Artère bouchée : causes, symptômes, que faire ?

Chargement de votre vidéo
"Artère bouchée : causes, symptômes, que faire ?"

Le sang qui circule dans les artères est indispensable au bon fonctionnement de l'organisme, car il apporte l'oxygène nécessaire à la vie des tissus. Si une artère est bouchée, l'organe qu'elle irrigue est menacé. Symptômes, examens, solutions et traitements d'une artère bouchée...

Définition : qu'est-ce qu'une artère bouchée ?

L'obstruction artérielle (ou artère bouchée) peut être progressive, par la formation d'une plaque d'athérome, ou brutale lors de la migration d'un thrombus (ou caillot) venant obstrué complètement une artère : cela est un mécanisme en cause dans l'AVC ischémique, l'infarctus du myocarde ou l'ischémie aiguë notamment de jambe. Ces deux phénomènes peuvent être liés. L'obstruction artérielle provoque interruption de l'apport sanguin à l'organe irrigué, donc de l'apport en oxygène et le fonctionnement de celui-ci est altéré de façon plus ou moins sévère.

Symptômes

Les symptômes d'une obstruction artérielle dépendant de sa localisation. S'il s'agit des artères coronaires, les symptômes seront ceux d'un infarctus du myocarde (oppression thoracique, douleurs difficultés à respirer). S'il s'agit d'une artère carotidienne, les signes seront ceux d'un accident vasculaire cérébral. Une ischémie aiguë de la jambe provoque une douleur brutale, ressemblant à une crampe et qui empêche de marcher, voire de mobiliser sa jambe. Celle-ci devient blanche, froide, presque glacée à un stade avancé, et la sensibilité disparaît.

Schéma d'une artère bouchée

Artère qui se bouche progressivement par la formation de plaques d'athérome
Schéma d'une artère bouchée au niveau du coeur, à cause de la formation de plaques d'athérome. © Designua - 123RF

Artère coronaire bouchée : quelles causes ?

Suite à un électrocardiogramme de repos ou d'effort, un coroscanner ou encore une coronarographie, il est possible de détecter une artère bouchée. Le docteure Bigot explique : "Ce processus appelé sténose, est une plaque de corps gras, plaque d'athérome, qui se dépose sur la paroi interne de l'artère et la rétrécit petit à petit. Une occlusion de l'artère provoque un infarctus." Les facteurs qui favorisent la formation de la plaque d'athérome sont les facteurs dits de risque cardio-vasculaires :

  • La consommation de tabac.
  • Le stress.
  • Le cholestérol.
  • Le diabète.
  • Une surcharge pondérale trop importante.
  • Le manque d'activité physique.
  • L'hypertension artérielle.
  • L'hérédité.

Facteurs de risque : âge, tabac, obésité...

Le tabagisme chronique, l'obésité et l'âge aggravent le risque d'obstruction artérielle. Dans ce cas, la circulation sanguine à destination de la zone concernée est interrompue. C'est une urgence appelée ischémie aiguë. Cette dernière a deux causes principales : les embolies artérielles qui représentent environ 40% des cas, et les thromboses artérielles localisées (environ 60% des cas).

Examens : échographie, doppler artériel...

Les examens prescrits pour diagnostiquer une obstruction artérielle dépendent de sa localisation et de signes cliniques associés. Le doppler artériel est l'examen de référence. Il s'agit d'une échographie qui suit le trajet artériel et qui permet de visualiser si celui-ci est interrompu, et de savoir si un thrombus est présent. La suspicion d'une obstruction artérielle est toujours une urgence.

Traitement : que faire ?

La prise en charge doit être rapide. Elle consiste à déboucher l'artère en détruisant le caillot, en l'aspirant ou en augmentant le calibre de l'artère avec un ballonnet ou un stent ( sorte de petit ressort, placé le plus souvent dans les artères coronaires). Un pontage peut aussi être réalisé. Par la suite, un traitement médical sera mis en place, visant la suppression des facteurs de risque (cholestérol, tabagisme, consommation d'alcool, hypertension artérielle et diabète). Des médicaments vasodilatateurs et anti-agrégants plaquettaires peuvent être prescrits.

Quand envisager l'opération ?

"Si les lésions au niveau des artères sont trop sévères (plusieurs artères endommagées) ou peu accessibles, l'angioplastie ne sera pas suffisante. L'intervention chirurgicale, appelée "pontage coronarien", est alors nécessaire." C'est un acte plus lourd, qui nécessite le plus souvent de travailler sur un cœur arrêté. Aujourd'hui en France, plus de 20 000 pontages coronariens sont réalisés chaque année.

Peut-on vivre avec une artère coronaire bouchée ?

Il est possible de vivre avec une artère bouchée. Mais "si une artère coronaire est complètement bouchée c'est le signe que la personne a fait un infarctus. Une partie du cœur a donc été abîmée, elle n'est plus correctement irriguée. Lorsqu'une artère est bouchée, les autres artères vont petit à petit se développer pour compenser. On peut alors avoir une qualité de vie satisfaisante, avec des médicaments à vie et un suivi cardiologique, mais le plus souvent on n'aura pas la même capacité d'effort que quelqu'un qui a un coeur en bon état" tempère notre interlocutrice.

Prévention

Une activité physique régulière, telle que la marche, est conseillée. "Pour prévenir l'obstruction artérielle et ses lourdes conséquences, les mesures hygiéno-diététiques sont indispensables :  arrêt du tabac, alimentation équilibrée, activité physique régulière, gestion du stress, suivi des pathologies chroniques (hypertension artérielle, diabète…)", conseille le Dr Anne-Christine Della Valle. 

Merci au Dr Anne-Christine Della-Valle et au Dr Muriel Bigot, cardiologue, spécialisée en réadaptation cardiaque et en insuffisance cardiaque, diplômée de cardiologie du sport.

Cardiologie-Circulation