Balnéothérapie : définition, bienfaits, pieds, ordonnance

La balnéothérapie regroupe les soins effectués en eau douce chauffée. Elle se pratique en piscine, accompagnée d'un masseur-kinésithérapeute pour des soins de rééducation après une maladie ou un accident. Quelles sont ses indications ? Contre-indications ? Faut-il une ordonnance ? Peut-on en faire enceinte ? Découverte.

Balnéothérapie : définition, bienfaits, pieds, ordonnance
© serezniy - 123RF

Définition : qu'est-ce que la balnéothérapie ?

La balnéothérapie ou "thérapie par les bains" regroupe tous les traitements et soins effectués par des bains. Elle utilise de l'eau douce qui n'a pas de vertus particulières, mais apporte les bénéfices mécaniques de l'eau (l'apesanteur entre autre) et de bien-être. La démarche est ancienne et puise ses origines dans le thermalisme. L'eau est utilisée sous toutes ses formes : en bains chauds ou froids, jets massants. Les propriétés thérapeutiques de l'eau douce ne sont pas reconnues au même titre que celles de l'eau de mer (thalassothérapie) ou de l'eau thermale (thermalisme). Les centres de balnéothérapie s'organisent toutefois sur le même principe : accueil, espace médical, soins humides et soins secs.

Quels sont les bienfaits ?

La balnéothérapie est une thérapie simple qui utilise l'action physique de l'eau douce et ses valeurs sensorielles apaisantes sur le corps. Immergé dans une piscine ou une baignoire, l'eau provoque sur le corps un effet d'apesanteur. Cet effet est intéressant, notamment en kinésithérapie et en médecine de rééducation fonctionnelle. La balnéothérapie médicale se pratique au sein de structures de soins : hôpitaux, cliniques, cabinets médicaux ou de kinésithérapeutes. Ses principales vertus :

  • L'effet d'apesanteur. Selon le principe d'Archimède, l'eau exerce sur tout corps plongé dans un fluide une poussée vers le haut permettant à une personne d'un poids réel de 80 kilos de n'en peser plus que 20 lorsqu'il est immergé jusqu'au cou. Cette impression de légèreté facilite le mouvement des articulations et atténue les éventuelles douleurs.
  • Limite les tensions musculaires lors de mouvement grâce à l'inertie liée aux forces de frottement de l'eau, et à la chaleur de l'eau. Les piscines sont d'ailleurs utilisées en rééducation fonctionnelle après des traumatismes graves ou dans le cadre de la récupération chez les sportifs de haut niveau.
  • La pression de l'eau étant supérieure à celle de l'air, elle induit une action curative sur les problèmes de circulation sanguine en modifiant la taille des vaisseaux sanguins (vasodilatation ou vasoconstriction) et en facilitant l'élimination des toxines.
  • La valeur sensorielle : l'eau chaude est apaisante et son mouvement sur le corps procure un effet massant. "A partir de 35° C, on obtient un effet antalgique par élévation du seuil de la douleur, un effet myorelaxant par la diminution du tonus musculaire, et un effet vasodilatateur périphérique. Lesquels sont intéressants pour les personnes stressées, très douloureuses, ou en réhabilitation cardio-respiratoire " indique Michael Goncalves, masseur-kinésithérapeute.

Balnéothérapie pour les pieds : quels bienfaits ?

"La balnéo s'intéresse aux pieds soit pour obtenir du confort, soit pour un problème circulatoire, ou dans le cadre d'une entorse de la cheville ou d'un traumatisme localisé au pied " indique le kinésithérapeute. La balnéo est généralement indiquée pour les jambes, et non spécifiquement pour les pieds. Elle peut se dérouler en bassin de marche avec de l'eau jusqu'au mollet, ou assis face à deux petits bassins, dont l'un est rempli d'eau à environ 35°C et l'autre d'eau fraîche, entre 12 et 18°C. Il s'agit alors de plonger les pieds et chevilles dans un bassin puis l'autre, en restant environ 3 minutes dans le bassin d'eau chaude et 1 minute dans le bassin d'eau froide, à répéter plusieurs fois de suite, et en terminant par l'eau fraîche. L'alternance du chaud et du froid tonifie les parois veineuses et lymphatiques. Ce soin est indiqué en cas de jambes lourdes, mais déconseillé en cas de varices. L'alternance de bains d'eau tiède et chaude a également pour avantage de calmer les douleurs.

Peut-on avoir une ordonnance pour en pratiquer ?

