Antrite (ulcérée, érythémateuse) : causes et quand consulter ?

L'antrite est une inflammation d'une cavité naturelle de l'organisme, le plus souvent au niveau de l'estomac. On parle alors plutôt de gastrite. Elle peut être aiguë ou chronique. Quelles en sont les causes ? Quand faut-il consulter ? La réponse avec le Pr Frank Zerbib, gastro-entérologue au CHU de Bordeaux.

Antrite (ulcérée, érythémateuse) : causes et quand consulter ?
© archnoi1 -123RF

Définition : qu'est-ce qu'une antrite ?

Une antrite est une inflammation d'une cavité naturelle de l'organisme. Il existe deux principaux types d'antrites. L'antrite mastoïdienne (ou mastoïdite) est l'inflammation de l'antre de la mastoïde (extrémité de l'os temporal, en-dessous du pavillon de l'oreille). L'inflammation est liée à une infection de la muqueuse mastoïdienne (tissu tapissant l'intérieur de l'antre) : il s'agit d'une rare complication de l'otite. Les principaux symptômes sont de la fièvre et une peau très rouge et douloureuse derrière l'oreille. Le traitement est à base d'antibiotique mais les cas les plus graves nécessitent une opération. L'antrite pylorique (ou gastrite antrale) est quant à elle une inflammation de l'antre pylorique (partie de l'estomac). Contrairement aux idées reçues, "la gastrite n'est pas une maladie. C'est une lésion caractéristique visible uniquement sur les biopsies de l'estomac" précise le Pr Frank Zerbib, gastro-entérologue. La plupart du temps, les patients sont asymptomatiques. Cette pathologie peut être aiguë ou chronique. Dans le premier cas, elle apparaît de manière violente et transitoire. Dans le second cas, l'inflammation dure dans le temps. Les causes sont diverses :  infections, abus d'alcool, de café, d'aliments trop riches en graisse, des médicaments ou encore présence d'une bactérie

Antrite ulcérée

"Un ulcère gastrique correspond à une perte localisée de substance de la paroi de l'estomac ou de la partie initiale de l'intestin grêle (duodénum)", indique le médecin. On estime que 10% de la population est susceptible de souffrir d'un ulcère à un moment ou à un autre dans sa vie. Lorsqu'ils ont un ulcère, les patients ressentent de fortes douleurs au niveau de l'estomac. Elles peuvent s'apparenter à des crampes. Plus rarement, ils peuvent ressentir des sensations de brûlure. La bactérie Helicobacter pylori (H. Pylori), une bactérie qui survit à l'acidité est la principale cause. Il existe d'autres causes qui peuvent expliquer la présence d'un ulcère : une forte consommation d'alcool,  la prise de médicament anti-inflammatoires non stéroïdiens ou aspirine Son diagnostic repose sur une endoscopie.

Antrite érythémateuse ou congestive

La gastrite érythémateuse se caractérise par un érythème, une rougeur sur la muqueuse de l'estomac. Il s'agit d'un aspect de la muqueuse décrite en endoscopie. Elle ne signifie par forcément qu'il existe une inflammation significative sur les biopsies. 

Antrite érosive

La gastrite érosive est une forme de gastrite chronique. Elle est due à l'érosion de la muqueuse de l'estomac. La gastrite érosive se caractérise par la présence de petites ulcérations sur la paroi de l'estomac( ulcères superficiels). Les causes sont les même que celles de l'ulcère.  Son diagnostic repose sur l'endoscopie.

Antrite atrophique

La gastrite atrophique est une inflammation de la paroi interne de l'estomac associée à une perte des glandes présentes au niveau de l'épithélium, la couche superficielle de la paroi de l'estomac. L'infection à Helicobacter pylori et la maladie de Biermer peuvent être à l'origine d'une gastrite atrophique. Cette gastrite chronique, souvent sévère, "responsable d'une malabsorption de la vitamine B12 est responsable d'une anémie et de troubles neurologiques". Côté symptômes, le patient peut ressentir des troubles digestifs comme des nausées, vomissements ou encore douleurs abdominales. Elle est, le plus souvent, irréversible. Son diagnostic repose sur une endoscopiavec réalisation de biopsies. 

Antrite pylorique

La gastrite pylorique correspond à une inflammation de la muqueuse interne de l'estomac prédominant dans la partie distale de l'estomac appelée l'antre. Cette inflammation peut être liée à la prise de certains médicaments. Elle peut aussi être provoquée par une infection bactérienne. La plupart du temps, les patients sont asymptomatiques. Son diagnostic repose sur une endoscopie avec biopsies. 

Comment se fait le diagnostic ?

L'examen endoscopique, aussi appelé fibroscopie, est l'examen de référence. Il consiste à introduire un tube souple équipé d'une caméra. L'objectif ? Permettre au gastro-entérologue d'examiner l'intérieur de l'estomac afin de repérer d'éventuelles lésions et évaluer l'étendue de la gastrite. "On pourra ainsi voir si il y a un ulcère ou non", indique le médecin. A noter que cet examen n'est pas systématique. "On fera un exploration si la personne a des douleurs persistantes, des signes d'alarme (vomissements répétés pouvant contenir du sang, une anémie, une perte de poids, qu'elle a plus de cinquante ans ou si le traitement ne fonctionne pas". Car le Dr Frank Zerbib le rappelle : la plupart des patients n'ont pas de douleur.  Il est également possible, au cours de l'examen, de réaliser des prélèvements ciblés (biopsies de la muqueuse). L'objectif ? Mettre en évidence la présence du germe Helicobacter pylori et vérifier le caractère inflammatoire de la muqueuse. 

Quand et qui consulter ?

Il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue en cas de douleurs ou de signe d'alarme. 

Traitement : comment soigner une antrite ?

Le traitement dépend de la cause. Lorsque la biopsie a mis en évidence une infection à H.pylori, un traitement antibiotique est prescrit. 
Des médicaments antiacides peuvent être prescrits pour réduire la production d'acides et soulager les douleurs gastriques. La réduction du stress, l'arrêt du tabac, de la consommation d'alcool et d'une surconsommation de café ou de thé est à privilégier.

Merci au Pr Frank Zerbib, gastro-entérologue au CHU de Bordeaux.

Gastro-entérologie