Fracture du bras : opération, combien de temps ?

La fracture du bras se localise au niveau de l'humérus entre l'épaule et le coude. Elle s'observe généralement après un traumatisme : accident voie publique, chute…

Fracture du bras : opération, combien de temps ?
©  ttanothai

Définition : c'est quoi une fracture du bras ?

La fracture du bras concerne la diaphyse humérale, qui se trouve entre l'épaule et le coude : entre l'insertion du muscle grand pectoral jusqu'à la terminaison du muscle brachial. Cette fracture ne comprend ni l'épaule, ni le coude. Trois critères caractérisent la fracture : la situation (à quel niveau elle se situe ?), le type de la fracture (trait transversal, oblique ou spiroïde), le nombre de fragments et l'existence ou pas de complications. "Dans 65 % des cas, la fracture se situe au tiers moyen, au milieu de l'humérus. Elle est observée, dans 25 % des cas, sur la partie haute et se posera alors le risque de non-consolidation. Et dans 15 % des cas, au niveau de la partie distale et là se posera la question de l'atteinte du nerf radial ", préciser le Dr Mazaleyrat, chirurgien de l'épaule et de la main.

C'est quoi une fracture en motte de beurre ?

La fracture en motte de beurre est spécifique à la pédiatrie : elle touche préférentiellement le poignet et non le bras. Sa prise en charge n'est pas chirurgicale.

Quels sont les symptômes d'une fracture du bras ?

Une douleur intense accompagnée d'une déformation et d'un gonflement du bras sont les principaux symptômes observés, puis apparaît secondairement un hématome. Aux urgences, on vérifie plusieurs points : une atteinte cutanée : "on observe qu'il n'y ait pas d'ouverture en regard de la peau (5 % de risque)", un déficit du nerf radial : "il s'agit du nerf qui permet d'étendre le poignet et les doigts (20 % des cas)", une lésion vasculaire assez rare (3 % des cas) : "il faut contrôler le pouls du membre".

Quelles sont les causes d'une fracture du bras ?

Il y a deux types de présentation d'une fracture du bras. La plus fréquente, se retrouve chez l'adulte jeune, plutôt les hommes, après un accident de la voie publique. "Dans un contexte de traumatisme à haute vitesse, on observe souvent plusieurs fractures en plus de celle de l'humérus et souvent le patient n'est pas en mesure de répondre aux questions sur les symptômes ressentis", note-t-il. La deuxième situation est la fracture du bras de la personne âgée qui chute à la maison : elle se retrouve plus fréquemment chez la femme autour de 70 ans à risque d'ostéoporose. Les prises en charge dans ces deux contextes seront complètement différentes.

Comment est posé le diagnostic d'une fracture du bras ?

Des radiographies de tout l'humérus, de l'épaule jusqu'au coude, permettront de mieux envisager la fracture et, en fonction, la prise en charge sera discutée selon le patient, son âge et ses antécédents. Deux types de fracture du bras peuvent être observés : une fracture nette et transversale chez le patient jeune est une indication à opérer, alors qu'une fracture spiroïde, tout le long de l'humérus ou une fracture oblique longue, sera souvent prise en charge par un traitement orthopédique.

Combien de temps pour guérir d'une fracture du bras ?

Il faut envisager plusieurs mois pour guérir d'une fracture du bras : 8 à 10 semaines de consolidation et presque autant pour récupérer la force musculaire avec la rééducation.

Quel est le traitement pour soigner une fracture du bras ?

Le plus fréquent pour prendre en charge une fracture du bras spiroïde ou oblique longue est le traitement orthopédique : "Ce traitement est discuté au cas par cas chez des patients coopérants car il nécessite une immobilisation longue. Le principe est de faire une contention qui permettra la consolidation mais sur une période de 8 à 10 semaines environ", ajoute-t-il. L'immobilisation peut être réalisée grâce à une attelle "coude au corps" (Dujarrier) ou un "plâtre pendant" au niveau du bras, du coude et du poignet, et qui lesté de poids permettra de réduire la fracture et les fragments déplacés. Le patient sera ainsi suivi et réévalué régulièrement par un chirurgien orthopédique. En fonction de la tolérance, le traitement sera poursuivi ou abandonné pour de la chirurgie. La rééducation sur plusieurs mois après l'immobilisation permettra de finaliser le traitement orthopédique.

Quand se faire opérer ?

L'opération en urgence est indiquée en cas de fracture ouverte.

L'opération d'une fracture du bras sera envisagée secondairement dans le cadre de complications : en cas d'absence de consolidation au-delà de 6 mois appelée pseudarthrose ou d'écart important entre les fragments. "Le suivi radiographique du patient dans le cadre de son traitement orthopédique permettra d'intervenir". Le traitement chirurgical va permettre de réduire anatomiquement la fracture, de la stabiliser, de mettre en place une rééducation plus précoce. L'opération en urgence est indiquée en cas de fracture ouverte, face à un polytraumatisé, face à une radiographie qui révèle l'instabilité de la fracture du bras ou une paralysie du nerf radial. "Cette paralysie peut même arriver quelques jours après le traumatisme : une main qui ne se relève plus", note le Dr Mazaleyrat.

Merci au Dr Matthieu Mazaleyrat, chirurgien de l'épaule et de la main à la Clinique Sainte-Anne, Arthropole Sud Gironde, Langon.

Blessures