Gastro chez le bébé : que faire ?

Diarrhée, vomissements... Votre bébé a la gastro ? Ce virus appelé "rotavirus" atteint particulièrement les nourrissons et les moins de 5 ans, et est très contagieux ! Le plus souvent bénin, il cause quand même 14 000 hospitalisations par an, à cause de la déshydratation.

Gastro chez le bébé : que faire ?
© 123RF-Katarzyna Białasiewicz

Définition 

Le virus responsable de gastro-entérites aiguës est le rotavirus. Il entraîne chaque année environ 155 000 consultations pour diarrhée aiguë chez les enfants de moins de 3 ans. Quasiment tous les enfants connaissent au moins un épisode de gastro-entérite entre 6 mois et 2 ans, surtout lorsqu'ils sont gardés en collectivité. Le rotavirus touche surtout les nourrissons et les enfants de moins de 5 ans. Il est très contagieux et survient chaque année en hiver entraînant des épidémies

Symptômes de la gastro-entérite chez l'enfant

Diarrhée et vomissements sont les deux symptômes les plus courants de la gastro, mais ils peuvent être isolés ou associés selon les cas. Ils s'accompagnent parfois de fièvre (38,5°C / 39°C), sans que cela soit systématique. "Généralement, les vomissements précèdent la diarrhée chez le bébé, alors que les plus grands enfants se plaignent le plus souvent de nausées, de maux de ventre et d'une baisse d'appétit", note le Dr Eric Saban, pédiatre et auteur de "La première année de bébé pour les Nuls".

Durée, contagion

La gastro-entérite dure en principe 3 à 7 jours et l'enfant est contagieux tout au long de la phase symptomatique et pendant les quelques jours qui suivent. Prudence donc si l'enfant malade a des frères et sœurs. "Il est nécessaire de bien expliquer les règles d'hygiène au sein de la fratrie, rappelle le Dr Saban. En particulier, ils ne doivent pas utiliser les mêmes couverts et boire dans les mêmes verres. Il faut aussi leur dire de se laver les mains après être allé aux toilettes et avant d'aller manger."  De leur côté, les parents doivent avoir une bonne hygiène en se lavant régulièrement les mains, en particulier avant de préparer les repas et après avoir changé bébé. Des gestes qui peuvent sembler évidents mais qui sont indispensables en cas de gastro.

Les signes de la déshydratation

Avec la gastro, le risque principal, rare mais potentiellement grave, c'est la déshydratation. Chaque année, 14 000 enfants sont hospitalisés de ses suites. En cas de vomissements et de diarrhées abondantes, l'enfant perd de l'eau et des sels minéraux (sodium, potassium, chlore...), nécessaires au bon fonctionnement de son organisme. En l'absence de traitement, toute déshydratation peut être dramatique, surtout les deux premières années de vie.

Yeux cernés, peau du ventre plissée, langue sèche doivent alerter.

"Les signes cliniques de la déshydratation apparaissent au bout de 5 % de perte de poids corporel par rapport au dernier poids connu inscrit sur le carnet de santé du bébé. Les yeux sont cernés, la fontanelle est déprimée, la peau du ventre reste plissée si on la presse (persistance du pli cutané), la langue est sèche, décrit le Dr Saban. Autre signe : le temps de recoloration s'allonge. C'est-à-dire que si vous exercez une petite pression au niveau du talon du bébé, la marque blanche qui se recolore normalement en 3 secondes, reprend sa couleur initiale en 7-8 secondes en cas de déshydratation." 

Pour éviter la déshydratation : 

  • Peser l'enfant régulièrement en cas de vomissements et de diarrhées. Un bébé peut se déshydrater en quelques heures seulement, parfois en moins de 3 heures.
  • Surveiller son comportement. S'il n'est pas comme d'habitude, contactez son médecin. "Soyez attentif également aux pleurs : un bébé qui a des douleurs spasmodiques pleure par intermittence et son comportement change d'une minute à l'autre", précise le Dr Saban.

Les traitements pour soigner la gastro-entérite chez le bébé

Lors de la consultation, le pédiatre recherche en priorité d'éventuels signes de déshydratation et recommande de proposer régulièrement à l'enfant de petites quantités de solutions de réhydratation orale.

En l'absence de déshydratation, pour une gastro "simple" :

• Si l'enfant souffre de vomissements, on fractionne les repas et on diminue les quantités. Côté médicaments, la Haute Autorité de Santé (HAS) a déconseillé l'utilisation de la dompéridone (Motilium®, Peridys®, Oroperidys®), du métoclopramide (Anausin métoclopramide®, Primperan®, Prokinyl LP®) et de la métopimazine (Vogalène®) chez les enfants en mai 2019. "Ces médicaments sont à utiliser uniquement chez des enfants ayant des vomissements pouvant entraîner à court terme des complications graves ou très gênantes" a-t-elle précisé.

