Bile : rôle, couleur, maladies, examens

La bile est un liquide biologique qui favorise la digestion. Quelle est sa couleur normale ? Faut-il s'inquiéter si on en retrouve dans les selles ? Quand procéder à l'ablation de la vésicule biliaire ? Le Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue, nous éclaire à ce sujet. 

Bile : rôle, couleur, maladies, examens
© Yelena Bushtarenko-123RF

Définition : qu'est-ce que la bile ?

La bile est un liquide visqueux, de couleur jaune ou verdâtre et produit par le foie. Elle est stockée dans la vésicule biliaire et sert au processus de digestion lors de son déversement dans la partie initiale de l'intestin grêle via le canal cholédoque. Les sels biliaires favorisent la dissolution des graisses. Ils éliminent aussi certains médicaments et débarrassent le foie de certaines toxines. La bile peut parfois se cristalliser en formant des calculs. En obstruant les voies d'excrétion de la bile, ils génèrent des douleurs appelée colique hépatique. Si la vésicule biliaire s'infecte, c'est la cholécystite qui se présente comme des douleurs abdominales sous les côtes à droite avec des nausées, des vomissements, de la fièvre. 

Quel est le rôle de la bile ?

La bile est produite par le foie en permanence mais comme elle est utilisée de manière intermittente, elle est stockée entre les repas dans la vésicule biliaire. Cela permet d'avoir une quantité de bile importante qui va se mélanger avec l'alimentation au moment du repas. "L'un des rôles principaux de la bile est d'agir comme un savon, c'est-à-dire de permettre que les lipides soient dégradés plus efficacement par les enzymes pancréatiques et d'être ainsi absorbés par la paroi intestinale. Il y a ensuite une partie des sels biliaires qui s'échappe dans le côlon et va continuer à progresser dans l'intestin jusqu'à la sortie. C'est pour cette raison que les selles sont marron car la bile digérée est marron. Lorsque les selles sont plus claires, c'est parce que la bile est diluée", indique le Dr Philippe Godeberge. 

Quelles sont les principales maladies liées à la bile ?

"Lorsque la bile ne parvient plus à s'écouler à cause d'un obstacle, les sels biliaires qui en sont un composant essentiel, repassent dans la circulation générale, explique le gastro-entérologue. Le blanc des yeux puis la peau se colorent en jaune. Cela s'appelle un ictère ou une jaunisse. Les reins en filtrant le sang, évacuent des urines jaunes mousseuses"

Quelle est la couleur normale de la bile ?

La bile est normalement de couleur jaune verdâtre.  

Bile verte : le signe de quoi ?

La bile reste verte lorsqu'elle se déplace trop rapidement. C'est le signe d'une malabsorption des graisses due à une insuffisance pancréatique. 

La bile est stockée dans la vésicule.

Bile et vomissements : que faire ?

Quand on vomit, on élimine d'abord le contenu alimentaire qui se trouve dans l'estomac, puis uniquement le liquide gastrique. C'est pour cela que les vomissements "à estomac vide" sont si déplaisants. "Mais chez certaines personnes, il y a de façon physiologique une remontée de la bile vers l'estomac. Assez rapidement, le liquide gastrique se teinte de bile, remarque le spécialiste. Au maximum, il ne reste plus que de la bile à vomir. En d'autres termes, lorsque l'on dit "j'ai vomi de la bile", cela signifie qu'on a tellement vomi qu'on a fini par aller chercher de la bile dans l'intestin. Autre raison : s'il y a un obstacle au niveau de l'intestin grêle, les écoulements des liquides digestifs ne peuvent plus se faire, la bile ne peut plus s'écouler alors elle remonte et on vomit ".

Examens de la vésicule biliaire

L'échographie abdominale est un examen morphologique simple et sans risque pour faire le diagnostic des maladies de la vésicule et pour étudier les calculs éventuellement présents (nombre, taille, mobilité). 

Ablation de la vésicule biliaire : dans quels cas ?

La bile est stockée dans la vésicule. Pour des raisons génétiques ou diététiques, quand la bile est riche en cholestérol, certains patients développent des calculs dans la vésicule (calcul biliaire). La présence d'un ou plusieurs calculs n'a en général pas de conséquences ni sur la vésicule ni sur l'alimentation. Donc la présence de calculs ne signe pas la nécessité de retirer la vésicule (on appelle cela une cholecystectomie). "Mais de temps en temps, les calculs peuvent être à l'origine de complications telles que cholécystite (inflammation de la paroi de la vésicule) avec des douleurs violentes et fébriles du flanc droit ; de coliques hépatiques, c'est-à-dire de douleurs intenses secondaire à la mise sous tension de la paroi vésiculaire à cause d'un calcul qui se bloque dans le canal de sortie de la bile. Dans ces situations, l'ablation de la vésicule est réalisée pour soulager la douleur ou pour éviter une évolution plus sévère. Cette intervention est très fréquente et ses complications sont rares ; la plus grave serait une plaie de la voie biliaire. Le principal effet secondaire est la survenue d'une diarrhée (15 % des cas) du fait de l'effet laxatif de la bile qui arrive en permanence dans le tube digestif ", ajoute le Dr Philippe Godeberge. 

Merci au Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue, à Paris.

Anatomie