Incontinence anale : causes, solutions, régime alimentaire

Encore plus taboue que l'incontinence urinaire, l'incontinence anale toucherait 9% de la population, précise le Pr Bruno Delval, gynécologue-obstétricien. Qualifié également d'incontinence fécale, ce trouble occasionné par un dysfonctionnement du contrôle sphinctérien anal, cause des troubles psychologiques importants.

Incontinence anale : causes, solutions, régime alimentaire
© belchonock- 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une incontinence anale ?

"L'incontinence anale est définie par des fuites de gaz ou des fuites de selles " involontaire, explique le Pr Bruno Delval.

Incontinence fécale active ou passive ?

"Sa survenue lors d'efforts caractérise l'incontinence anale active ", précise le gynécologue obstétricien. A l'inverse, l'incontinence fécale passive correspond à une perte incontrôlée des selles, alors même que la personne ne ressent pas le besoin d'aller à la selle. 

Quelles sont les causes ?

Parmi les principales causes pouvant engendrer ce type de trouble figurent les efforts de défécation prolongé, les pathologies neurologiques, les suites d'un accouchement par les voies naturelles, l'âge de maternité élevé, le travail lors de l'accouchement prolongé, le nombre élevé d'accouchements, l'utilisation de forceps, l'épisiotomie médiane, âge avancé (patient en institution), intestin irritable, hémoroidectomie. "Ces lésions sont principalement causées par un accouchement par les voies naturelles ", explique le Pr Bruno Delval avant de préciser : "Mais l'incontinence fécale peut également être provoquée par un médicament, la constipation, la diarrhée, la maladie de Parkinson ou le diabète."

Quelles sont les symptômes ?

Cette forme d'incontinence se caractérise par une perte incontrôlée de matières fécales par l'anus.

Quel spécialiste consulter ?

En cas d'incontinence anale, il faut consulter un chirurgien proctologue ou un gynécologue.

Quelles sont les solutions contre l'incontinence anale ? 

Traitement de première ligne 

Pour la régulation du transit, il est recommandé de consommer des fibres alimentaires, notamment, des "graines de Chia et des graines de Lin" pour augmenter le volume et la consistance des selles et améliorer la sensibilité rectale et la perception du besoin de défécation. "L'utilisation des fibres sous forme de complément alimentaire doit se faire à dose progressive afin d'éviter ballonnement voire douleur abdominale ", précise le Pr Bruno Delval. Le gynécologue obstétricien incite également à bien s'hydrater et de faire de la marche à pied. "Une rééducation ano-rectale", peut également être nécessaire et bénéfique. 

Traitement de deuxième ligne 

"Le bouchon anal est un moyen mécanique que le ou la patiente met en place, lui ou elle-même, pour éviter les fuites anales qualifiées de passive ", indique le gynécologue obstétricien. Il s'agit d'incontinence anale par incompétence du sphincter anal. "Les tampons rectaux sont donc un bon moyen simple d'utilisation en complément du traitement médical et avant d'envisager d'autres techniques chirurgicales ". Ils sont constitués de mousse et agissent par obturation du canal anal et ont une durée d'action de plusieurs heures. "Les lavages rectaux permettent la vidange rectale. Ils sont indiqués en cas de fécalome (selles bloquées  dans le rectum) ou en cas d'évacuation incomplète du rectum. Ces lavages sont réalisés sous forme de lavements à base d'eau ou sous forme de flacons conditionnés disponibles en  pharmacie. Ces lavements conditionnés sont utilisables directement par le patient ", précise le médecin. Une "neuromodulation pré-sacrée ou une rectopexie ventrale" peut être nécessaire dans le cadre d'un prolapsus rectal associé.

Quel régime alimentaire ?

En première intention, il est recommandé de consommer des fibres alimentaires afin de réguler le transit. On pense, notamment, aux graines de chia et de lin qui sont riches en fibres et en acides gras oméga-3 d'origine végétale. 

Merci au Pr Bruno Delval, gynécologue obstétricien et auteur du livre "Chirurgie de l'incontinence urinaire et du prolapsus" aux Editions Masson.

Gastro-entérologie