Lésion du nerf supra-scapulaire : symptômes, soulager

Une douleur d'épaule peut être due à une lésion du nerf supra-scapulaire. Le diagnostic de celle-ci est difficile et son traitement repose principalement sur des séances de kinésithérapie.

Lésion du nerf supra-scapulaire : symptômes, soulager
© lopolo-123RF

Définition : qu'est-ce que le nerf supra-scapulaire ?

Le nerf supra-scapulaire est une branche du plexus brachial (l'ensemble des nerfs qui proviennent de la moelle épinière). "Il innerve deux muscles importants de l'épaule, ceux de la coiffe des rotateurs et une partie de son articulation" explique Pascal Pommerol, kinésithérapeute et ostéopathe à Lyon. "Ce nerf qui est très court n'a pas de fibres cutanées sensitives aussi lorsqu'il est lésé il occasionne des douleurs plutôt sourdes" précise ce spécialiste. 

Quels sont les symptômes d'une lésion du nerf supra-scapulaire ? 

"La symptomatologie d'une lésion du nerf supra-scapulaire est pauvre car ce nerf n'est pas un nerf qui innerve la peau ce qui explique que ce diagnostic soit difficile" indique Pascal Pommerol. Les symptômes d'une lésion du nerf supra-scapulaire sont une épaule douloureuse et une faiblesse de l'épaule. Plus rarement, la personne qui a une lésion du nerf supra-scapulaire se plaint d'une douleur aux cervicales, ce nerf naissant au niveau des cervicales. Le mouvement traumatisant et douloureux est surtout celui qui consiste à avancer le bras vers l'avant en direction de l'épaule opposée. Ces symptômes peuvent être liés à d'autres atteintes de l'épaule. "Les muscles de la coiffe des rotateurs sont des muscles fragiles qui sont sujets à des tendinopathies, des déchirures ou micro-déchirures" indique le kinésithérapeute et ostéopathe qui souligne que "cela explique que son diagnostic soit difficile et probablement sous-diagnostiqué : face à de tels symptômes, on peut plus penser à une rupture, même incomplète, de la coiffe des rotateurs plus qu'à un problème neurologique".

Quelle est la cause d'une lésion du nerf supra-scapulaire ? 

"La lésion du nerf supra-scapulaire est l'atteinte nerveuse la plus fréquente de l'épaule" informe Pascal Pommerol. Elle peut avoir des causes infectieuses, inflammatoires, tumorales et des causes traumatiques. "Le traumatisme ou les microtraumatismes sont surement l'origine principale mais le diagnostic étiologique est très difficile" souligne Pascal Pommerol. Cette lésion du nerf supra-scapulaire se rencontre surtout chez les sportifs notamment ceux qui pratiquent des sports dans lesquels le bras va en l'air comme le volley-ball surtout mais aussi le tennis, le handball. Elle touche aussi plus souvent des personnes qui ont une activité professionnelle obligeant à avoir souvent le bras en l'air (plâtriers, peintres en bâtiments…).  "Les kystes synoviaux dans l'articulation et l'instabilité de l'épaule sont des éléments qui favorisent une lésion de ce nerf" précise le spécialiste.

Comment pose-t-on le diagnostic d'une lésion du nerf supra-scapulaire ? 

Le diagnostic d'une lésion du nerf supra-scapulaire se fait avec une IRM et un électromyogramme. "Il faut que ces examens soient faits par un opérateur très spécialisé" précise Pascal Pommerol. 

Traitement : comment soulager une lésion du nerf supra-scapulaire ? 

"Il n'est pas toujours facile de trouver l'origine de la lésion du nerf supra-scapulaire -cela nécessite d'aller consulter un spécialiste de l'épaule- et le traitement est compliqué" informe Pascal Pommerol. Le traitement est dit symptomatique car il a pour but de soulager les symptômes. Il consiste à faire de la balnéothérapie et des séances de kinésithérapie et éventuellement de l'ostéopathie. Lorsqu'un diagnostic de syndrome canalaire de compression du nerf supra-scapulaire est fait, une intervention chirurgicale peut être effectuée.

Quand faire de la kiné en cas de lésion du nerf supra-scapulaire ?

Le traitement d'une lésion du nerf supra-scapulaire repose essentiellement sur la kinésithérapie. "Des thérapies manuelles permettent de mobiliser le nerf et des exercices de renforcement musculaires de développer les muscles de la coiffe des rotateurs" informe le kinésithérapeute et ostéopathe.

Merci à Pascal Pommerol, kinésithérapeute et ostéopathe à Lyon.

Autour du même sujet

Douleur