Quels sont les dangers du Maxilase ?

Le Maxilase® est un médicament disponible en sirop ou comprimés pour soulager les maux de gorge peu intenses sans fièvre. En 2019, l'ANSM alertait d' "un risque connu de réactions allergiques, très rares mais pouvant être graves".

Quels sont les dangers du Maxilase ?
© dolgachov-123RF

Prescrits pour soulager le mal de gorge, le sirop Maxilase® et ses génériques ne sont plus disponibles en libre accès dans les pharmacies, sur décision de l'Agence du médicament du 28 novembre 2019. En cause  "un risque connu de réactions allergiques, très rares mais pouvant être graves" expliquait l'ANSM.

À partir de quel âge peut-on prendre Maxilase ?

La forme sirop peut être administrée chez le nourrisson dès l'âge de 6 mois avec un poids corporel minimal de 7 kg. En revanche, Maxilase® en comprimé est réservé à l'adulte. 

Quels sont les effets secondaires de Maxilase en sirop ?

Le médicament Maxilase® en sirop peut être responsable de troubles digestifs (nausées, vomissements) ou d'affections de la peau comme une urticaire et des démangeaisons. Plus rarement, il peut provoquer une réaction allergique grave se manifestant par un œdème sous-cutané, un gonflement du visage, une hypotension et une contraction des bronches entraînant une asphyxie. 

Quels sont les effets secondaires de Maxilase en comprimé ?

Les effets secondaires de Maxilase® en comprimé sont identiques à ceux de la forme buvable puisque les deux formes renferment le même principe actif. Maxilase® en comprimé peut causer des troubles digestifs (nausées, vomissements) ou des affections de la peau comme une urticaire et des démangeaisons. Il peut aussi être responsable d'une réaction allergique rare mais grave se manifestant par un œdème sous-cutané, un gonflement du visage, une hypotension et une contraction des bronches entraînant une asphyxie.

Est-ce que Maxilase endort ?

Ce médicament n'induit pas de somnolence. Ainsi, les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines peuvent prendre Maxilase® sans risque. 

Quels sont les signes d'alerte en cas d'allergie à Maxilase ?

Au moment de la prescription du médicament et/ou de la délivrance, le patient est informé du risque allergique et des signes d'alerte associés. Il doit s'alerter face à une réaction allergique grave qui se caractérise par une chute de tension et des difficultés à respirer pouvant s'accompagner d'un gonflement du visage, mais également face à des symptômes bénins comme une éruption cutanée et des démangeaisons de la peau.

En cas d'antécédent d'allergie, le médicament ne devra jamais être réutilisé ultérieurement

Que faire en cas de signes allergiques ?

Dès la survenue de signes allergiques bénins ou graves, le patient doit interrompre le traitement sans attendre et consulter un médecin au plus vite. En cas d'antécédent d'allergie, le médicament ne devra jamais être réutilisé ultérieurement. À noter que de tels symptômes peuvent survenir au cours de la toute première prise de Maxilase®.

Quelles sont les contre-indications de Maxilase ?

Ce médicament ne présente pas de contre-indications particulières excepté l'allergie à l'un de ses composants. Faute de données suffisantes, l'utilisation de Maxilase® est à éviter au cours de la grossesse et de l'allaitement. En raison de la présence de saccharose, la prise est également déconseillée chez les personnes ayant une intolérance ou un syndrome de malabsorption au fructose et au glucose. En outre, ce médicament est proscrit chez tout patient ayant déjà eu une réaction allergique lors d'une prise antérieure. Maxilase® ne doit pas être pris plus de 5 jours. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, le traitement doit être réévalué par un médecin. 

Peut-on prendre Maxilase avec d'autres médicaments ?

Il est tout à fait envisageable de prendre Maxilase® de manière concomitante avec d'autres médicaments. Aucune interaction médicamenteuse n'a été répertoriée. 

Alternatives : que prendre à la place de Maxilase ? 

Pour traiter des maux de gorge peu intenses, il existe plusieurs alternatives thérapeutiques : 

  • des pastilles à sucer ou un collutoire renfermant un antiseptique associé ou non à un anesthésique local
  • un médicament à base de paracétamol (Doliprane®, Dafalgan®, Efferalgan®, etc.)
  • la spécialité Pholcones® en suppositoires (réservée à l'adulte)

Dans un contexte d'infection bactérienne, un antibiotique peut être prescrit en complément de l'un de ces traitements, mais il ne remplace pas Maxilase®.

Sources :
- Base de données publique des médicaments 
- Maux de gorge et médicaments à base d'alpha-amylase : l'ANSM souhaite une information renforcée sur les risques d'allergie via le conseil du pharmacien, 06/01/2021, ANSM

Effets et risques