Kyste hydatique : foie, poumon, définition, traitement

Il s'agit d'une maladie parasitaire due au développement d'une larve de la famille du ténia dans le corps. Le kyste se localise plus volontiers sur le foie, mais aussi les poumons. Quels sont les symptômes de la maladie ? Et le traitement ? Les explications du Dr. Benoit Mory, gastro-entérologue à Paris.

Kyste hydatique : foie, poumon, définition, traitement
©  ryanking999-123RF

Définition : c'est quoi un kyste hydatique ?

"Aussi appelé "échinococcose hydatique" ou "hydatidose", le kyste hydatique est une maladie parasitaire due au développement de la forme immature d'Echinococcus granulosus", explique le Dr. Benoit Mory. "Après ingestion du parasite, il se dissémine par voie sanguine ou lymphatique, et touche d'autres organes, en particulier le foie et les poumons, mais aussi exceptionnellement le cœur, les os et les muscles, le cerveau et les yeux". L'infection se caractérise par l'apparition d'un kyste.

Origine : d'où vient le kyste hydatique ?

Cette maladie parasitaire est provoqué par le ver Ténia. "La contamination se fait au contact de chiens parasités (après avoir mangés les viscères d'un ovin infecté) et/ou la consommation d'eau ou de végétaux souillés" précise le Dr. Mory.

Où se localise le kyste hydatique chez l'homme ? Chez la femme ?

Une fois l'œuf éclos au niveau de l'estomac humain, l'embryon migre vers le foie, peut aller vers les poumons. Le kyste hydatique grossit lentement et peut ensuite atteindre quelques centimètres de diamètres au bout de plusieurs années. "Dans 60 à 80 % des cas, la localisation est au foie, au poumon dans 20 à 30 %", indique notre expert.

C'est quoi un kyste hydatique du foie ?

On parle de kyste hydatique au foie lorsque le parasite a atteint cet organe et que l'infection provoque un kyste. "La progression de la maladie est très longue", explique le gastro-entérologue. "Le plus souvent, la maladie est asymptomatique durant des années. Mais elle peut provoquer des symptômes comme : une augmentation de volume du foie (hépatomégalie) avec ou sans jaunisse (ictère), des abcès, des signes liés à une compression du tube digestif (estomac, intestin, voies biliaires...)".

C'est quoi un kyste hydatique du poumon ?

Lorsque l'infection atteint les poumons et développe un kyste. Le plus souvent, il ne se fait pas remarquer. Mais, exceptionnellement, il peut entrainer des douleurs thoraciques, une toux chronique, des difficultés respiratoires (dyspnée), des crachats sanglants (hémoptysie), des abcès pulmonaires… 

Quels sont les symptômes du kyste hydatique ?

Le kyste hydatique est souvent asymptomatique. Il est généralement découvert de façon fortuite, à l'occasion d'un examen échographique ou un scanner. Mais lorsqu'ils atteignent une certaine taille, il peut provoquer une sensation de compression, des douleurs, voire se rompre, ce qui peut être très grave. 

Quels sont les examens pour le diagnostic du kyste hydatique ?

"Le kyste est essentiellement mis en évidence par une échographie ou une IRM", indique le Dr. Mory.

Quels sont les traitements d'un kyste hydatique ?

En dehors des formes compliquées dans lesquelles le traitement est chirurgical, le traitement doit être discuté en réunion pluridisciplinaires. Il existe plusieurs solutions : le plus souvent, l'abstention thérapeutique et la surveillance seule sont préconisés, sinon, la ponction par aspiration et l'injection d'un produit antiparasitaire dans le kyste à l'aide d'une aiguille passée au travers de la peau.

Merci au Dr. Benoit Mory, gastro-entérologue à Paris.

Autour du même sujet

Maladies parasitaires