Bronchite aiguë ou chronique : comment la soigner ?

Une bronchite représente une inflammation des bronches. Elle peut être causée par un virus - situation la plus fréquente - par une bactérie ou encore un champignon. Symptômes, contagion, traitements... Le Dr Amselem, médecin généraliste, nous explique tout.

Définition : qu'est-ce qu'une bronchite ?

La bronchite est une inflammation de la muqueuse bronchique, un tissu tapissant les bronches. La bronchite chronique, provoquée dans la grande majorité des cas par le tabagisme, touche environ 1 homme sur 5 de plus de 40 ans et évolue dans 10 à 20% des cas vers une Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, encore appelé BPCO

Bronchite aiguë

"La bronchite peut être un phénomène ponctuel, dû à un agent infectieux, viral ou bactérien", détaille le Dr Amselem, médecin généraliste en Seine-et-Marne. Avant de préciser que l'on parle de bronchite aiguë qui se manifeste par une toux grasse avec des crachats, parfois une gêne respiratoire, une légère fatigue, et de la fièvre

Bronchite chronique

La bronchite peut également être chronique : c'est souvent le cas chez de gros fumeurs qui sont victimes de la broncho-pneumopathie chronique obstructive ou BPCO. L'exposition professionnelle et prolongée à certains toxiques peut également entraîner une BPCO.

Bronchites à répétition

Lorsque les bronchites sont régulières au cours de l'hiver, ou depuis plusieurs années, la possibilité d'une allergie doit être envisagée. Un bilan allergologique peut permettre de déterminer l'allergène en cause. La BPCO se complique fréquemment de surinfections bronchiques.

Symptômes : fièvre, courbatures, toux, brûlures...

La toux est la manifestation majeure de la bronchite. Celle-ci peut persister plusieurs jours, voire 4 semaines dans certaines situations. La toux sèche devient grasse au fil des jours. La personne tousse gras et émet des crachats purulents. La phase aiguë d'une bronchite, caractérisée par cette toux, évolue sur 2 à 3 jours environ. La respiration est rapide et difficile. Les autres symptômes associés à la bronchite sont notamment un nez encombré, des sécrétions épaisses du nez ou de la gorge, une fièvre, des douleurs thoracique et une sensation de brûlure au niveau du sternum, avec une fatigue et des courbatures. Pour établir le diagnostic, le médecin peut s'aider une radiographie des poumons, mais cet examen est non systématique.

Causes : complication d'une rhinopharyngite ?

La bronchite est due à une diminution du calibre des bronchioles permettant le passage de l'air ambiant vers les poumons. La bronchite apparaît souvent à la suite d'une rhinopharyngite (rhume). Les sécrétions nasales ou le mucus (en vert sur le schéma ci-dessous) s'écoulent ensuite par l'arrière-gorge et atteignent ensuite les bronches.

© Lightwise - 123RF

Contagion

Le plus souvent d'origine virale, la bronchite aiguë est très contagieuse. Afin de limiter la transmission du virus, il est recommandé de :

  • se couvrir la bouche et le nez lorsque l'on tousse ou l'on éternue,
  • utiliser des mouchoirs à usage unique et jetez-le dans une poubelle avec un couvercle,
  • se laver fréquemment les mains avec un savon liquide pendant 30 secondes afin de limiter la contamination,
  • de limiter les contacts avec les personnes fragiles,
  •  éviter les lieux de rassemblement.

Quand consulter ?

"Il est nécessaire de consulter en urgence en cas d'épisodes de toux fréquents et violents, ou si la personne expectore des crachats purulents et/ou contenant des traces de sang, s'il siffle et qu'il a du mal à respirer, si ses lèvres sont bleutées, si la fièvre est supérieure à 39 degrés ou encore s'il est abattu", recommande le Dr Amselem. Il est également préconisé de consulter au plus vite quand la toux concerne  un bébé de moins de trois mois. De plus, un enfant souffrant d'une bronchite aiguë et qui tousse depuis plus de 8 jours doit consulter un médecin.

Traitement : cortisone, antibiotiques, kiné respiratoire...

On ne peut que diminuer les symptômes de la bronchite chronique sans la supprimer définitivement. Le traitement consiste en la prise d'antibiotiques, classiquement à base d'amoxicilline. Parfois il faudra ajouter des séances de kinésithérapie respiratoire. On peut également faire baisser la fièvre avec du paracétamol. La cortisone n'est pas particulièrement indiquée en cas de bronchite. 

Prévention

La prévention de la bronchite chronique repose sur le sevrage tabagique. En cas de BPCO, les vaccinations contre la grippe et le pneumocoque sont conseillées. Certains programmes de réhabilitation respiratoire réduisent le nombre d'épisodes de surinfection de la BPCO.

Merci au Dr Amselem, médecin généraliste en Seine-et-Marne, pour ses précisions.