Quels sont les symptômes du cancer du péritoine ?

Le cancer du péritoine est la plupart du temps causé par l'extension d'un autre cancer. Touchant la membrane qui recouvre les organes de l'abdomen, il est difficilement soignable et de mauvais pronostic. Quels symptômes doivent alerter ? Quels sont les différents stades ? Quels traitements sont proposés ? Décryptage.

Définition

Le péritoine est la membrane recouvrant les organes de l'abdomen. Il est constitué de deux feuillets, l'un tapissant la paroi abdominale, l'autre recouvrant les organes, définissant en son milieu une cavité virtuelle, vide en temps normal. Le cancer du péritoine aussi appelé "carcinose péritonéale" est la plupart du temps causé par l'extension d'un autre cancer (par exemple du pancréas, de l'estomac, du colon ou encore de l'ovaire) mais peut aussi venir du péritoine lui-même (cancer primitif) dans le cas d'un mésothéliome. Il peut également atteindre la plèvre, une membrane située autour des poumons, ou le péricarde situé, lui, autour du cœur (moins de 200 nouvelles personnes par an en France). Dans tous les cas, il nécessite à la fois une chirurgie et des séances de chimiothérapie ainsi que l'ablation de certains organes (vésicule biliaire, rate...) ou d'une partie du tube digestif.

Stades du cancer du péritoine

Comme toutes les tumeurs, le cancer du péritoine est classé selon 4 stades qui prennent en compte la taille, l'avancée de la tumeur sa dissémination vers d'autres organes. Le stade 1 correspond à une petite tumeur locale sans dissémination alors que le stade 4 représente une tumeur métastasée.

Symptômes

D'une manière générale, la découverte d'un cancer du péritoine se fait devant des symptômes tels que des douleurs abdominales ou une augmentation du volume de l'abdomen à des stades avancés. D'autres signes comme une altération de l'état général avec perte de poids et fatigue, des troubles du transit ou la formation d'une hernie sont également possibles. Dans certains cas, on découvre le mésothéliome avant qu'il soit responsable de symptômes.

Causes

Le cancer du péritoine est le plus souvent secondaire a un autre cancer : cancer du côlon, du rectum, de l'ovaire, de l'estomac, du pancréas ou du sein. Dans des cas plus rares il peut aussi être primitif, c'est à dire qu'il se développe au niveau du péritoine. Dans ce cas, la cause peut être imputée à l'amiante, une substance hautement cancérigène.

"Beaucoup de personnes atteintes d'un mésothéliome reçoivent leur diagnostic alors que le cancer est avancé. Le cancer avancé désigne un cancer qui ne guérira probablement pas. Le traitement vise alors principalement à soulager les symptômes, à maîtriser la maladie et à améliorer la qualité de vie."

Dr Claire Lewandowski.

Diagnostic

Le diagnostic de cancer du péritoine est fréquemment suspecté devant un examen d'imagerie comme un scanner abdominal. Ce bilan radiologique peut être complété par une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) et/ou un TEP scan (Tomographie par Émission de Positrons) en fonction de l'origine de la carcinose péritonéale.

Pour savoir s'il s'agit d'une tumeur primitive ou secondaire, une analyse du liquide péritonéal peut aider. Si l'on est en présence d'une carcinose péritonéale, le cancer primitif en cause devra être recherché. S'il s'agit d'un mésothéliome, le bilan d'extension, c'est-à-dire un ensemble d'examens permettant de rechercher des métastases, localisations secondaires du cancer, sera réalisé.

Dans certains cas, afin d'appréhender au mieux la dissémination de la maladie et les organes touchés, une cœlioscopie exploratrice est proposée pour visualiser directement la maladie à l'aide d'une caméra insérée dans l'abdomen et réaliser des biopsies. Elle permet également de mieux apprécier l'extension de la carcinose péritonéale que les autres examens et donc de statuer sur les possibilités de chirurgie curative.

Traitements

Plusieurs traitements peuvent être envisagés, mais le plus courant est l'association de la chirurgie et de la chimiothérapie. La première permet d'enlever le maximum de cellules cancéreuses, y compris en procédant au besoin à l'ablation d'une partie du tube digestif ou d'autres organes comme la vésicule biliaire ou la rate. La chimiothérapie par injection directe de produits dans le péritoine est fréquemment utilisée.

Des techniques comme la CHIP (chimiohyperthermie intrapéritonéale) et la PIPAC (chimiothérapie intrapéritonéale pressurisée par aérosols) peuvent être proposée en plus des chimiothérapies intraveineuses.

Pronostic et espérance de vie

En l'absence de tout traitement, l'évolution naturelle du cancer du péritoine est inéluctable. Pour le mésothéliome péritonéal, avec un traitement palliatif (chimiothérapie systémique), la survie médiane n'atteint pas 1 à 2 ans. Cependant après une chirurgie cytoréductrice et une CHIP, la médiane de survie peut atteindre plus de 50 mois avec un taux de survie à 5 ans de plus de 50%.

Merci au Dr Claire Lewandowski pour sa validation médicale.

Quels sont les symptômes du cancer du péritoine ?
Quels sont les symptômes du cancer du péritoine ?

Sommaire Définition Stades du cancer du péritoine Symptômes Causes Diagnostic Traitements Pronostic et espérance de vie Définition Le péritoine est la membrane recouvrant les organes de l'abdomen. Il est...