Pelade : cheveux, barbe, cause, traitement

Chargement de votre vidéo
"Pelade : cheveux, barbe, cause, traitement"

La pelade ou "alopécie en plaques" est une perte de poils ou de cheveux, plus rarement d'ongles, sur une zone en général localisée. On guérit généralement d'une pelade mais elle peut aussi parfois devenir chronique. Le point avec le Dr Nina Roos, dermatologue à Paris.

Définition : qu'est-ce que la pelade ? 

"La pelade est une perte de poils ou de cheveux, plus rarement d'ongles, sur une zone en général localisée", explique la dermatologue Nina Roos. Dans sa forme classique, la pelade est une perte de cheveux sur une ou plusieurs plaques rondes au niveau du cuir chevelu et plus rarement au niveau de la barbe. La pelade est une maladie auto-immune, "les cellules du système immunitaire vont s'attaquer au corps qui les hébergent et, dans ce cas, attaquer le follicule pileux ou les ongles. Le follicule pileux étant ce qui génère le poil ou le cheveux mais également la matrice de l'ongle", ajoute la spécialiste. Selon le dictionnaire médical Vidal, la pelade toucherait 1 % de la population. 

Pelade des cheveux 

La pelade du cuir chevelu est la plus fréquente. "On la retrouve en une ou plusieurs plaques rondes ou ovales", note Nina Roos. Certaines pelades passeront inaperçues, sur des petites plaques de un à deux centimètres qui repousseront en trois ou quatre mois sans traitement. Localisée derrière la tête à la base du crâne, on parle de pelade ophiasique. Lorsque la totalité du crane est atteinte, on parle alors de pelade décalvante.  

pelade
Image d'une pelade des cheveux © 123RF

Pelade de la barbe 

Chez les hommes qui souffrent de pelade, le cuir chevelu sera majoritairement touché. Toutefois, selon la dermatologue, "ce type de plaques, en forme ronde ou ovale, au niveau de la barbe est toutefois fréquent.

Pelade des sourcils 

Une pelade seule des sourcils, ou des cils, est extrêmement rare. "La pelade touche rarement exclusivement les sourcils ou les cils ou des plaques de poils du corps. Dans ce cas, observe Nina Roos, il s'agit plus généralement d'une pelade qui va toucher de façon spectaculaire le cuir chevelu et également les sourcils, les cils, les poils du corps ou les ongles."

Qu'est-ce qu'une pelade universelle ? 

Une pelade universelle atteint la totalité des poils du corps, les cheveux et les ongles. "On observera alors des pelades ophiasiques ou totalement décalvantes. La pelade s'attaquera aussi aux autres zones pileuses ou unguéales (relatif à l'ongle, ndlr) du corps", explique la dermotologue. Cette pelade est très invalidante et difficile à vivre au quotidien pour le patient. "Si quelqu'un perd ses cils, ses ongles, cette personne a tout le temps les yeux irrités car les cils jouent un rôle énorme pour la protection de l'oeil. Manipuler et effectuer les gestes du quotidien, comme s'habiller le matin ou manger, sans ongle, est aussi très difficile. La pelade universelle justifie un traitement et une prise en charge rapide et adaptée, en milieu hospitalier", poursuit la spécialiste. 

Quelles sont les causes ? 

Les causes de la pelade sont liées à une activité inhabituelle du système immunitaire qui s'attaque au follicules pileux ou aux ongles. "Ce terrain auto-immun préexiste, c'est à dire qu'il s'agit en général de gens qui ont une prédisposition à des maladies auto-immunes – ils peuvent souffrir de diabète ou de vitiligo, soit parce qu'on trouve des maladies auto-immunes dans leur famille", explique Nina Roos. On cite également le stress comme un contexte de survenue de pelade mais "celui-ci n'est pas toujours retrouvé chez les patients. On fait souvent un amalgame avec la chute de cheveux réactionnelle au stress et la chute de cheveux due à une pelade mais ce sont deux choses très différentes qui n'ont pas du tout le même aspect", précise-t-elle. Dans le cas de chute de cheveux réactionnelle au stress, on perd des cheveux par poignée mais on ne retrouve pas de chutes de cheveux en plaque. Enfin, dans la plupart des cas, on ne retrouve pas la cause de la pelade. "Il n'y a pas d'examen complémentaire à réaliser en cas de pelade", précise la spécialiste. 

Quels sont les traitements pour soigner une pelade ? 

Les formes majoritaires de la pelade sont localisées et mineures. "On utilise alors des médicaments immunosuppresseurs locaux qui sont des dermocorticoïdes, soit des crèmes à la cortisone qui vont calmer l'immunité localement. Une fois qu'on a calmé l'immunité, on peut ensuite prescrire des irritants locaux pour activer la repousse des cheveux en stimulant la microcirculation. On utilise aussi souvent du minoxidil, une molécule qui aide à faire repousser les cheveux", énumère notre experte. "Pour les formes plus extensives, on peut être amené à prescrire des immunosuppresseurs par voies orales, de cortisone ou du Méthotrexate. Pour la forme universelle, très invalidante, on peut même faire des perfusions de corticoïdes dans un contexte hospitalier", ajoute Nina Roos. 

Peut-on en guérir ?

"Il y a parfois plusieurs épisodes de pelade dans une vie, mais ce n'est pas le cas pour la majorité des patients. Et la plupart du temps, cela repousse", conclut la spécialiste. 

Merci au Dr. Nina Roos, dermatologue à Paris.