est pas grave si elle est détectée et traitée précocement et correctement. Si elle n'est pas traitée, elle peut entraîner de graves complications, citées préalablement. 

Quel est le traitement pour soigner une hyperthyroïdie ?

Le traitement dépend essentiellement de la cause de l'hyperthyroïdie. Chaque cas est spécifique, et doit être adapté par le médecin.

  • En cas de maladie de Basedow, le traitement peut être médicamenteux, chirurgical, ou par iode radioactif.
  • En cas de nodules hypersécrétants, le traitement se fait généralement par iode radioactif, parfois par chirurgie.
  • S'il s'agit d'une source exogène, comme d'un médicament, il suffit souvent de l'arrêter, un traitement pouvant être temporairement prescrit en cas de mauvaise tolérance de l'hyperthyroïdie.

Merci au Dr Magali Cocaul André, endocrinologue à Paris.

Endocrinologie