8 conseils intimes pour rester fraîche pendant la canicule

Les températures augmentent, la transpiration aussi. Un facteur de risque de mycose et de vaginose... Quelles recommandations pour les parties intimes ? Faut-il miser sur les lingettes pour se rafraîchir ? Conseils sur ce qu'il faut faire ou pas avec la gynécologue Odile Bagot.

8 conseils intimes pour rester fraîche pendant la canicule
© 123RF-georgerudy

Transpirer, on déteste ! Pire encore quand c'est au niveau des parties intimes. Sauf qu'avec les fortes chaleurs estivales, le phénomène est au maximum. Et "le problème en cas de canicule donc de fortes chaleurs c'est la macération de la transpiration qui favorise possiblement les mycoses" prévient le Dr Odile Bagot, gynécologue.

Comment garder ses parties intimes au frais ?

  • Prendre des douches et bien se sécher (en insistant au niveau des plis sous-mammaires et inguinaux quand on est en surpoids). "On peut utiliser le sèche-cheveux sur froid et tamponner" précise le Dr Bagot.
  • Changer de culotte tous les jours (ça va de soi mais on le rappelle), voire même une fois de plus dans la journée quand on sent que c'est humide (pour les femmes qui travaillent, glisser une culotte de rechange dans le sac à main).
  • Faire une toilette par jour avec de l'eau et son produit d'hygiène habituel (sans rentrer dans le vagin) et une supplémentaire le matin si on a transpiré la nuit.

Ni lingettes intimes, ni protège-slips quand il fait chaud

  • Pour se rafraîchir, prendre une bombe d'eau thermale que l'on peut se passer au niveau a de la vulve. 
  • Eviter de mettre des protège-slips dans le but d'absorber la transpiration. C'est une mauvaise idée "parce que ça peut au contraire augmenter la macération" prévient la gynécologue.
  • Ne pas utiliser de lingettes intimes : "Ce n'est pas très écologique et ce sont des produits qui sont forcément chimiques, qui peuvent être allergisants et on n'est jamais à l'abri des perturbateurs endocriniens."

Mycose : limiter les baignades à la piscine

S'il y a un endroit où on rêve toutes d'être quand il fait très chaud, c'est la piscine. Mais attention ! "Les bains répétés en piscine augmentent les mycoses chez celles qui ont tendance à en faire car ça déséquilibre la flore vaginale" explique le Dr Bagot.

Ne pas rester avec un maillot de bain mouillé

Ses conseils :

  • Ne pas rester avec un maillot de bain mouillé. Au niveau de la vulve, cela entretient l'humidité et la chaleur va augmenter.
  • Pour celles qui font des mycoses ou des vaginoses à répétition et qui vont plus que d'habitude à la piscine (ou à la mer), "elles peuvent mettre un tampon de Florgynal® qui apporte des lactobacilles, des bons germes, et qui évitent qu'il y ait de l'eau dont le pH n'est pas adapté au niveau du vagin". Ces tampons sont disponibles en parapharmacie et existent en format "mini" ou "gros". Choisissez les "minis" moins chers et largement suffisants, selon la gynécologue. Ils s'utilisent le temps de la baignade et se retirent après. 

Et si on fait l'amour quand il fait chaud ?

Côté sexualité, pas de complications à craindre à cause de la canicule mais plutôt des effets pas très agréables à anticiper. "Avec l'agitation et l'excitation qui montent (pendant l'acte) on peut se prendre une grosse suée en particulier les femmes ménopausées puisque ça aggrave leurs bouffées de chaleur" rappelle le Dr Bagot. Donc le mieux c'est de trouver une pièce où on a réussi à garder un peu de fraîcheur ou d'air. A noter aussi que "les odeurs corporelles peuvent changer un petit peu aussi quand il fait chaud mais ce n'est généralement pas un problème"

Merci au Dr Odile Bagot, auteure de "Ménopause, pas de panique !" et "Vagin&Cie on vous dit tout" aux Editions Mango (avril 2019).

8 conseils intimes pour rester fraîche pendant la canicule
8 conseils intimes pour rester fraîche pendant la canicule

Transpirer, on déteste ! Pire encore quand c'est au niveau des parties intimes. Sauf qu'avec les fortes chaleurs estivales, le phénomène est au maximum. Et "le problème en cas de canicule donc de fortes chaleurs c'est la macération de la...