Autotest Covid : supervisé, pass sanitaire, prix, validité

"Autotest Covid : supervisé, pass sanitaire, prix, validité"

Disponibles en pharmacie, les autotests de dépistage de la Covid-19 réalisés (dans le nez) sous la supervision d'un professionnel de santé sont à nouveau reconnus comme valides pour le pass sanitaire selon un arrêté publié au Journal Officiel le 11 novembre. Prix, technique, fiabilité, positif... Conseils et mode d'emploi.

[Mise à jour le 15 novembre 2021 à 11h43] Les autotests de dépistage du Covid sont à nouveau considérés comme valables pour avoir un pass sanitaire selon l'arrêté publié le 11 novembre au Journal Officiel. Dans un courrier du 12 novembre adressé aux pharmaciens, la Direction Générale de la Santé (DGS) les a informés que "les résultats négatifs d'autotests réalisés sous la supervision sont à nouveau reconnus comme preuve utilisable 72h pour le passe sanitaire "activité "." Le pass activité étant le pass sanitaire en vigueur en France. Les autotests supervisés ne sont toujours pas valides pour voyager. Ils n'étaient plus reconnus comme pass sanitaire depuis le 15 octobre. Ce changement d'avis du gouvernement intervient après que le Conseil d'Etat ait rendu une ordonnance le 29 octobre concluant à une suspension de l'exécution du décret du 14 octobre 2021 qui refusait les autotests négatifs comme justificatif de pass sanitaire. Les autotests peuvent être réalisés en complément des tests déjà disponibles avant une rencontre avec des proches ou dans le cadre d'accès à des activités en espace clos : restauration, cinéma, spectacles vivants... Le résultat positif à un autotest doit être confirmé par un test PCR nasopharyngé à réaliser en laboratoire. Le risque de "faux positif" est estimé à moins de 1%. Quelle est la fiabilité des autotests ? Quels sont leurs prix ? Quel intérêt dans la détection du SARS-CoV-2 ? Où en acheter ? Sont-ils remboursés ? Infos à date.

Définition : c'est quoi un autotest ?

L'autotest est un test de dépistage dont le prélèvement (nasal et non nasopharyngé donc moins profond), la réalisation et l'interprétation sont effectués par la personne elle-même. Il n'y a pas d'intervention d'un professionnel de santé. "Les autotests antigéniques représentent des outils de dépistage complémentaires aux tests déjà utilisés en France, argue la HAS. (...) Leur utilisation permet de promouvoir une démarche "d'aller vers", afin notamment de toucher les populations éloignées du système de soins. Et le prélèvement nasal est une option plus acceptable que le prélèvement nasopharyngé lorsque les tests doivent être répétés régulièrement." Les autotests de dépistage du Covid ont été disponibles en France à partir du 12 avril 2021.

Les autotests salivaires sont-ils autorisés en France ?

A ce jour, les autotests salivaires ne sont pas autorisés en France par la HAS. Seuls les autotests avec prélèvement dans le nez sont commercialisés.

L'autotest est-il autorisé pour le pass sanitaire ?

Dans un courrier du 12 novembre adressé aux pharmaciens la Direction générale de la Santé (DGS) confirme que "les résultats négatifs d'autotests réalisés sous la supervision sont à nouveau reconnus comme preuve utilisable 72h pour le passe sanitaire "activité "." Le pass activité étant le pass sanitaire en vigueur en France. Les autotests supervisés ne sont toujours pas valides pour voyager. Cette décision intervient après que le Conseil d'Etat ait rendu une ordonnance le 29 octobre concluant à une suspension de l'exécution du décret du 14 octobre 2021 qui refusait les autotests négatifs comme justificatif de pass sanitaire. Réalisé sous la supervision d'un professionnel de santé (pharmacien par exemple), l'autotest négatif de moins de 72 heures avait été rendu valide comme preuve du pass sanitaire le 9 août 2021.

Comment se passe un autotest supervisé ?

Conformément aux précisions de la DGS du 12 novembre, l'autotest est réalisé sous la supervision d'un pharmacien présent sur site ;  il ne peut désormais mobiliser d'autres personnes exerçant sous sa responsabilité pour assurer cette supervision. L'autotest supervisé peut être réalisé par le pharmacien au sein de la pharmacie ou dans le cadre de l'accès aux établissements, lieux et évènements soumis au passe sanitaire. Dans ce cas, le représentant légal de l'établissement, du lieu ou de l'évènement sollicite un pharmacien afin d'assurer sur place la supervision de la réalisation des autotests. 

► Les autotests sous supervision font l'objet d'une prise en charge par l'Assurance maladie dans les mêmes conditions que pour les RT-PCR et les tests antigéniques (personnes vaccinées, personnes ayant une contre-indication médicale ou un certificat de rétablissement, mineurs, ordonnance de moins de 48 heures, etc.). Le tarif de la prise en charge par l'Assurance maladie est fixé à 12,90 euros par personne testée. Ce prix comprend l'autotest (prix maximum de 4,20€), la supervision des opérations et la saisie dans SI-DEP (8,70€).

