Déséquilibre hormonal : causes, femme, homme, traitement

Le déséquilibre hormonal correspond au déficit de sécrétion d'une hormone ou, à l'inverse, à une hyperactivité de celle-ci. Dans quels cas survient-il ? Quels en sont les symptômes ? Comment le diagnostiquer ? Les réponses avec l'endocrinologue Pierre Nys.

Déséquilibre hormonal : causes, femme, homme, traitement
© fizkes-123RF

Définition : c'est quoi un déséquilibre hormonal ? 

"Un déséquilibre hormonal correspond à une anomalie de l'activité d'une hormone dans un sens ou dans un autre", indique le Dr Pierre Nys. Il peut résulter d'un déficit de production hormonale ou, à l'inverse, d'une hyperactivité hormonale. Un déséquilibre hormonal peut être lié au trouble de l'activité d'une ou de plusieurs des nombreuses hormones à l'œuvre dans le corps, comme l'adrénaline, le cortisol, les hormones thyroïdiennes, la progestérone, l'hormone de croissance ou la testostérone. 

Quelle est la cause d'un déséquilibre hormonal chez la femme ?

L'ensemble des maladies hormonales, dont l'hypothyroïdie qui touche plus fréquemment les femmes, sont à l'origine d'un déséquilibre hormonal lorsqu'elles ne sont pas traitées. D'autres facteurs liés à l'hygiène de vie comme le stress et le tabac peuvent avoir une influence. Au-delà de ces causes chroniques, certaines périodes de la vie, comme la puberté, sont associées à des déséquilibres hormonaux. "Chez la femme, la ménopause peut être à l'origine d'un déséquilibre hormonal puisqu'elle correspond à un tarissement physiologique", explique l'endocrinologue. L'arrêt du fonctionnement des ovaires entraîne une chute du taux de plusieurs hormones. La chute du taux d'œstrogènes notamment, produits par les ovaires, va déclencher certains symptômes comme l'arrêt des menstruations, des bouffées de chaleur et une prise de poids. "L'administration de la pilule contraceptive, en revanche, n'a pas été décrite comme étant un traitement délétère en termes de maladie endocrinienne", précise-t-il encore.

Quelle est la cause d'un déséquilibre hormonal chez l'homme ? 

"Chez les hommes, l'andropause est à l'origine de perturbations hormonales", indique le Dr Pierre Nys. Aussi appelé déficit androgénique lié à l'âge, elle peut intervenir à des âges différents et ne concerne pas tous les hommes. L'andropause, qui se caractérise par une baisse de sécrétion de testostérone, peut entraîner une prise de poids, des troubles érectiles ou des baisses de concentration et d'énergie. 

Quels sont les symptômes d'un déséquilibre hormonal ?

"Les symptômes les plus courants d'un déséquilibre hormonal sont la fatigue, des troubles de l'humeur, des variations de poids, des troubles de la digestion comme des ballonnements ou de la constipation", décrit-il. Les pathologies de la thyroïde peuvent aussi entraîner des chutes de cheveux. Mais les symptômes exacts d'un déséquilibre hormonal dépendent des glandes et des hormones concernées.  

Comment se diagnostique un déséquilibre hormonal ? 

Pour diagnostiquer un déséquilibre hormonal, le médecin procède en premier lieu à un examen clinique. Il interroge le patient sur les symptômes qu'il rencontre de façon chronique. "Si certains symptômes décrits par le patient et observés par le médecin pendant l'examen sont caractéristiques, on procède alors à des dosages sanguins d'hormones", explique le spécialiste. Ces dosages peuvent être dynamiques, c'est-à-dire réalisés à différentes heures de la journée. "On peut aussi proposer dans certains cas un examen d'urine", complète-t-il.  

Quelles sont les conséquences d'un déséquilibre hormonal ? 

Les hormones jouent un rôle essentiel pour le bon fonctionnement de l'organisme. En fonction de l'hormone concernée, un trouble déficitaire ou à l'inverse une suractivité hormonale va donc avoir pour conséquence de perturber certaines activités du corps. "Il peut s'agir de l'humeur, du niveau d'énergie, de la régulation de la température corporelle, du stockage des graisses, du sommeil, du rythme cardiaque, de la croissance ou encore de la reproduction", détaille le Dr Pierre Nys. Les symptômes d'un déséquilibre hormonal résultent de la perturbation de ces fonctions essentielles de l'organisme. 

On va proposer un traitement substitutif qui remplace l'activité des hormones

Quel est le traitement en cas de déséquilibre hormonal ?

"Globalement, dans toutes les pathologies déficitaires, on va proposer un traitement substitutif qui remplace l'activité des hormones", rapporte le médecin. "Par exemple, chez les enfants qui ont un déficit de l'hormone de croissance, on administre un traitement qui permet de substituer l'activité hormonale déficitaire", poursuit-il. Cela permet de récupérer une activité hormonale, ainsi qu'une croissance, un peu plus satisfaisantes. C'est aussi le cas pour l'hypothyroïdie. Dans le cas du diabète, l'injection ou l'administration par pompe d'insuline joue le rôle de substitut. "Dans le traitement des maladies de suractivité hormonale, une intervention chirurgicale pour enlever les glandes concernées est souvent nécessaire", indique-t-il. Pour l'hyperthyroïdie, en revanche, on privilégie d'abord un traitement médicamenteux. Il correspond à l'administration d'un antithyroïdien de synthèse qui va freiner l'activité de la thyroïde. "Pour cette pathologie, on estime que le traitement médical fonctionne dans 80% des cas", précise le spécialiste. 

Merci au Dr Pierre Nys, endocrinologue et auteur de Ma Bible de l'alimentation low FodMaps (éditions Leduc)

Endocrinologie