Quels aliments éviter en cas d'arthrose ?

Maladie inflammatoire et chronique, l'arthrose touche des millions de personnes. A l'heure actuelle, il n'y a malheureusement pas de traitement curatif mais seulement préventif pour ralentir sa progression. Et les aliments dans tout ça ? Peuvent-ils être une aide efficace ?

Quels aliments éviter en cas d'arthrose ?
© Natalia Van Doninck-123RF

Pourquoi faut-il éviter certains aliments en cas d'arthrose ?

L'arthrose est une maladie inflammatoire qui se manifeste par des douleurs au niveau des articulations. Elle est due à la dégradation du cartilage ; ce dernier est un tissu de protéines qui recouvre les os et dont la surface est tapissée de liquide synovial. Vous comprendrez aisément qu'il faut alors limiter l'inflammation. Pour ce faire, il convient d'éviter les aliments inflammatoires.

Quels sont ces aliments ?

Pour éviter l'inflammation, il convient d'éviter :

  • les aliments riches en acides gras saturés comme les charcuteries, les fromages, les margarines végétales hydrogénées, la peau des volailles,
  • les aliments riches en acides gras trans qui sont en force dans les aliments transformés et frits,
  • les aliments riches en oméga-6 consommés en trop grandes quantités comme l'huile de tournesol, soja, arachide,
  • les aliments transformés riches en sucres simples (sirop de glucose…) les produits raffinés (farine blanche, pain blanc…). Pour résumer, on évitera les aliments à index glycémique élevé qui favorisent des pics de glycémie.

Des boissons à éviter en cas d'arthrose ?

Laissez dans vos placards les boissons sucrées, les sodas. A vos mixeurs ! Préparez-vous des boissons anti-oxydantes à base de fruits rouges (myrtilles, fraises, framboises, cerises), de papaye, de mangue… Côté légumes, optez pour les carottes, les légumes feuilles (épinards frais, mâche, chou vert…).

Quels aliments privilégier à la place ?

Une alimentation adaptée est indispensable pour préserver les cartilages. On privilégiera les aliments riches en protéines comme la viande, les poissons, les œufs, les légumes secs ; les aliments riches en fibres (fruits et légumes), en antioxydants (toujours des fruits et légumes mais colorés comme tomates, feuilles d'épinards…), les aliments vecteurs de bonnes graisses (oméga-3) comme les poissons gras (maquereau, sardine, saumon…), les huiles végétales et les fruits oléagineux. Pensez aussi aux graines de lin, des petites pépites de bienfaits !

Mes conseils de diététicienne

Savez-vous que le curcuma est une épice reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires ? Même si sous forme alimentaire, il en faut beaucoup pour obtenir des effets conséquents, c'est toujours mieux que rien ! Offrez-vous aussi un cocktail d'antioxydants pour limiter l'inflammation à base d'aliments riches en caroténoïdes (carottes…), vitamine C (agrumes) et vitamine E (huiles végétales).