Perte de cheveux en automne : que faire ?

L'automne est une saison propice à la perte de cheveux. Mais si ce phénomène est naturel, il n'en est pas moins déconcertant. Pas de panique, trois spécialistes nous dévoilent les bons gestes à adopter pour prévenir la chute des cheveux et stimuler la repousse.

Perte de cheveux en automne : que faire ?
© 123RF-mraoraor

La chute de cheveux à l'automne concerne la majeure partie d'entre nous. Si certains ne se sentent pas concernés, d'autres perdent leurs cheveux par centaines. En réalité, ce processus est saisonnier et survient deux fois dans l'année : au printemps et à l'automne. Il est probablement accentué à l'automne après les nombreuses agressions dont a été victime le cuir chevelu durant l'été (soleil, eau de mer, vent, chlore...). Heureusement, ce phénomène est temporaire, et ne dure généralement pas plus de trois mois. Un médecin esthétique, une naturopathe et une coiffeuse nous livrent leurs conseils pour limiter ce phénomène.

Est-ce normal ?

"La chevelure se renouvelle en permanence. Il est donc parfaitement normal de perdre jusqu'à 100 cheveux par jour, explique le Dr Kathleen Scemama, médecin esthétique à Paris. Un phénomène qui est souvent accentué à l'automne, puisque la saison estivale a contribué à assécher le cuir chevelu. Celui-ci a été mis à rude épreuve avec l'eau de mer, l'excès de soleil, et parfois des régimes ayant entraîné une perte de poids et qui, par conséquent, engendrent une perte momentanée de la masse capillaire."

Quels compléments alimentaires ?

Chez les personnes qui souffrent de chute de cheveux tous les ans à cette période, il est possible de prendre des compléments alimentaires en cure de 3 à 6 mois afin de ralentir la chute et de stimuler la repousse. "S'il existe de nombreux produits disponibles sur le marché, il faut veiller à ce qu'ils contiennent des vitamines B1, B6, B8 (biotine) et du zinc en grande quantité, car ce sont ces vitamines et acides aminés essentiels qui ont une réelle incidence sur la santé de la fibre capillaire" explique le Dr Kathleen Scemama, médecin esthétique à Paris. Au salon de coiffure Emma Beauty, situé dans le 15ème arrondissement de Paris, on recommande aussi de prendre des compléments alimentaires avant l'été, afin de prévenir la chute de l'automne. N'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Quels aliments manger ?

L'alimentation joue un rôle primordial dans la santé capillaire. En favorisant l'oxygénation des cellules, les vitamines, oligo-éléments et acides aminés contribuent à ralentir la chute de cheveux et à stimuler la repousse. Ainsi, il est important de consommer beaucoup d'aliments riches en :

  • Vitamines B :  graines, noix, levure de bière, germe de blé, produits laitiers, légumes verts, céréales complètes.
  • Soufre : dans l'ail, l'œuf, la viande, l'oignon, le poisson et fruits de mer…
  • Protéines : volaille, œufs, oléagineux, légumineuses.
  • Zinc : dans les huîtres, le crabe, le homard, la viande rouge, les abats et les œufs.
  • Oméga-3 : poissons gras (thon, saumon, maquereau, hareng), huile de Colza, huile de noix.
  • Fer : varier les sources avec du fer héminique contenu dans les produits d'origine animale et le fer non héminique que l'on trouve dans les végétaux et les œufs.
  • Vitamine C : persil, chou frisé, orange, clémentines, citron, kiwi, pamplemousse, brocoli, chou de Bruxelles, épinards.

Lavage : Quel shampoing choisir ?

Ne pas se laver les cheveux plus de 2 à 3 fois par semaine.

La gérante du salon de coiffure Emma Beauty à Paris préconise l'utilisation de shampoings sans sulfates, sans parabènes, de préférer les produits naturels, afin de ne pas agresser le cuir chevelu et ainsi limiter la chute. De la même manière, elle recommande de rincer ses cheveux à l'eau tiède pour éviter d'agresser le cuir et de protéger ses cheveux du soleil et du froid. Elle temporise toutefois, en disant que "c'est l'automne, il est tout à fait normal que les cheveux tombent un peu. Comme les arbres qui perdent leurs feuilles ! Il ne faut pas s'inquiéter, mais quand la chute devient trop importante, il peut être nécessaire de consulter". De son côté, la naturopathe Sabine Monnoyeur recommande de ne pas se laver les cheveux plus de 2 à 3 fois par semaine. Enfin, les massages du cuir chevelu sont également recommandés car ils favorisent la pousse du cheveu en activant la microcirculation.

Quels conseils en naturopathie ?

La naturopathe Sabine Monnoyeur conseille d'apprendre à gérer son stress, d'éviter les cosmétiques chimiques, de ne pas se laver les cheveux plus de deux à trois fois par semaine, de dormir au moins huit heures par nuit et de pratiquer une activité physique régulière. Autant de bons réflexes qui permettent de favoriser l'élimination des toxines accumulées dans l'organisme et participent à l'oxygénation du cuir chevelu. Autre astuce pour limiter la chute de cheveux à l'automne : frictionner 5 gouttes d'Huile Essentielle de Cèdres de l'Atlas chaque soir avant le shampoing.

La mésothérapie, ça marche ?

Voici une autre technique pour stimuler la vitalité du cuir chevelu : les injections de mésothérapie. Cette méthode consiste à effectuer de toutes petites piqûres sur l'ensemble du cuir chevelu au niveau du bulbe, en insistant sur les zones les plus dégarnies. Le produit injecté contient des vitamines, des oligoéléments, du zinc et de l'acide hyaluronique qui vont, dans un premier temps, ralentir la chute des cheveux et dans un deuxième temps, stimuler la repousse. Comme la chevelure est un équilibre entre la perte normale des cheveux et la repousse, on va rétablir cet équilibre en huit séances environ. "La mésothérapie est efficace pour ralentir la chute de cheveux saisonnière et stimuler la repousse, à condition que le bulbe soit sain. En revanche, cette méthode n'est d'aucune utilité sur la calvitie, pour laquelle le seul recours sera la greffe de cheveux" prévient  le Dr Kathleen Scemama, médecin esthétique.

Merci au Dr Kathleen Scemama, médecin esthétique (Paris), à Sabine Monnoyeur, naturopathe (Paris) et au salon de coiffure Emma Beauty (Paris 15ème).