Vitamine K1 : rôle, indications, posologie, aliments

La vitamine K est une vitamine liposoluble qui a un rôle dans la coagulation du sang. Le médicament vitamine K1 est un traitement utilisé en cas de déficit en vitamine K chez l'adulte comme chez l'enfant.

Vitamine K1 : rôle, indications, posologie, aliments
© Tatjana Baibakova - 123RF

Définition : qu'est-ce que la vitamine K1 ? 

La vitamine K est une vitamine liposoluble. La vitamine K est en fait une famille nombreuse de molécules (K1, k2, K3, K, K5). Les vitamines K1 (phylloquinone) et K2 (menaquinone) sont les plus importantes. Les apports recommandés en vitamine K (K1 et K2) sont de 10 μg/kg/jour chez le nouveau-né et de 1 μg/kg/j chez l'adulte. Ils sont largement couverts par l'alimentation en règle générale. "La carence en vitamine K1 est rare car cette vitamine est présente dans de nombreux aliments", renseigne le Dr Laurence Plumey, Médecin Nutritionniste, praticien Hospitalier (Hôpital Antoine Béclère) et Fondatrice de l'Ecole EPM NUTRITION.

Quel est son rôle ? 

"La vitamine K1 est une vitamine qui participe aux mécanismes biochimiques impliqués dans la coagulation sanguine " explique le Dr Laurence Plumey. "Si on a trop de vitamine K1, on coagule trop et si on en manque, on ne coagule pas assez." Le manque de vitamine K1 provoque des hémorragies pouvant entraîner une anémie.

Quelles sont les indications ? 

Une supplémentation en vitamine K1 est un traitement indiqué chez les personnes souffrantes d'une carence en vitamine K. Ce médicament peut également être employé préventivement afin d'anticiper une carence en vitamine K1. Qui est à risque de carences en vitamine K1 ? Les personnes qui présentent une hémorragie, en cas de traitement antibiotique prolongé (les médicaments vont détruire la flore intestinale qui est à l'origine de la synthèse de la vitamine K), en cas de perfusion n'assurant pas d'apport suffisant en vitamine K, en cas d'ingestion de mort-aux-rats et dans certains cas particuliers chez des nourrissons. Par ailleurs, le médicament vitamine K1 peut se révéler nécessaire chez des personnes qui présentent des troubles de sécrétion de la bile ou des enzymes. Les prématurés et les nouveaux-nés ainsi que les nourrissons nourris au sein de façon exclusive ont besoin d'un supplément en vitamine K1.  

Vitamine K1 : sous quelle forme ?  

Ce médicament se présente sous forme d'ampoules contenant une solution injectable ou buvable. Chez le nouveau-né et le bébé, le contenu de la mesurette graduée doit être administré lentement dans la bouche ou dilué dans un peu d'eau, de lait ou de jus de fruits.

Posologie 

Il est difficile de donner une posologie concernant la prise de Vitamine K1 car celle-ci dépend de nombreux facteurs tels que l'âge, le mode d'administration et les indications qui motivent la prise de ce traitement. À titre indicatif, il faut administrer 10 à 20 mg du médicament par voie intraveineuse dans le cadre de la prévention et du traitement des hémorragies. En cas de problèmes de sécrétions biliaires chez le nourrisson, administrer 10 mg de vitamine K1 par voie intramusculaire une fois toutes les deux semaines. À noter que la mise en place de ce traitement doit se faire sous la surveillance d'un professionnel de santé qualifié. 

Contre-indications 

Le médicament vitamine K1 est contre-indiqué en cas d'allergie à la vitamine K ou à l'un de ses composants (lécithine de soja notamment). L'administration de ce traitement chez les femmes enceintes au cours des huit premiers mois de grossesse ne se fait qu'en cas de carence avérée en vitamine K1. 

Effets secondaires 

Le médicament vitamine K1 est susceptible de provoquer des hématomes lorsqu'il est administré par voie intramusculaire. Par voie intraveineuse elle peut entraîner des réactions allergiques. 

Quels sont les aliments les plus riches en vitamine K1 ?

La vitamine K1 se trouve en grande quantité dans les épinards et les choux, dans les tomates ou le foie de porc et de bœuf. "C'est pourquoi les personnes qui prennent des anti-coagulants, des antivitamines K, ne doivent pas consommer le même jour du foie, des épinards et des choux" indique le médecin. Cela pourrait inhiber l'action des antivitamines K.

Remerciements au Dr Laurence Plumey, Médecin Nutritionniste, praticien Hospitalier (Hôpital Antoine Béclère) et Fondatrice de l'Ecole EPM NUTRITION (NAPSO-THERAPIE).