Gentiane (jaune) : plante médicinale ou toxique ?

La gentiane est un tonique amer bien connu, utilisée en cas de douleurs gastriques, de digestion lente, de perte d'appétit. Le seul fait de broyer la racine fait saliver et ouvre l'appétit. Mode d'emploi et contre-indications avec Amélie Mounier, naturopathe.

Gentiane (jaune) : plante médicinale ou toxique ?
© Christa Eder - 123RF

Nom de la plante

La gentiane jaune (Gentiana lutea), appelée aussi grande gentiane, quinquina des pauvres ou quinquina indigène, est une grande plante robuste avec des fleurs jaunes disposées en grappe. Elle est de la famille des Gentianacées que l'on trouve communément dans les massifs montagneux d'Europe, sur des sols calcaires.

Parties utilisées de la plante

La partie souterraine de la gentiane (racines séchées) est utilisée en phytothérapie.

Bienfaits de la gentiane en plante médicinale

"La gentiane est une plante digestive et énergisante. Elle est tonique général, elle accroit les défenses naturelles en augmentant les globules blancs", décrit Amélie Mounier, naturopathe. La phytothérapie traditionnelle utilise la gentiane pour lutter contre le manque d'appétit. Elle accroît les sécrétions salivaires et gastriques. Elle est d'ailleurs considérée comme l'amer parfait, dénuée d'astringence et presque de toxicité. Des liqueurs apéritives à base de gentiane jaune sont d'ailleurs consommées depuis des siècles pour stimuler l'appétit. La gentiane est inscrite dans la Liste A des plantes médicinales de la Pharmacopée française et son usage traditionnel est également reconnu par l'Agence Européenne du Médicament, l'OMS et l'ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy). Dans le cas de paludisme, la gentiane est un adjuvant à la quinine.

Posologie : teinture-mère...

  • En décoction : faire bouillir 1 cuillère à café de racine écrasée pour une tasse d'eau froide, pendant 3-5 minutes et laisser infuser 10 minutes à couvert hors feu. En prendre 1 tasse 15 à 30 minutes avant chaque repas. "Le gout est amer", prévient la naturopathe.
  • En infusion : une ½ cuillère à café de racine / tasse, laisser infuser 5 min.
  • En extrait hydro-alcoolique (teinture mère) : il est généralement recommandé 25 gouttes dans de l'eau, 3 fois/jour.

Pourquoi dit-on qu'elle peut être toxique ?

La gentiane n'est pas toxique mais il faut veiller à ne pas la confondre avec le vératre (Veratrum allum) en allant récolter les racines qui se ressemblent. Il faudra l'identifier par son feuillage, alterné chez le vératre, et deux feuilles opposées chez la gentiane.

Précautions d'emploi et contre-indications

  • La racine de la gentiane jaune est contre-indiquée dans les cas d'irritation, inflammation, d'ulcère de l'estomac ou du duodénum, de reflux gastro-œsophagien ou d'hypertension artérielle.
  • Elle est "déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, en cas de prise d'antidepresseurs (type IMAO)."
  • "Attention, la gentiane peut impacter le sommeil, il n'est pas recommandé de la prendre le soir " précise Amélie Mounier.
  • Rappel : "les plantes se prennent toujours en cure de 21 jours (sauf exception où la prise est plus courte) avec une pause d'une semaine si on souhaite la renouveler. Il est impératif de toujours redemander les recommandations de posologie et contre-indications lors de l'achat d'un produit", souligne la naturopathe.

Effets secondaires indésirables

Des maux de tête peuvent éventuellement accompagner la prise de gentiane jaune. "Un surdosage peut entrainer une irritation de l'estomac, nausées et vomissements".

Merci à Amélie Mounier, naturopathe certifiée FENA, à Vincennes.

Phytothérapie