Rupture de la coiffe des rotateurs : causes et traitements

La rupture de la coiffe des rotateurs est une rupture d'un ou plusieurs tendons des muscles situés au niveau de l'épaule qui servent à initier le mouvement. Elle peut survenir soit par l'usure des tendons due à des gestes quotidiens répétitifs soit faire suite à un traumatisme. Symptômes et traitements avec le Dr Jean-Luc Gahdoun.

Rupture de la coiffe des rotateurs : causes et traitements
© luismolinero-123RF

Définition : qu'est-ce qu'une rupture de la coiffe des rotateurs ?

L'épaule est composée de muscles qui servent à initier le mouvement et l'enroulement de l'épaule. Le tendon est la partie terminale des muscles. La coiffe des rotateurs, qui regroupe 4 tendons, comme son nom l'indique, vient coiffer la tête de l'humérus comme un chapeau, le stabiliser et initier le mouvement de l'épaule. En cas de rupture de ces tendons, l'épaule va s'excentrer et les mouvements du haut vers le bas ou en rotation seront difficiles et douloureux.

Quels sont les symptômes d'une rupture de la coiffe des rotateurs ?

La douleur accompagnée d'une impotence, l'impossibilité de lever le bras d'emblée, sont les premiers symptômes. Plusieurs manifestations différentes peuvent être observées. L'épaule est douloureuse avec des craquements à la mobilisation, mais elle garde une certaine mobilité sans force. L'épaule a perdu beaucoup de sa mobilité (pseudo-paralytique) et est douloureuse. L'épaule a récupéré une mobilisation active complète mais reste douloureuse. Il faut consulter assez rapidement.

Quelles sont les causes d'une rupture de la coiffe des rotateurs ?

Les causes d'une rupture de coiffe sont soit d'origine traumatique principalement chez des personnes jeunes, très rarement avant 40 ans, soit la conséquence de l'usure des tendons de la coiffe chez des personnes plus âgées. "Chez les sujets jeunes, la rupture de la coiffe s'observe suite à un accident et souvent un accident de sport : une chute de vélo, ski, un effort de soulèvement explosif (notamment dans le cadre de la pratique du crossfit), leurs muscles et tendons vont ainsi se déchirer brutalement". Chez les personnes plus âgées, souvent des personnes qui ont eu des activités de manutention importante (maçons, plaquistes, agriculteurs, caissières ou encore aides-soignantes), les mouvements quotidiens à répétition vont avoir usé leurs tendons. Vers 55-60 ans, ces personnes dont les tendons sont usés vont suite à un geste anodin, tirer ou porter quelque chose brutalement, et voir leurs tendons se rompre (il s'agit d'une maladie professionnelle reconnue). "La rupture de la coiffe s'observe chez une personne sur cinq chez les plus de 65 ans et une personne sur deux chez les plus de 80 ans", souligne le Dr Gahdoun.

Comment est posé le diagnostic d'une rupture de la coiffe des rotateurs ?

Le diagnostic se pose principalement par l'examen clinique du patient. Ce dernier sera ensuite confirmé par un examen de débrouillage qui permet de faire un bilan d'une rupture de coiffe avec l'aide d'une échographie pour analyser les tendons et évaluer la rupture. Si l'option de l'opération est envisagée, une IRM (imagerie par résonance magnétique) sera nécessaire pour compléter ces informations, notamment sur l'importance de la rupture.

Quel est le traitement d'une rupture de la coiffe des rotateurs ? 

Des séances de kinésithérapie seront proposées d'emblée parce qu'elles vont permettre de développer des muscles compensateurs. "Une immobilisation courte de l'épaule peut être prescrite quelques jours au départ pour diminuer l'inflammation. Et très vite, la rééducation sera débutée pour assouplir l'épaule et développer les muscles compensateurs, note le Dr Gadhoun. Ainsi, les douleurs vont s'estomper : en 4 à 5 mois mais une perte de mobilité et de force peut subsister". La réparation de coiffe ne peut être décidée sans au moins 20 séances de rééducation. Les personnes opérées, seront immobilisées partiellement pendant 6 semaines. Des séances de kinésithérapie leur permettront de réaliser des mouvements passifs et accompagnés de leur épaule. Certains gestes leur seront possibles comme déplier le coude, mettre la main à la bouche, tenir un livre… des gestes principalement avec le bras vers le bas. Une fonction très correcte de l'épaule, après chirurgie ou rééducation simple, est souvent retrouvée en 8 à 10 mois.

Quand envisager une opération ? 

L'opération ne sera envisagée, à l'issue de la rééducation, que chez les patients dont l'épaule demeure douloureuse, ayant une gêne fonctionnelle et dont l'âge est inférieur à 65 ans, mais c'est surtout la qualité du tendo ("la courroie") et du muscle ("le moteur") qui conditionne la possibilité de chirurgie. "En dessous de 55 ans, on a intérêt à opérer : sans opération, les tendons se rétractent et le risque est de développer une arthrose. Ainsi, la tête de l'humérus remonte et entraîne une destruction du cartilage", ajoute le Dr Gadhoun.

Y a-t-il un risque de séquelles après ?

Les séquelles principales après une rupture de la coiffe sans opération sont la perte de force, la perte de mobilité, et des douleurs notamment si plusieurs tendons ont été touchés. "La plus importante séquelle sur le long terme est l'apparition d'une arthrose qui peut s'installer en une quinzaine d'années". Plus l'opération est réalisée à un âge tardif , plus le risque est que le tendon ne cicatrise pas. "En effet après 65 ans, le taux de cicatrisation des tendons est faible. L'intervention n'a donc pas lieu d'être pour réparer les tendons mais parfois elle peut être préconisée sur un biceps qui reste douloureux. Si la douleur et l'impotence est toujours présente malgré la rééducation et éventuellement une ou deux infiltrations, le traitement alternatif sera la pose d'une prothèse inversée qui vient remplacer le principal tendon de la coiffe des rotateurs".

Merci au Dr Jean-Luc Gahdoun, chirurgien de l'unité de rééducation spécialisée de l'épaule, clinique Fontvert à Avignon.

Blessures