Ehpad et Covid : nouveau protocole, pass sanitaire, visite

Un nouveau protocole sanitaire a été diffusé le 10 août 2021 par le ministère de la Santé. Les restrictions sont ainsi assouplies en Ehpad. Visites des proches sans rdv, admission, sorties, repas, activités de loisirs, pass sanitaire, vaccination... Voici les nouvelles règles en vigueur.

Ehpad et Covid : nouveau protocole, pass sanitaire, visite
© Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'Autonomie, en visite dans un Ehpad de Lyon le 22 avril 2021 - Bony/SIPA

[Mise à jour le lundi 23 août à 16h15] En 2020, les trois quarts des Ehpad ont eu au moins un résident infecté par le Covid et un établissement sur cinq a connu un épisode dit "critique", au cours duquel au moins 10 résidents ou 10 % de l'ensemble des résidents sont décédés, a indiqué la DREES en juillet 2021. Au total, 38 % de l'ensemble des résidents ont été contaminés et 5 % sont décédés, soit 29 300 décès. La vaccination a débuté en Ehpad à la fin de l'année 2020. Le nombre d'Ehpad atteint par la Covid-19 a ensuite diminué : "4 700 résidents sont décédés des suites du virus en janvier-février 2021, puis 600 entre mars et mai 2021." En lien avec cette importante vaccination parmi les résidents, un nouveau protocole visant à assouplir les restrictions dans ces établissements a été actualisé le 10 août 2021 par le ministère de la Santé. Les visites des proches peuvent se faire sans rendez-vous, en chambre comme dans les espaces collectifs. Il n'est plus demandé de remplir un auto-questionnaire à l'arrivée. Le registre de traçabilité est maintenu. Les sorties sont autorisées, sans limitation des activités collectives au retour (sauf en cas de contact à risque), mais en maintenant les dépistages pour les résidents non vaccinés. Les accueils de jour sont ouverts normalement.

Combien de décès du Covid dans les Ehpad ?

Selon les chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) publiés en juillet 2021, 38 % de l'ensemble des résidents des Ehpad de France ont été contaminés et 5 % sont décédés, soit 29 300 décès en 2020 (sur près de 80 000 totaux). 

Quelles consignes pour l'admission ?

Les admissions ne sont pas conditionnées à la vaccination de la personne. Les personnes non vaccinées doivent cependant être informées de la possibilité de réaliser une vaccination. La réalisation d'un test préalable demeure recommandée. Aucun isolement n'est mis en place de façon préventive lors de l'admission.

Quelles règles pour les repas ?

Les repas collectifs ne font plus l'objet de recommandations spécifiques. Les repas avec les proches sont autorisés. Les activités collectives dans les espaces intérieurs et extérieurs de l'établissement ne font plus l'objet de recommandations spécifiques. Il est néanmoins rappelé que les gestes barrières doivent être impérativement respectés (port du masque en intérieur, mais plus en extérieur, distanciation physique et aération /ventilation des locaux notamment).

Comment se passent les visites en Ehpad ?

Les visites des proches peuvent désormais se faire sans rendez-vous, en chambre comme dans les espaces collectifs. Elles sont organisées de façon à ce que la distanciation soit respectée avec les autres résidents/familles de résidents. Elles demeurent bien sûr interdites à toute personne sous le coup d'une obligation d'isolement ou de quarantaine. Il n'est plus demandé de remplir un auto-questionnaire à l'arrivée mais un registre de traçabilité est mis en place, dans lequel chaque visiteur inscrit à son arrivée son nom, son adresse, son numéro de téléphone portable ainsi que la date et l'heure de sa visite. Ce registre pourra être utilisé pour réaliser du contact tracing en cas d'apparition d'un cas dans l'établissement. Il ne pourra être conservé plus de 14 jours après la visite. Les visites en chambre double sont possibles dans les mêmes conditions que les visites en chambre individuelle. L'accord des deux résidents de la chambre doit être recherché. Une vigilance particulière doit être portée aux situations où l'un des deux résidents n'est pas vacciné. Dans tous les cas, une attention particulière doit être portée à l'aération/ventilation de la pièce, en continu si possible lors de la visite, ou au minimum quelques minutes toutes les heures.

Si les visites sont possibles dans les Ehpad, elles dépendent de votre état de santé. 

→ Si vous ne présentez pas de symptômes de Covid-19 :  un test effectué à titre individuel présente peu d'intérêt, estime la Haute Autorité de Santé. Il peut être faussement négatif et vous rassurer à tort : vous ne devrez pas renoncer aux gestes barrières lors de votre visite. Toutefois, les tests sont recommandés dans le cadre d'un dépistage ciblé pour un groupe de personnes, afin d'identifier d'éventuels cas groupés au sein d'un établissement. Ainsi, ils pourront être proposés par exemple aux professionnels de l'EHPAD et aux résidents.

→ Si vous présentez des signes de maladie, tels que fièvre, toux sèche, fatigue, etc. ou si vous avez été récemment en contact avec une personne contaminée par le virus SARS-Cov-2, reportez votre visite que vous ayez fait ou non un test. Consultez votre médecin qui pourra vous expliquer à partir de quand vous pourrez revenir rendre visite à votre proche.

