Sexe de la femme : vagin, clitoris, schéma, maladies

Mystérieux, bien caché, le sexe de la femme reste mal connu et fait l'objet de nombreuses idées reçues. Anatomie, maladies, examens…Ce qu'il faut savoir avec le Dr Odile Bagot, gynécologue et auteure de Vagin & Cie, on vous dit tout ! aux éditions Mango.

Sexe de la femme : vagin, clitoris, schéma, maladies
© 123rf- ryanking99

Définition : qu'appelle-t-on le sexe de la femme ?

Il faut distinguer la partie apparente du sexe de la femme, qui comprend les organes génitaux externes (vulve) de la partie cachée, composée des organes génitaux internes : vagin, trompes de Fallope, utérus, ovaires. Le vagin se situe entre la vessie et le rectum, organes soutenus par le périnée, aussi appelé plancher pelvien.

Anatomie et schéma

ORGANES GENITAUX FEMME
Schéma du sexe de la femme © 123rf

La vulve

La vulve désigne la partie externe de l'appareil génital féminin : elle comprend le clitoris, les grandes et petites lèvres, le méat urinaire, le vestibule, l'hymen, les glandes de Bartholin et de Cooper. "Les deux grandes lèvres, constituées de peau et de poils, s'étendent du Mont de Vénus au périnée. Elles cachent tout ou une partie des petites lèvres, replis de peau dont la taille et la forme varient d'une femme à l'autre. Celles-ci peuvent affleurer la fente vulvaire ou déborder de quelques centimètres", indique le Dr Odile Bagot. Dans les deux cas, elles se rejoignent en haut pour recouvrir le clitoris et former ce que l'on appelle le capuchon ou le gland du clitoris. Le vestibule correspond à la zone qui s'étend des petites lèvres à l'entrée du vagin. "L'hymen est une fine membrane qui sépare le vagin de la vulve, elle présente en son centre un orifice dont le diamètre est à peu près celui d'un petit doigt", précise-t-elle.

Le vagin

Situé entre la vessie et le rectum, le vagin se présente sous la forme d'un tube recouvert de muqueuse et mesure une dizaine de centimètres. "Ce tube n'est pas creux, ses parois se touchent. Il débute au niveau de la vulve et des petites lèvres et prend fin à l'entrée du col de l'utérus", commente la gynécologue. Constitué de fibres élastiques, le vagin est extensible, il peut donc s'allonger et s'élargir au moment des rapports sexuels, mais aussi lors de l'accouchement. Le vagin permet la reproduction et l'écoulement du sang des menstruations.

Le clitoris

Placé à l'intérieur de la vulve, le clitoris désigne le petit bouton situé juste au-dessus du méat urinaire, à proximité de l'os pubien. Mais ce n'est que la partie émergée de cet organe érectile, dont la plus grande partie est invisible, à l'intérieur. "Sa partie visible mesure entre 0,5 et 1cm, alors que sa partie interne, la tige, mesure environ 10cm", ajoute notre interlocutrice. Très sensible, le clitoris gonfle et s'érige avec l'excitation sexuelle. Le clitoris n'a pas d'autre fonction que celle de procurer du plaisir sexuel.

Quelles sont les maladies du sexe de la femme ?

De nombreuses pathologies peuvent affecter le sexe féminin :

• Les infections sexuellement transmissibles

Chlamydiose, trichomonase, gonoccocie, uéraplasmes, mycoplasmes, garnerella vaginalis, herpès, syphillis…Autant d'infections sexuellement transmissibles causées par des germes plus ou moins agressifs qui peuvent se manifester par des symptômes (pertes malodorantes, purulentes, colorées, mousseuses, douleurs à la miction…) ou passer totalement inaperçues. "En l'absence de traitement, certaines IST peuvent provoquer une salpingite (infection des trompes), un hydrosalpinx (trompe inflammée qui se remplit de liquide) voire entraîner l'infertilité. Le seul moyen de s'en prémunir reste le port du préservatif lors de chaque rapport sexuel", prévient le Dr Odile Bagot.

• Les vulvovaginites

Les vulvovaginites les plus fréquentes sont la mycose et la vaginose. Il s'agit d'une infection de la vulve et du vagin qui résulte d'un déséquilibre de la flore vaginale. Une vulvovaginite se manifeste par des pertes inhabituelles, des brûlures, des démangeaisons, parfois une odeur désagréable ou encore des douleurs pendant les rapports sexuels.

• Les dyspareunies

Ce sont les douleurs ressenties lors des rapports sexuels. "Elles peuvent être superficielles, surtout ressenties au niveau du vestibule (l'entrée du vagin) lors de l'intromission ou profondes, à l'intérieur du pelvis, c'est-à-dire le petit bassin", détaille la gynécologue.

• L'endométriose

Cette pathologie se caractérise par la présence de tissu de type utérin en dehors de la cavité utérine. Elle entraîne d'intenses douleurs pelviennes, en particulier lors des règles et peut être une cause d'infertilité.

• Les maladies de l'utérus

Polypes, cancers, fibromes, endométrite…Autant de pathologies de l'utérus qui peuvent nécessiter un traitement chirurgical radical (hystérectomie), ou partiel par les voies naturelles (hystéroscopie opératoire) ou sur le col (conisation).

• Le vaginisme

Le vaginisme se traduit par une contraction réflexe des muscles du périnée, rendant impossible la pénétration.

• Les prolapsus

C'est le terme employé pour désigner les descentes d'organes. Dans l'appareil génital féminin, le phénomène peut concerner la vessie (cystocèle), le rectum (rectocèle) ou l'ensemble de l'utérus (hystérocèle).

Quels sont les examens du sexe de la femme ?

L'examen gynécologique est l'examen de référence pour vérifier le bon fonctionnement des organes et diagnostiquer d'éventuelles pathologies. Si une anomalie est détectée, des examens complémentaires peuvent être prescrits, selon l'exploration souhaitée : échographie, prélèvements cervico-vaginaux, scanner, IRM pelvienne, colposcopie, hystérosalpingographie.

Quel est le spécialiste du sexe de la femme ?

Le gynécologue prend en charge le diagnostic et le traitement des pathologies liées au sexe féminin. Le sexologue s'occupe quant à lui des troubles liés à la sexualité, qu'ils soient d'ordre physique ou psychique. " La sage-femme peut assurer une partie du suivi gynécologique, mais en cas de pathologie elle doit impérativement adresser la patiente à un médecin, habituellement un gynécologue ", nuance la gynécologue.

Questions gynécologiques