►Les autotests supervisés non pris en charge sont facturés par le pharmacien directement à l'intéressé au même prix que le tarif pris en charge par l'Assurance maladie, soit 12,90 euros. Pour rappel, comme pour les tests antigéniques, les autotests sous supervision réalisés dans le cadre de l'accès aux établissements, lieux et évènements soumis au passe sanitaire sont exclusivement payants.

Quelle est sa durée de validité ?

Dans le cadre de son autorisation comme preuve de pass sanitaire, l'autotest supervisé a une durée de validité de 72 heures.

Quel est le principe des autotests de la Covid-19 ?

Dans le cadre du dépistage de la Covid-19, les autotests validés par la Haute Autorité de Santé le 16 mars 2021 sont des autotests antigéniques nasaux. A la différence du test antigénique disponible depuis octobre 2020 en France, l'autotest est réalisé sur un prélèvement nasal profond et non nasopharyngé (qui est encore plus profond). Le résultat de l'autotest est aussi rapide.

→ Les autotests antigéniques recherchent la présence d'ADN du coronavirus dans l'organisme pour indiquer si la personne est infectée au moment où elle fait son test. C'est le même principe que les tests antigéniques nasopharyngés.

Quelle est la fiabilité du résultat ?

La fiabilité des autotests antigéniques a été "extrapolée" à partir des résultats de performances observés pour les tests rapides TDR et TROD dans le cadre du dépistage de la Covid-19. Selon les premières données analysées par la HAS, ces tests ont des sensibilités cliniques de l'ordre de 80 à 95% chez les patients symptomatiques et de 50 à 60% chez les personnes asymptomatiques. La HAS souligne que le suivi des performances des autotests dans les conditions réelles d'utilisation est essentiel. Chez les enfants "une méta-analyse réalisée par la HAS montre des résultats encourageants" indique l'autorité le 26 avril.

Pour qui sont-ils recommandés ?

Les autotests sous supervision sont réservés aux personnes asymptomatiques et qui ne sont pas identifiées comme contact à risque. La HAS estime par ailleurs que les autotests peuvent également être utilisés dans la sphère privée en complément des tests déjà disponibles (par exemple, avant une rencontre avec des proches ou dans le cadre d'accès à des activités en espace clos : restauration, cinéma, spectacles vivants, etc.). L'autotest devra idéalement être réalisé le jour même ou à défaut la veille de la rencontre/activités.

"Le risque de faux-négatif existe et est un peu plus élevé qu'avec les autres tests"

Quand faire un autotest ?

Dans la sphère privée, le test doit idéalement être réalisé le jour même ou à défaut la veille de la visite à un proche (ou d'une sortie au cinéma, au restaurant...). "En répétant le prélèvement, par exemple 1 à 2 fois par semaine, on augmente les chances de détecter le virus au début de la maladie, indique le ministère de la Santé. En cas de symptômes ou de contact avec une personne testée positive à la Covid, il faut faire un test RT-PCR ou antigénique au laboratoire ou chez un professionnel de santé." Ces autotests détectent les variants actuellement dominants des trois principaux lignages : le variant UK, le variant SA et le variant BR-P1.

Comment faire un autotest ?

schéma autotest covid
Schéma pour réaliser un autotest Covid-19. © Ministère de la Santé

Un autotest de dépistage de la Covid-19 doit être réalisé par un prélèvement nasal, avec réalisation du test antigénique immédiatement après.

  • Se laver les mains avec de l'eau et du savon ou avec du gel hydroalcoolique.
  • Sortir tous les éléments de la boîte du test et les poser sur une surface plane bien nettoyée. Identifier chaque élément du kit de test.
  • Il faut introduire l'écouvillon verticalement dans une narine sur 2 à 3 cm (voire 4 cm selon les tests) sans forcer, puis le basculer doucement horizontalement et l'introduire un peu jusqu'à rencontrer une légère résistance. Certains écouvillons présentent une collerette pour aider à apprécier la profondeur de leur introduction. 
  • Puis réaliser un mouvement de rotation à l'intérieur de la narine. Pour certains tests, le prélèvement d'une seconde narine est nécessaire. Si tel est le cas, il faut procéder de la même façon dans l'autre narine avec le même écouvillon. Puis suivre les indications d'emploi pour l'extraction et la lecture du résultat du test sur la cassette.

→ Le test et l'interprétation du test doivent être réalisés selon les conditions définies par le fabricant dans sa notice utilisation.

Quel est le délai du résultat ?

Les autotests délivrent leur résultat en 15 à 30 minutes.

Comment interpréter le résultat ?

