Algue marine : bienfaits, iode, quantité, lesquelles manger ?

Au-delà de leurs bienfaits cosmétiques, les algues marines peuvent aussi se retrouver dans les assiettes des Français ou sous forme de compléments alimentaires. L'occasion de faire le plein de vitamines et de minéraux. Bienfaits, dangers, contre-indications, Sandrine Raffel, naturopathe, nous répond.

Algue marine : bienfaits, iode, quantité, lesquelles manger ?
© tycoon751

Définition : c'est quoi une algue marine ? 

"Les algues sont des organismes capables de pratiquer la photosynthèse et vivant majoritairement dans un milieu aquatique (marin ou dulcicole) ; ce sont donc des végétaux, explique Sandrine Raffel, naturopathe. Elles sont dépourvues de tige, de racine, de feuille ou de fleur".
On distingue 3 familles d'algues : 

  • Les bleues-vertes (chlorophycées),
  • Les rouges (rhodophycées) 
  • Les brunes (phéophycées).      

Parmi les algues les plus courantes, on peut citer : 

  • Kombu (nom japonais): C'est une laminaire (laminaire à longue stipe, au Canada)
  • Wakamé (nom japonais): C'est une laminaire (Alarie succulente, au Canada)
  • Varech vésiculeux (terme français) : C'est une fucacée. "On utilise ce nom pour désigner l'algue de type Fucus vésiculolus ou on utilise simplement le terme "Fucus" .

"Parmi celles que l'on peut cuisiner ou prendre en compléments alimentaire : le wakame, l'arame, la nori, le lithothamne, le kelp fucus vésiculeux, le kombu, la chlorella, la spiruline qui contient la phycocyanine, le klamath… ".

Quels sont les bienfaits d'une algue marine ?

"Plus qu'une simple plante ou un simple aliment, elles sont si bénéfiques sur la santé qu'on pourrait les définir comme un remède et même une multivitamine en soi", poursuit notre thérapeute. "La plupart des algues utilisées comme compléments alimentaires sont consommées pour leur richesse en minéraux. La spiruline est par exemple très riche en fer, la chlorelle aide à l'élimination des métaux lourds, l'algue Klamath contient 20 acides aminés et 60 minéraux, la Fucus est utilisée comme coupe-faim… ". Les algues, parfois appelées légumes de mer contiennent une tellement grande variété de nutriments et phyto-nutriments qu'il serait impossible de tous les nommer. "Ce qui les distingue des légumes que nous sommes habitués à consommer, c'est leur densité nutritionnelle. C'est pour cela qu'on dit que les algues sont des concentrés nutritifs incomparables".


Elles sont particulièrement riches en fer, protéines, calcium, sodium et iode. "Fait intéressant, le Wakamé contiendrait 10 fois plus de calcium que le lait, la laitue de mer, 25 fois plus de fer que le bœuf et le varech 100 à 500 fois plus d'iode que les fruits de mer !". D'ailleurs, elles sont, pour cette raison, très avantageuses à inclure dans une alimentation de type végétalienne. "Elles contiennent également, en proportions différentes, ces nutriments et composantes : Magnésium, potassium, sodium, sélénium, manganèse, zinc, cuivre, antioxydants, vitamines C, E, K, vitamines B, fluor, DHA (surtout pour les microalgues comme la spiruline et la chlorelle), fibres solubles, polysaccharides".
Elles favorisent le processus de détoxification. "Tout comme elles nettoient l'eau dans laquelle elles se trouvent en milieu naturel, elles ont également la capacité de nettoyer et purifier nos liquides organiques, nos cellules et notre sang et ainsi nous protéger des dommages causés par certaines substances hautement toxiques (cure de Chlorella et Klamath) ". Elles ont, en effet, une action protectrice contre les radiations. "De plus, elles favorisent la chélation des métaux lourds et composés radioactifs emmagasinés dans les tissus de l'organisme. C'est l'acide alginique des laminaires et du varech (fucus) qui a la propriété de protéger de la radiation. Elle va, entre autres, diminuer l'absorption de Strontium90 (un composé radioactif) à 90%. Ces algues brunes éliminent aussi le mercure, l'arsenic, le plomb, le cadmium et le baryum". Elles nourrissent le Sang et le Yin (médecine traditionnelle chinoise). "Puisqu'elles sont très riches en minéraux, elles aident à alcaliniser notre terrain, diminuer le Feu Pervers et les inflammations de peau et les articulations. Cela en fait justement une plante de choix en cosmétique pour les mêmes raisons". Elles soutiennent et régularisent les fonctions thyroïdiennes. "Les fucus et les laminaires peuvent aider à adresser l'hypothyroïdie causée par une carence en iode, car elles sont très riches en ce micronutriment. Elles peuvent donc aider à stimuler la glande thyroïde, à en régulariser les fonctions". Elles soutiennent le système reproducteur féminin. "Etant donnée que les algues soutiennent la glande thyroïde, elles vont aider à moduler le niveau d'œstrogène dans le corps. En effet, les œstrogènes peuvent être en excès en cas de mauvais fonctionnement thyroïdien et favoriser l'apparition de pathologies comme les fibromes, le syndrome prémenstruel... Les algues aident à garder des niveaux sains d'œstrogène ".

