Rhabdomyolyse : causes, sport, quels traitements ?

Chargement de votre vidéo
"Rhabdomyolyse : causes, sport, quels traitements ?"

La rhabdomyolyse se caractérise par une dégradation des cellules musculaires. Elle survient généralement après une une chute chez le sportif ou la personne âgée. Quelles sont ses autres causes ? En quoi consiste le traitement ? Quels sports peut-on faire ? Eclairage du Dr Marc Perez, médecin du sport et ostéopathe.

Définition : qu'est-ce qu'une rhabdomyolyse ?

La rhabdomyolyse désigne une destruction du tissu musculaire au sein des muscles dits striés, muscles à commande volontaire par opposition aux muscles lisses qui sont eux à commande automatique. Cette destruction des cellules musculaires entraîne la libération dans la circulation générale d'une protéine musculaire toxique appelée myoglobine. "Généralement, cette destruction du muscle est secondaire à une ischémie traumatique ou toxique", commente le Dr Marc Perez, médecin du sport et ostéopathe.

Quelles sont les causes ?

Elle résulte souvent d'un traumatisme musculaire. 

La rhabdomyolyse est souvent la conséquence d'une compression prolongée des membres. Elle est ainsi souvent provoquée par un traumatisme musculaire type écrasement, ensevelissement et incarcération, ou, chez la personne âgée, à une chute avec station au sol prolongée et impossibilité de se relever, ce qui comprime les muscles. Mais de nombreuses autres causes sont possibles : il existe en effet des rhabdomyolyses d'origine toxique, liées à la consommation d'alcool ou d'héroïne par exemple, des rhabdomyolyses médicamenteuses, postopératoires ou encore des rhabdomyolyses provoquée par une baisse du taux de potassium ou de phosphore dans le sang. "La cause la plus fréquente est une réaction aux statines, médicament utilisé pour faire baisser le taux de cholestérol", précise le médecin du sport.

Quels sont les symptômes ?

La rhabdomyolyse se traduit par des douleurs au niveau des muscles atteints et par une coloration sombre des urines. La principale complication est la survenue d'une insuffisance rénale aiguë. 

Quel spécialiste consulter ?

"La personne âgée doit consulter son médecin traitant et le sportif doit consulter son médecin du sport afin de prescrire un traitement adapté", indique le spécialiste.

Quel est le diagnostic ?

Outre les signes cliniques, la rhabdomyolise peut être détectée par la présence de myoglobine dans les urines et de l'élévation de certaines enzymes dans le sang dont celui du taux de la créatine-phosphokinase. "On peut en effet prescrire un dosage de la CPK (Créatine- phosphokinase) pour confirmer le diagnostic de rhabdomyolyse. S'il est élevé, cela met en évidence une souffrance musculaire. Un bilan électrolytique et rénal peut aussi être indiqué", remarque le médecin du sport.

Quels sont les traitements ?

"La prise en charge de la rhabdomyolise repose généralement sur la pose d'une perfusion contenant une solution saline afin de compenser le volume sanguin, une alcanisation des urines ainsi qu'une dialyse pour effectuer une détoxication et un équilibrage des électrolytes", explique le Dr Marc Perez.

Quelles chances de guérison ?

"Les chances de guérison sont satisfaisantes si le diagnostic est effectué de manière précoce par le médecin traitant et que le patient bénéficie d'une hospitalisation rapide en néphrologie", rassure le spécialiste.

Quels sports faire en cas de rhabdomyolyse ?

"Les efforts intenses sont fortement déconseillés car ils risquent d'aggraver la situation. Il faut privilégier les sports doux en endurance comme le vélo, la natation ou encore la gymnastique douce", prévient le médecin du sport.

Merci au  Dr Marc Perez, médecin du sport et ostéopathe, auteur de "Ma bible de l'ostéo-gym" aux éditions Leducs. 

Blessures