Kyste sébacé : cause, traitement, que faire s'il est infecté ?

Chargement de votre vidéo
"Kyste sébacé : cause, traitement, que faire s'il est infecté ?"

Très courant, le kyste sébacé survient pratiquement toujours après la puberté et plus fréquemment chez les personnes ayant des antécédents d'acné. L'exposition au soleil, et particulièrement dans le cas de coups de soleil sévères, est un important facteur de risque. Détail avec le Dr Nina Roos, dermatologue.

Définition : qu'est-ce qu'un kyste sébacé ?

C'est le kyste cutané le plus fréquent. "Il s'agit d'une grosseur qui se développe au niveau de la couche superficielle de la peau à partir d'une glande sébacée, dont la fonction est de sécréter du sébum, la substance grasse qui protège l'épiderme. Il mesure de quelques millimètres à 2 cm pour les plus gros et se compose de deux éléments : la paroi du kyste et son contenu, un liquide essentiellement composé de sébum et de kératine", explique le Dr Nina Roos, dermatologue. Il se forme tout particulièrement lorsque les voies normales de sortie du sébum sont bouchées, ce qui provoque l'accumulation de sébum sous la peau. S'il est totalement bénin, il peut parfois s'infecter, notamment si des germes bactériens le colonisent.

Symptômes

"Le principal symptôme d'un kyste sébacé est l'apparition d'une boule dure, arrondie et généralement indolore sous la peau, indique le Dr. Roos. En cas d'infection, d'autre signes viennent se rajouter : une réaction inflammatoire avec rougeur, augmentation de la taille du kyste, de la chaleur à son endroit et une douleur augmentée à la palpation ". L'infection peut également se traduire par la présence de pus, qui peut sortir par pression.

Localisation

Le kyste peut se trouver partout sur le corps, mais plus particulièrement là où les glandes sébacées sont les plus nombreuses : le visage, le cou, l'aine, le haut du dos, le torse et le cuir chevelu. Il concerne plus les hommes que les femmes en raison de leur peau plus épaisse.

Causes

Il se forme à la suite d'une obstruction du canal dans lequel transit le sébum afin d'atteindre la surface cutanée et y assurer son rôle de lubrifiant de la peau et des poils annexés aux glandes. "D'autres facteurs peuvent favoriser son infection : la manipulation des boutons d'acné, le tabac, l'alimentation grasse et sucrée, le stress, le soleil, la fatigue " précise le Dr Roos.

Quand et qui consulter ?

Si le kyste génère une gêne fonctionnelle ou esthétique ou s'il infecte, consultez votre médecin traitant. Au besoin, celui-ci pourra vous orienter vers un dermatologue

Traitement : comment soigner un kyste sébacé ?

Les kystes sébacés non infectés ne nécessitent aucune prise en charge : une simple surveillance suffit. "Ils peuvent être parfois incisés ou retirés chirurgicalement à titre esthétique ", précise le Dr. Roos.

Kyste sébacé infecté : que faire, traitement ?

Dans le cadre d'un kyste sébacé infecté, le médecin vous prescrira un traitement local antiseptique ou antibiotique à appliquer sur le kyste. Parfois un traitement antibiotique par voie générale sera nécessaire pour une durée de 5 à 7 jours. Enfin dans certains cas, un geste consistant à vider le kyste, soit en le drainant avec une seringue, soit en l'incisant, sera indispensable.

Kyste sébacé percé : que faire ?

Lorsque le kyste est infecté, il peut finir par se rompre et laisser s'écouler le sébum qu'il contient. Il est alors nécessaire de nettoyer la zone avec un antiseptique et une compresse stérile, et éventuellement de consulter votre médecin pour vous assurer d'une bonne cicatrisation.

Quand et comment l'enlever ?

S'il est particulièrement gênant ou mal placé (soumis à des frottements par exemple), il peut être nécessaire de le retirer. "Cette intervention chirurgicale est simple et rapide : réalisée sous anesthésie locale, elle consiste à retirer le kyste avec sa coque, cela évite qu'il se reforme " explique la dermatologue.

Merci au Dr Nina Roos, dermatologue.

Maladies et infections de la peau