Quelles sont les meilleures algues marines ?

"Pour moi, il n'y en a pas une meilleure que l'autre car elles sont toutes différentes, reconnait la naturopathe. L'algue sera choisie suivant le besoin physiologique du moment ou par envie .

Quelle quantité d'algue consommer par jour ? 

La ration par jour va varier selon l'âge et les besoins de chacun. "L'important est d'écouter son corps qui sait ce dont on a besoin. Si vous avez une attraction pour les algues, vous avez sûrement une carence en nutriments essentiels. L'idéal est d'en manger plus en hiver quand il y a moins de lumière, quand vous êtes fatigués ou que vous avez un effort à fournir, quand vous vous sentez faible au niveau immunitaire". Les algues servent aussi à se détoxifier. "Il est judicieux de faire une petite cure à chaque changement de saison. Pour parler de quantité, 5 g d'algues déshydratées et entre 20 g et 30 g d'algue fraîche suffisent". 

Combien de calories dans une algue marine ? 

"L'algue est un nutriment sain, un végétal, qui est riche en vitamines et en minéraux, insiste Sandrine Raffel. Je dirais que l'algue est hypocalorique, au vu de ce qu'elle propose comme multiples bienfaits".

Quels sont les dangers des algues marines ? 

Les algues absorbent les métaux lourds et toutes les pollutions environnementales

En plus des 72 500 algues recensées, il existe entre 200 000 et 800 000 types de microalgues. "Ces organismes microscopiques constituent généralement le premier maillon d'une chaîne alimentaire et sont à l'origine de quasiment toute la matière organique dans un écosystème". L'Europe et les pays industrialisés utilisent des microalgues en tant que compléments alimentaires pour lutter contre la malnutrition ainsi que pour l'aquaculture. "Le danger, c'est la provenance. Il faut toujours vérifier à quel endroit les algues ont été cultivées et comment. Car elles absorbent les métaux lourds et toutes les pollutions environnementales. C'est pour cela que l'on consomme des algues, entre autres, pour détoxifier le corps. N'hésitez pas à lire les étiquettes et à vous renseigner".

Existe-t-il des contre-indications aux algues marines ?

"Les algues marines sont généralement contre-indiquées pour les individus sensibles à l'iode et ceux souffrant d'hyperthyroïdie. Ce sont des personnes dont le métabolisme de base, déjà assez rapide par rapport à la moyenne, est encore accéléré par l'iode", rappelle la thérapeute. Les algues ne sont également contre-indiquées que pour les personnes qui doivent suivre un régime alimentaire très pauvre en sodium. "Attention si vous êtes sous traitement anticoagulant n'en abusez pas car elles renferment une grande quantité de vitamine K qui coagule le sang. Par exemple, le lithothamne est un légume de mer non dangereux très bénéfique, mais qui certes ne convient pas à tout le monde. Bien qu'elle ne comporte aucune interaction connue, la consommation de cette algue requiert tout de même un avis médical. Le lithothamne a toutefois quelques contre-indications pour :

  • Les enfants en bas âge ;
  • Les femmes enceintes et allaitantes ;
  • Les personnes sous traitement médical ;
  • Les personnes suivant un régime strict sans sel ;
  • Les personnes souffrant de problèmes rénaux et d'hypertension.

Les algues riches en fer sont contre-indiquées aux personnes ayant une hémochromatose (trop de fer dans le sang, qui est délétère pour le foie). "Les personnes qui souffrent d'une carence en iode ont tendance à consommer beaucoup trop d'algues. Cette erreur est souvent commise par les individus qui ignorent les effets néfastes d'un surplus de ce minéral sur l'organisme. Une consommation régulière et en abondance d'iode occasionne des problèmes de fonctionnement de la thyroïde. Les algues impactent aussi le cœur et le rein. De ce fait, les personnes qui souffrent de trouble thyroïdien, cardiaque ou rénal ne doivent pas abuser des algues".

Merci à Sandrine Raffel, Naturopathe réflexologue à Mazères (Ariège), membre du réseau Medoucine.

Bienfaits et méfaits des aliments