• Si l'enfant souffre de diarrhée, le médecin peut prescrire du Tiorfan®, un antisécrétoire intestinal et des probiotiques comme Lacteol® ou UltraLevure® afin de restaurer la flore intestinale et en complément des solutions de réhydratation qui sont indispensables. Les médicaments à base d'argile sont contre-indiqués chez l'enfant de moins de 2 ans depuis février 2019 (Smecta®, Diosmectite Mylan®, Actapulgite®, Neutrose®, Bedelix®). L'Ercéfuryl (et tous les médicaments à base de nifuroxazide) sont contre-indiqués chez l'enfant de moins de 18 ans.

• Les solutions de réhydratation orale, indispensables !

Si votre bébé a une gastro-entérite, proposez-lui à boire une solution de réhydratation orale (SRO) le plus souvent possible (même plusieurs fois par heure au début), par petites quantités. Les SRO visent à éviter une déshydratation sévère. Ils contiennent essentiellement de l'eau, des glucides (sucres), du sodium (sel) et d'autres sels minéraux. L'action des SRO permet la réabsorption des éléments nutritifs au niveau des cellules intestinales et ainsi la réhydratation.

En pratique : remplir un biberon de 200 ml d'eau, verser un sachet entier de SRO et agiter. La solution se conserve 24h au réfrigérateur.

En cas de vomissement : garder la solution au réfrigérateur et faire boire l'enfant à petites gorgées au début puis augmenter progressivement. Si l'enfant refuse le biberon, tentez de lui faire avaler à l'aide d'une pipette ou d'une seringue. En cas de refus total et de perte de poids, en cas de selles trop fréquentes ou trop abondantes, ou en cas d'association de vomissements et de diarrhée, emmenez-le rapidement aux Urgences.

Ces sachets de SRO sont remboursés sur prescription jusqu'aux 5 ans de l'enfant ou disponibles sans ordonnance. L'idéal est d'en avoir toujours à la maison pour traiter immédiatement l'enfant avant même de consulter.

Que donner à manger à l'enfant en cas de gastro ?

Chez les bébés : "En cas de diarrhée modérée avec une ou deux selles par jour, on peut conserver le lait habituel" conseille Eric Saban. Avec en complément des petits pots de légumes pommes de terre et carottes (surtout pas de légumes verts) et pommes ou pommes-coings pour le dessert. "A partir de 3-4 selles par jour, il faut proposer du lait sans lactose. Tous les laitages doivent être supprimés sauf les fromages à pâte dure qui sont tolérés mais qui ne font pas partie du régime anti-diarrhéique. Les bananes fraîches ou sous forme de petits pots sont vivement recommandées. Et bien sûr, il est toujours indispensable de donner des biberons de SRO entre les repas tant que dure la diarrhée pour éviter toute déshydratation", insiste le Dr Saban.

Chez les plus grands enfants : le menu se composera essentiellement de légumes et fruits faciles à digérer (carottes, compote de pommes ou de coings, bananes), de riz, de pâtes et de fromages à pâte dure. Veillez également à ce qu'il boive suffisamment (bouillons de légumes, eau). Et les sodas type cola ? "Oui, mais à condition de bien l'agiter avant afin de faire partir les bulles", conseille le pédiatre. Quoi qu'il en soit, ne le forcez pas et proposez-lui avant tout des aliments qu'il aime et qui ne risquent pas de l'écœurer.

Si vous allaitez, poursuivez l'allaitement comme d'habitude et proposez des SRO entre les tétées à votre enfant.

Quand consulter ?

Consulter si l'enfant présente au moins trois selles liquides en quelques heures, associées ou non à des vomissements et "l'emmener très vite dans le service d'urgence le plus proche, s'il refuse de boire, dort beaucoup – on ne parvient pas à le réveiller –, est tout mou, grognon, a les yeux cernés, le teint gris ou respire vite" indique notre interlocuteur.

Gastro et vaccin

La vaccination des bébés contre le virus de la gastro-entérite (rotavirus) n'est pas recommandée dans le calendrier vaccinal. Elle peut cependant être proposée par le médecin traitant ou le pédiatre. Dans ce cas, la vaccination doit être commencée dès l'âge de 6 semaines chez le bébé et terminée avant l'âge de 6 ou 8 mois (selon le vaccin). Deux vaccins sont disponibles, administrés à au moins un mois d'intervalle en 2 ou 3 doses. La vaccination doit se faire en dehors des épisodes de diarrhées, de vomissements et de toutes maladies associées à de la fièvre.

Noms des vaccins (administrés par la bouche par un médecin) : Rotarix® (nourrissons de 6 à 24 semaines) et Rotateq® (de 6 à 32 semaines). Ils ne sont pas remboursés par l'Assurance Maladie.

Gastro chez le bébé : que faire ?
Gastro chez le bébé : que faire ?

Sommaire Définition Symptômes Durée, contagion  Signes en cas déshydratation Traitements de la gastro chez le bébé • Vomissements • Diarrhée • Solutions de réhydratation Que lui donner à manger ? Quand consulter ? ...

Autour du même sujet