La lecture du résultat se fait en quelques minutes :

  • (+) Le résultat est POSITIF si deux bandes colorées apparaissent au niveau des zones (C) et (T).
  • (-) Le résultat du test est NÉGATIF si une bande colorée apparait uniquement dans la zone contrôle (C).
  • (X) Si la ligne contrôle (C) n'apparait pas, le résultat est INVALIDE. Il faut refaire un autotest. En cas de doute sur le résultat, consulter son pharmacien.
  • Jeter les articles du kit dans un sac plastique pour éviter toute contamination. Fermer le sac et le placer dans un deuxième sac plastique. Jeter le tout dans sa poubelle habituelle. Se laver les mains après la manipulation.
résultat autotest covid
Résultats autotest Covid-19 © Ministère de la Santé

Résultat positif : que faire ?

Le résultat est positif si deux bandes colorées apparaissent au niveau des zones (C) et (T). En cas de test positif, il faut s'isoler immédiatement pendant 10 jours et informer les cas contacts de se faire tester aussi. Le résultat positif à un autotest doit être confirmé par un test RT-PCR nasopharyngé à réaliser en laboratoire. Le risque de "faux positif" est estimé à moins de 1%.

Résultat négatif : que faire ?

Le résultat du test est négatif si une bande colorée apparait uniquement dans la zone contrôle (C). Si un autotest est négatif, il ne faut pas abandonner les gestes barrière et la distanciation sociale, notamment lors des visites à des proches "car le risque de faux-négatif existe et qui est un peu plus élevé qu'avec les autres tests" a prévenu Olivier Véran lors de la conférence du 22 avril. Au moindre doute ou si des symptômes de Covid-19 surviennent, je fais un test PCR ou antigénique nasopharyngé.

Où trouver des autotests Covid ?

Les autotests Covid sont en vente libre en pharmacie depuis le 12 avril 2021. Ils sont accessibles sans ordonnance.

Comment faire un autotest en pharmacie ?

Les autotests du Covid sont disponibles, en vente libre pour le grand public, dans les pharmacies françaises depuis le 12 avril 2021. Ils sont pris en charge uniquement pour les aides à domiciles et les aidants familiaux. "Les travailleurs en contact avec des personnes fragiles non vaccinées peuvent se doter de ces autotests pris en charge par l'Assurance maladie, à raison de 10 autotests par mois" a indiqué Olivier Véran. En pharmacie :

► la personne peut donc acheter un autotest et le faire à la maison

► ou demander à le faire sur place sous la supervision du pharmacien.

Peut-on en acheter en ligne ?

Conformément au décret du 11 avril, la vente d'autotests de la Covid-19 est interdite sur Internet par le ministère de la Santé en France.

Quel prix ?

Selon le décret paru au Journal Officiel le 11 avril, les prix de vente des autotests ne peuvent excéder, par test et toutes taxes comprises, 5,20 euros. Réalisé sous la supervision d'un pharmacien (en pharmacie ou sur le lieu d'un évènement soumis au pass sanitaire), l'autotest est facturé 12,90 euros.

Sont-ils remboursés ?

► Les autotests utilisés dans la sphère privée ne sont pas pris en charge par l'Assurance Maladie sauf pour les salariés de services à domicile intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap (SAAD, SPASAD, SSIAD, SAVS, SAMSAH, SESSAD) ; les salariés de particuliers employeurs intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap pour des actes essentiels de la vie ; les accueillants familiaux mentionnés à l'article L. 441-1 du code de l'action sociale et des familles accompagnant des personnes âgées ou en situation de handicap. 

► Les autotests sous supervision font l'objet d'une prise en charge par l'Assurance maladie dans les mêmes conditions que pour les RT-PCR et les tests antigéniques (personnes vaccinées, personnes ayant une contre-indication médicale ou un certificat de rétablissement, mineurs, ordonnance de moins de 48 heures, etc.). Le tarif de la prise en charge par l'Assurance maladie est fixé à 12,90 euros par personne testée. Ce prix comprend l'autotest (prix maximum de 4,20€), la supervision des opérations et la saisie dans SI-DEP (8,70€).

Les autotests supervisés non pris en charge sont facturés par le pharmacien directement à l'intéressé au même prix que le tarif pris en charge par l'Assurance maladie, soit 12,90 euros. Pour rappel, comme pour les tests antigéniques, les autotests sous supervision réalisés dans le cadre de l'accès aux établissements, lieux et évènements soumis au passe sanitaire sont exclusivement payants et non remboursables.

Sources 

Les tests RT-PCR, antigéniques et salivaires. Ministère de la Santé. 4 février 2021.

Covid-19 : la HAS lève la limite d'âge pour l'utilisation des tests antigéniques sur prélèvement nasal. Communiqué de presse mis en ligne le 26 avril 2021.

Avis du Conseil scientifique COVID-19 19 avril 2021 Les autotests : une opportunité de santé publique. 

Les autotests. Ministère de la Santé. 30 mars 2021.

Covid-19 : quelle place pour les tests antigéniques nasaux dans la stratégie de dépistage ? Communiqué de presse HAS 16 mars 2021.

Avis n° 2021.0015/AC/SEAP du 15 mars 2021 du collège de la Haute Autorité de santé relatif à la détection antigénique rapide du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasal (TDR, TROD et autotest)