Vigne rouge : bienfaits, contre-indications, posologie

La vigne rouge a une grande action protectrice des veines et des petits vaisseaux sanguins en agissant sur leur perméabilité. Elle est reconnue utile en cas de jambes lourdes, d'hémorroïdes, de fragilité capillaire cutanée, et participe à l'élimination de la cellulite. Mode d'emploi et contre-indications avec notre experte, Sylvie Raynaud.

Vigne rouge : bienfaits, contre-indications, posologie
© Aleksandrs Samuilovs-123RF

Nom de la plante

La vigne rouge (Vitis vinifera tinctoria), ou vigne à raisin, est une plante à tiges grimpantes appartenant à la famille des Vitacées. Elle correspond à des cultivars de vigne reconnaissable par ses feuilles de forme palmée qui rougissent à l'automne, ses fleurs verdâtres et ses fruits (raisins utilisés pour produire le vin) disposés en grappes. Originaire de la région méditerranéenne, elle pousse sur des sols argileux et riches en silice, et nécessite un ensoleillement maximum.

Parties utilisées

En phytothérapie, on utilise les feuilles, la peau et les pépins de ses fruits.

Bienfaits

La vigne rouge est reconnue dans le traitement symptomatique des troubles de la circulation veineuse. "Ses feuilles sont riches en polyphénols, explique Sylvie Raynaud, Docteure en pharmacie. Ces substances donnent à la plante ses propriétés protectrices des veines et des petits vaisseaux sanguins, et facilitent la circulation sanguine. Les feuilles de vigne rouge aident à conserver une bonne circulation veineuse et soulagent les jambes lourdes. Elles agissent à la fois sur la microcirculation et plus globalement sur la circulation sanguine générale, ce qui rend la plante adaptée à tous types de problèmes de circulation. La vigne rouge possède également des propriétés antioxydantes qui aident à combattre la formation des radicaux libres, et ainsi protéger les cellules du stress oxydatif et d'un vieillissement prématuré " poursuit la pharmacienne. Les principaux bienfaits retenus de la vigne rouge sont :

  • Veinotonique et anti-œdémateuse en cas d'hémorroïdes, de jambes lourdes, de cellulite
  • Protection vasculaire : intérêt dans la fragilité capillaire cutanée.
  • Propriétés antioxydantes : renforce la protection vasculaire.

Vigne rouge et hémorroïdes

La vigne rouge est une alliée en cas d'hémorroïdes, en agissant sur la circulation sanguine générale. Elle peut être utilisée une semaine. En revanche, "si les symptômes persistent après une semaine d'utilisation, ou si des saignements rectaux surviennent pendant l'utilisation de vigne rouge il faut consulter un médecin ", précise l'experte.

Vigne rouge et hypertension

Il n'existe pas d'utilisation reconnue de la vigne rouge en cas d'hypertension.

Vigne rouge et varices

La vigne rouge a une action protectrice des veines et petits vaisseaux sanguins. Toutefois, "s'il y a une inflammation de la peau, une thrombophlébite ou une induration sous-cutanée, une douleur intense, des ulcères, un gonflement soudain d'une ou des deux jambes, une insuffisance cardiaque ou rénale, il faut consulter un professionnel de santé ", recommande la pharmacienne.

Vigne rouge et rétention d'eau

La vigne rouge est un draineur naturel. Elle aide à réduire l'aspect peau d'orange en agissant sur la cellulite. Elle participe à l'élimination naturelle dans le cadre d'un programme amincissant par exemple.

Indications et mode d'emploi de la vigne rouge en tisane

"La tisane de vigne rouge s'emploie avec la même posologie pour les jambes lourdes ou les hémorroïdes : 5 à 10 g de feuilles séchées dans 250 ml d'eau bouillante, à boire 2 fois par jour ", conseille Sylvie Raynaud.

Posologie

La posologie habituelle des compléments alimentaires de vigne rouge, par voie orale, sont de 800 à 1500mg de poudre en gélules par jour, à prendre au moment des repas.

  • en cas d'hémorroïdes : utilisation de la vigne rouge, pendant 1 semaine, selon la posologie recommandée par le fabricant du produit.
  • en cas de jambes lourdes ou de varices : la durée d'utilisation recommandée est de 4 semaines, aux doses recommandées par le fabricant du produit, à renouveler si nécessaire, indique l'experte.

Précautions d'emploi et contre-indications

"La consommation régulière de produits riches en polyphénols pourrait avoir une incidence sur le statut en fer ", prévient la pharmacienne. L'avis et le suivi par un médecin sont conseillés. L'usage de la vigne rouge n'est pas conseillé avant l'âge de 18 ans.

Vigne rouge et médicament anticoagulant

"La vigne rouge pourrait interagir avec les anticoagulants, indique l'experte. Des études suggèrent que la vigne rouge pourrait réduire l'agrégation plaquettaire. En cas d'association, un suivi médical peut être nécessaire."

Effets secondaires indésirables

"Des nausées, troubles gastro-intestinaux et des maux de tête peuvent survenir, dont la fréquence n'est pas connue ".

Merci à Sylvie Raynaud, Docteure en Pharmacie.

Sources :

  • "European Union herbal monograph on Vitis vinifera L., folium ", Afssa – Saisine n° 2005-SA-0389 (liée n° 2005-SA-0099).
  • "Anticoagulant effect of polyphenols-rich extracts from black chokeberry and grape seeds", Fitoterapia, Michał Bijak, et al, Volume 82, Issue 6,2011,pages 811-817.
Phytothérapie