Fistule digestive : causes, symptômes, traitement

La fistule digestive est une connexion anormale entre le tube digestif et un autre organe. Au-delà des douleurs abdominales, cette affection peut avoir de graves conséquences sur la santé. Comment identifier les symptômes ? Comment la traiter ? Réponses avec le Pr David Laharie, Médecin en Gastro-entérologie et hépatologie.

Fistule digestive : causes, symptômes, traitement
© milenaviracocha

Définition : c'est quoi une fistule digestive ? 

"La fistule digestive est une communication anormale entre le tube digestif, où se situe l'orifice primaire et un orifice secondaire, qui peut être un autre organe de voisinage et/ou la peau, explique le Professeur David Laharie, Médecin Gastro-entérologie et hépatologie. La fistule se trouve donc entre ces deux points et est évidemment une anomalie". On distingue ainsi différentes fistules, selon leur localisation anatomique, leur orifice primaire et leur orifice secondaire : 

  • Les fistules entéro-cutanées (FEC) : "elles sont rares et se définissent par une communication anormale entre le tube digestif et la surface cutanée donnant lieu à l'extériorisation de liquide digestif par le trajet fistuleux néoformé".
  • Les fistules entéro-entérites : elles sont localisées entre 2 segments d'intestin.
  • Les fistules entéro-vésicales : elles partent de l'intestin et se terminent dans la vessie. "En cas de déversement de matières fécales dans la vessie, des selles peuvent être émises dans les urines. La prise en charge de ce genre de fistules est chirurgicale".
  • Les fistules entéro-génitales : "elles surviennent plus volontiers dans un contexte postopératoire ou cancérologique".
  • Les fistules digestives postopératoires (FPO) surviennent dans les suites d'un geste chirurgical. 

Quelles sont les causes d'une fistule digestive ? 

"Les causes d'une fistule digestive peuvent être diverses, poursuit le médecin : une perforation d'ulcère duodénal ou gastrique, des complications d'une maladie digestive qui va perforer le tube digestif comme la maladie de Crohn ou une entérite post-radique (après une radiothérapie), ou bien un problème dans les suites d'une intervention chirurgicale digestives". Selon une étude sur 1 148 patients ayant subi une opération de chirurgie abdominale, 5,5 % d'entre eux ont développé une fistule : pour la plupart, elle est apparue dans les 7 jours qui ont suivi l'intervention. "Les fistules digestives postopératoires (FPO) peuvent résulter d'une plaie digestive accidentelle ou d'une suture".

Quels sont les symptômes d'une fistule digestive ? 

"Selon les orifices, certains symptômes peuvent alerter, souligne le spécialiste : des douleurs abdominales persistantes, la présence d'un écoulement anormal de gaz ou de liquide (contenu digestif, gaz ou excréments) dans les urines, diarrhées, fièvre ou un œuf de pigeon sous la peau en cas de fistules entéro-cutanées". Les plus fréquentes restent les fistules digestives postopératoires. "On va alors constater un écoulement anormal au niveau des cicatrices. Les premiers signes arrivent généralement les premiers jours après l'opération alors que le patient est encore hospitalisé".

Qui consulter pour une fistule digestive ? 

"Il faut consulter rapidement un chirurgien spécialisé en gastroentérologie", répond le Professeur Laharie.

Comment pose-t-on le diagnostic d'une fistule digestive ?

Le diagnostic est clinique. "Un scanner peut être demandé en complément afin de caractériser les 2 orifices", ajoute notre interlocuteur.

"Si on n'opère pas, il y a de forts risques de complications"

Quel est le traitement d'une fistule digestive ? 

La plupart du temps, le traitement est chirurgical. "Une fistule digestive ne se résorbera jamais spontanément, assure le Professeur. Il est important de bien préparer le patient car le risque à opérer une fistule est d'avoir potentiellement un risque d'une nouvelle fistule". En cas de fistule à haut débit, on peut équiper le patient d'une stomie (poche) destinée à recevoir le liquide digestif. "Si l'on ne traite pas la fistule digestive, c'est-à-dire, si on n'opère pas, il y a de forts risques de complications notamment infectieuses, de troubles alimentaires, d'amaigrissement".

Quand opérer une fistule digestive ?

Il faut opérer dans tous les cas.

Merci au Professeur David Laharie, Médecin en Gastro-entérologie et hépatologie à l'Hôpital Haut-Lévêque de Bordeaux et secrétaire général de la SNFGE (Société Nationale Française de Gastro-Entérologie).

Gastro-entérologie