En cas de symptômes évocateurs de l'infection Covid, reportez votre visite.

Comment ça se passe s'il y a un cas positif à la Covid-19 dans l'Ehpad ?

En cas d'apparition d'un premier cas au sein de l'établissement, la direction de l'établissement, après concertation avec l'équipe soignante et le médecin coordonnateur, procède à un dépistage au sein des résidents et des professionnels de l'établissement :

► Dès qu'une personne (résident ou professionnel) est positive, identification de tous les contacts à risque selon la doctrine en vigueur pour l'identification des contacts à risque s'agissant notamment de la prise en compte ou non du statut vaccinal de la personne :

  • tests de tous les contacts à risque identifiés (immédiat et à J7), quel que soit le statut vaccinal de la personne ;
  • tests de tous les résidents de l'établissement ne bénéficiant pas d'un schéma vaccinal complet (immédiat et à J7) ;
  • si la personne positive a été infectée par une mutation d'intérêt, les contacts à risque sont isolés 7 jours, qu'ils bénéficient ou non d'un schéma vaccinal complet ;
  • si la personne positive a été infectée par une autre souche qu'une mutation d'intérêt, seuls les cas contacts à risque qui n'ont pas été complètement vaccinés ou qui présentent une affection les rendant éligibles à une 3ème dose de vaccin, même si celle-ci a déjà été administrée, doivent être isolés.

► En cas d'impossibilité d'identifier finement les contacts à risque, test systématique de toutes les personnes (résidents et professionnels) de l'établissement ou de la section concernée de l'établissement (selon l'organisation de celui-ci) ;

► En cas de cluster (découverte d'au moins trois cas positifs parmi les résidents et professionnels), test (PCR ou TAG) systématique de toutes les personnes de l'établissement. La détection de trois cas parmi les résidents ou les professionnels des établissements peut conduire la direction à mettre en place des mesures de protection complémentaires sur tout l'établissement ou par secteur jusqu'à ce que le cluster soit considéré comme maîtrisé.

Peut-on prendre son proche dans les bras ?

Malheureusement non. Si votre proche veut vous embrasser ou vous toucher, expliquez-lui que, pour le protéger, vous ne pouvez pas. "Vous pouvez mimer tous les gestes d'affection et de tendresse. Même avec un masque chirurgical, un sourire peut se lire sur votre visage" souligne la Haute Autorité de Santé. Si votre proche rencontre des difficultés importantes de communication, il existe des masques transparents ; veillez dans ce cas à choisir un masque homologué par l'Afnor.

Mon proche peut-il sortir pour venir en famille ?

A partir du 21 juillet, les sorties ne font plus l'objet de limitation des activités collectives au retour. En revanche :

  • avant chaque sortie est réalisée une sensibilisation du résident et de sa famille au respect des gestes barrières pendant la durée de la sortie ;
  • un test à J+7 continuera d'être proposé aux résidents ne bénéficiant pas d'un schéma vaccinal complet. Pour les résidents de retour d'un séjour prolongé (7 jours ou plus), un test le jour du retour (J0) leur sera également proposé ;
  • une vigilance particulière est demandée si le résident a été exposé à une situation à risque (attention particulière portée à la distanciation physique et à l'aération des locaux notamment). Dans ce cas, il peut être proposé au résident, s'il n'est pas vacciné, de ne pas participer aux activités collectives en cas de doute. Les résidents non vaccinés qui le souhaitent pourront par ailleurs se faire tester ;
  • si le résident est identifié comme contact à risque, les mêmes mesures qu'en population générale s'appliquent.

Le port du masque est-il obligatoire ?

Le port du masque chirurgical n'est plus obligatoire en extérieur sauf situations à risque plus élevées de contamination et mesures locales, notamment les marchés. Le port du masque chirurgical reste la règle en intérieur en dehors de la chambre (activités collectives, visites dans les chambres d'autres résidents, sorties) et en présence d'autres personnes y compris dans la chambre.

Deux exceptions au port du masque :

► dans le cadre privé familial et amical : les personnes réunies dans la chambre du résident (y compris celui-ci) peuvent ne pas porter de masque si elles ont bénéficié d'un schéma vaccinal complet et à condition de respecter les autres mesures barrières ;

► les impossibilités en raison de problèmes cognitifs, dérogations pour certaines PSH, ou autres difficultés (ex. masque à O2, etc.) peuvent justifier le non port du masque. Dans ce cas, veiller à ce que toutes les autres personnes présentes (en capacité d'en porter) en portent un.

Sources :

• Communiqué de presse. Le Conseil d'État suspend l'interdiction générale et absolue de sortie des résidents d'EHPAD. 3 mars 2021.

• Protocole de renforcement des consignes relatives aux visites et aux mesures de protection dans les établissements médico-sociaux accueillant des personnes âgées et les USLD du 20 novembre 2020 

• "Protéger les aînés sans les isoler : Assouplissement des recommandations à destination des EHPAD pour les fêtes de fin d'année". 12 décembre 2020. Communiqués de presse de Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l'Autonomie.

Vivre avec le virus