Bursite du psoas : symptômes, IRM, infiltration

La bursite du psoas est une cause rare de douleur de la hanche et de l'aine, qui fait fréquemment l'objet d'erreurs de diagnostic. Une douleur ressentie juste au-dessous du pli de l'aine, avec une douleur projetée dans l'articulation de la hanche empêche l'amplitude des mouvements. Explications avec Alexandre Auffret, kinésithérapeute.

Bursite du psoas : symptômes, IRM, infiltration
© melnyk58-123RF

Définition : c'est quoi une bursite du psoas ?

Il s'agit d'une inflammation ou d'une irritation de la bourse du muscle psoas-iliaque, situé en avant de la hanche. Une bourse est un tissu conjonctif, un sac rempli de liquide, qui permet le glissement des tendons et des muscles sur l'os. Il a une fonction de coussin entre les tissus pour diminuer la friction et l'irritation. La bursite du psoas peut ainsi rendre la marche et l'exercice difficiles

Quels sont les symptômes d'une bursite du psoas ?

La douleur est le symptôme principal ressenti au niveau de la hanche. "Cette douleur apparaît quand on réalise une flexion, lorsque l'on ramène le genou vers soi : elle se retrouve ainsi dans le mouvement de marche, de course à pied, la montée d'escalier, la position assis-debout ou debout-assis, à vélo", précise Alexandre Auffret. La douleur peut aussi irradier jusqu'au genou, au niveau du bas du dos, et parfois même au niveau de l'abdomen et de la symphyse pubienne. Au-delà de la douleur, des sensations de grincement ou de claquement de la hanche peuvent aussi être ressenties. Certains symptômes peuvent être confondus avec d'autres pathologies comme l'arthrose de hanche, la fracture de fatigue chez le sportif au niveau du fémur, et même une pubalgie.

Quelles sont les causes d'une bursite du psoas ?

La bursite du psoas et la tendinite du psoas sont des pathologies liées : en effet, une inflammation du tendon du muscle psoas-iliaque a tendance à provoquer l'inflammation de la bursite, ses tissus étant quasiment collés, et inversement. Il y a un risque de bursite chez des personnes ayant des mouvements répétitifs. Cette blessure est parfois due à une surutilisation des articulations, des tendons et des muscles. "Elle peut se développer chez les sportifs comme les coureurs en montagne avec les dénivelés en montée, les marcheurs, les nageurs ou les personnes réalisant du renforcement musculaire intense avec des mouvements explosifs et des charges importantes", ajoute A. Auffret. Les personnes dont les muscles fléchisseurs de la hanche sont tendus peuvent également développer une bursite due à une pression accrue. Les affections arthritiques comme la polyarthrite rhumatoïde et l'arthrose peuvent également jouer un rôle dans la bursite du psoas. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune où le système immunitaire attaque par erreur les articulations. Cette attaque déclenche une inflammation articulaire. L'arthrose est une maladie chronique de l'arthrite. Cette forme d'arthrite provoque la dégénérescence du cartilage articulaire. La dégénérescence entraîne le frottement des os et favorise l'inflammation.

Quels examens pour diagnostiquer une bursite du psoas ? 

Le diagnostic est simple : il se fait par l'examen clinique, confirmé par une radiographie et une échographie selon le patient et son âge. "Il faut privilégier l'examen clinique et en cas de doute le praticien pourra orienter vers un examen complémentaire pour disposer de plus d'informations", ajoute-t-il.

Quel est le traitement pour soigner une bursite du psoas ?

Pour soigner une bursite du psoas, il est préconisé un repos relatif de l'articulation pour que la douleur diminue sur les premiers jours tout en maintenant de l'activité et des mouvements : "il faut éviter tous les gestes qui vont augmenter la douleur et pratiquer au quotidien les activités qui ne font pas mal. Il faut conserver un afflux sanguin qui circule dans la région du psoas. Tout cela est envisageable tant que la douleur n'est pas trop intense, avec une limite de 3 à 5 sur échelle de 10 de la douleur à ne pas dépasser. On peut aussi appliquer de la glace 3 fois par jour quinze minutes sur la zone inflammée", insiste-t-il. Des exercices de renforcement et des étirements doux au niveau de la hanche et du fessier seront proposés dans les semaines à venir une fois la douleur atténuée. "La rééducation par les exercices musculaires et le renforcement est parfois même plus efficace au départ sur la douleur et son soulagement", ajoute-t-il. La prise d'anti-inflammatoires n'est pas conseillée car elle peut perturber la guérison à plus ou moins long terme.

La prise d'anti-inflammatoires n'est pas conseillée

Quand envisager des infiltrations ?  

Les infiltrations seront envisagées si le traitement en première intention ne donne pas de résultats après 6 à 12 semaines.

Quel est le temps de guérison d'une bursite du psoas ?

Généralement, la bursite doit être soignée en 6 à 12 semaines. La douleur peut également disparaître chez certaines personnes au-delà de quelques semaines.

Merci à Alexandre Auffret, kinésithérapeute et éducateur sportif.

Blessures