Les soins en balnéothérapie ne sont pas obligatoirement spécifiés sur une ordonnance. "Un médecin peut prescrire des séances de kinésithérapie en balnéo, s'il souhaite que son patient bénéficie spécifiquement de soins en eau, indique Michael Goncalves. Cette prescription permet au patient une prise en charge par la sécurité sociale de son éventuel transport pour se rendre au cabinet d'un masseur-kinésithérapeute équipé d'une balnéo. Sans cette précision sur l'ordonnance, le patient peut néanmoins se rendre de lui même au cabinet d'un kinésithérapeute équipé d'une piscine. Le kinésithérapeute pourra proposer, selon les besoins du patient, des soins en balnéo. La séance aura un surcoût, pris en charge par la sécurité sociale".

La balnéothérapie en kinésithérapie

"La balnéothérapie peut être pratiquée en cabinet libéral ou dans un centre de rééducation fonctionnelle, précise le kinésithérapeute. Elle est réalisée en présence du kiné, soit dans l'eau aux côtés du patient, soit sur la plage de la piscine en dirigeant les exercices (mouvements et postures) spécifiques à la pathologie ". Ces soins en eau peuvent avoir lieu "en individuel ou en groupe, en fonction des pathologies. La kinésithérapie en balnéo est un outil utile dans de nombreuses pathologies. Elle est un atout pour optimiser une rééducation dans les pathologies traumatiques, et orthopédiques, souligne Michael Goncalves, notamment lorsqu'un patient a un appui limité, il pourra le retrouver progressivement grâce au principe physique de l'eau. Il récupérera sa mobilité plus facilement dans l'eau". La balnéo trouve son intérêt "quand la personne est en difficulté pour faire un mouvement "à sec", ou pour les personnes âgées qui ne pratiquent plus d'activités physiques ". Elles peuvent ainsi se remettre en mouvement dans l'eau, sans se faire de mal. "Il y a très peu d'études pour valider les effets de la balnéothérapie, déplore le kinésithérapeute. Nous savons néanmoins qu'une eau à 35°C a des effets myorelaxant, antalgique et vasodilatateur. Elle abaisse le tonus musculaire et facilite ainsi le mouvement. Il est donc possible de travailler plus loin les amplitudes des mouvements, la souplesse des articulations, l'élasticité tendineuse et musculaire." La balnéo peut utiliser des jets massants immergés, des accessoires tels que : vélo et trampoline immergés, flotteurs, bouées, ballons... Les principales indications de la kinésithérapie en balnéo :

  • Les pathologies rhumatismales, touchant principalement le rachis (c'est à dire touchant la colonne vertébrale).
  • Les pathologies arthrosiques.
  • Les pathologies neurologiques, l'hémiplégie par exemple.
  • Les lombalgies aiguës et chroniques.
  • L'infirmité motrice cérébrale (IMC).
  • Les polyhandicaps.
  • La surcharge pondérale.
  • La fibromyalgie.
  • Les pathologies traumatiques et orthopédiques.
  • Les pathologies cardio-respiratoires.
  • L'ostéoporose.

La rééducation pourra être moins longue en balnéo, qu'elle ne le serait avec des mouvements au sol ou le recours à des appareils, à sec, dans certains cas.

Contre-indications

  • Les risques infectieux, les incontinences, l'herpès.
  • Certaines pathologies vasculaires et respiratoires (insuffisance cardiaque, hypertension artérielle).
  • La phobie de l'eau.
  • Les pathologies rhumatismales en période de poussées aigües.
  • Les cancers à localisation ouverte à la peau ou aux muqueuses.
  • Les brûlés graves.

Peut-on faire de la balnéothérapie enceinte ?

La balnéothérapie est indiquée pour les femmes enceintes, en prénatal, comme en post-natal pour récupérer de leur grossesse et de leur accouchement. "Dans le cadre d'un préparation à l'accouchement ce sont les sages-femmes qui proposent les soins en balnéo, précise le kinésithérapeute. Les sages-femmes ont la possibilité de travailler dans les cabinets de kinésithérapie balnéothérapie pour utiliser la piscine. Pendant la grossesse l'intervention des kinés se fera dans le cadre de lombalgies ou de jambes lourdes." Dans le cadre du bien-être, le watsu est un soin relaxant fréquemment proposé en période de grossesse. Il s'agit d'une forme de massage aquatique inspirée du shiatsu, mélange d'exercices de relaxation et d'étirements, guidés par un thérapeute.  

Merci à Michael Goncalves, masseur-kinésithérapeute, au cabinet de kinésithérapie-balnéothérapie de Brantôme en Périgord.

Remèdes naturels et autres médecines douces