Fumeterre : bienfaits, foie, psoriasis, hypertension, dangers

La fumeterre est intéressante pour réguler les troubles gastro-intestinaux ou d'origine biliaire : lithiase, dyspepsie, états nauséeux. Elle agit sur le foie et par extension sur les maladies de la peau : dartres, eczéma, psoriasis. Le point sur son usage et les précautions avec Amélie Mounier, naturopathe.

Fumeterre : bienfaits, foie, psoriasis, hypertension, dangers
© scimmery - 123RF

Nom de la plante

La fumeterre (Fumaria officinalis), ou fumée de terre ou fiel de terre, est une petite plante herbacée annuelle de 20 à 60 cm de haut à petites fleurs roses. Plante commune que l'on trouve dans les régions tempérées d'Europe, d'Afrique du Nord et d'Asie occidentale, la fumeterre pousse généralement au bord des talus et des chemins, dans les terrains vagues et les ruines, à même les murs. Son nom viendrait du fait que son suc, extrêmement amer, ferait pleurer comme la fumée, d'où son nom de "fumus terrae" fumée de terre.

Parties utilisées de la plante

Seule la partie aérienne fleurie de la fumeterre est utilisée en médecine.

Bienfaits : foie, calculs biliaires...

L'usage traditionnel de la fumeterre est reconnu par l'Agence Européenne du Médicament. "La fumeterre est une plante connue pour ses propriétés dépuratives et plus particulièrement pour limiter les engorgements de la sphère digestive liés aux abus récurrents (alcool, produits transformés, mauvaises graisses) mais aussi tous les produits toxiques que l'on utilise au quotidien qui engorgent notamment notre foie. Pour cela, la fumeterre est une plante intéressante en cure dépurative courte (10 jours max). Mais attention, prévient la naturopathe, cette cure est destinée aux personnes avec une constitution plutôt forte (bonne masse musculaire, osseuse et masse adipeuse plus présente) qui font plus d'excès" indique Amélie Mounier, naturopathe. La fumeterre agit par extension contre la paresse hépatique, les migraines hépatiques, les calculs biliaires, le teint brouillé, les ballonnements épigastriques, la lenteur à la digestion... C'est une plante régulatrice du foie qui agit sur la vésicule biliaire.

Psoriasis

"L'organe de la peau étant le foie, nous savons que les manifestations cutanées peuvent être révélatrice d'un foie surchargé. La tisane de fumeterre agit sur la sphère hépatique, et peut avoir une action bénéfique sur les dartres et les affections cutanées comme le psoriasis, en complément à d'autres soins. Elle se montre très efficace également en cas d'eczéma suintant, précise la naturopathe. Pour l'eczéma sec on préférera la bardane."

Dépuration et digestion

  • En cas de ralentissement des voies digestives : "digestion difficile à la suite d'un repas trop gras, trop riche, la fumeterre va faciliter la sécrétion des sucs gastriques et permettre d'améliorer cette phase en agissant comme tonique digestif. Prise un peu avant un repas, elle aide également en prévention d'une migraine hépatique."
  • Au niveau des voies biliaires, "elle a un effet cholérétique et cholagogue en stimulant et favorisant l'évacuation de la bile. Toutefois, si les voies biliaires sont obstruées ou si il y a une présence de lithiases biliaires (calculs) il ne faut surtout pas essayer de les désencombrer avec les plantes, sous peine de finir sur une table d'opération", prévient la naturopathe.

Posologie : tisane, gélule...

  • En tisane : 50 g de fumeterre pour 1L d'eau, faire bouillir 5 min, filtrer et laisser refroidir. Quand l'eau est tiède, utiliser en application locale contre les troubles cutanées (dartres, psoriasis, eczéma) à l'aide d'une compresse imbibée.
  • En décoction, contre les troubles de la sphère digestive : 1 cuillère à soupe pour 1 tasse d'eau froide. Faire bouillir 3 min et laisser infuser 10 min hors feu et à couvert. Boire 1 tasse un peu avant un repas (le goût est assez amer). A faire plutôt ponctuellement et pas plus de 10 jours consécutifs.
  • En gélule : se conformer aux conseils du fabricant, inscrits sur le produit.

Dangers

A fortes doses et au cours d'un usage prolongé, la fumeterre peut avoir une action hypotonisante, amaigrissante. Il faut donc veiller au risque d'hémolyse, soit une destruction de globules rouges dans le sang, ce qui peut avoir de graves conséquences. "Il faut être très vigilant en cas de lithiases biliaires ou de voies hépatiques obstruées, rappelle la naturopathe. Les calculs peuvent aller se loger dans un des canaux d'évacuations et le bloquer. La conséquence est une opération en urgence. "

Effets secondaires indésirables

Au delà de 8 jours de traitement avec de la fumeterre, les effets de la plante se modifient, elle devient hypnotique et induit une somnolence, un ralentissant de la circulation. Il faut donc interrompre sa cure au bout de 8 jours.

Précautions d'emploi et contre-indications

La fumeterre est "déconseillée aux personnes faibles, plutôt frêles et fines, se refroidissant facilement, et en cas d'hypotension". Aucune contre-indication n'est mentionnée à son sujet. Il faut néanmoins être prudent dans le déroulement de votre cure suivant l'effet recherché. La fumeterre est apéritive, tonique, dépurative pendant les 8 premiers jours du traitement. Ensuite elle devient calmant, hypnotique et provoque le sommeil, ralentissant la circulation. Il convient alors de suivre le traitement pendant 8-10 jours quand le but est de nettoyer son foie, stimuler sa digestion,... et s'arrêter 10 jours avant de reprendre un autre cycle de 8 jours si nécessaire. La fumeterre doit être évitée en cas d'obstruction des voies biliaires, comme toutes les plantes stimulant la vésicule. La prise de vin rouge, de tanin sont incompatibles avec la fumeterre.

Merci à Amélie Mounier, naturopathe certifiée FENA, à Vincennes.

Phytothérapie