Métaplasie intestinale, osseuse : qu'est-ce que c'est ?

La métaplasie désigne la transformation d'un tissu différencié en un autre tissu différencié. Elle peut être osseuse, intestinale, malpighienne, de Barrett... C'est un phénomène qui peut être naturel et sans danger, sauf si cela arrive à un endroit anormal. Quels sont les symptômes ? Que faire ? Explication avec le docteur Romain Troalen, médecin généraliste.

Métaplasie intestinale, osseuse : qu'est-ce que c'est ?
© kasto - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une métaplasie ?

"La métaplasie désigne la transformation d'un tissu différencié en un autre, à une localisation anormale du corps", commence le docteur Romain Troalen, médecin généraliste dans la région parisienne. Ce phénomène est adaptatif et réversible. Il répond à une agression répétée et prolongée, "qui peut être hormonale, chimique ou tissulaire, telle qu'une inflammation, une irritation ou une infection par exemple", précise-t-il.

Pour mieux comprendre... Il faut savoir que la plupart des tissus de l'organisme sont d'abord des cellules souches (ces cellules peuvent se transformer en n'importe quel type de tissu), puis elles se transforment en cellule différenciée, telles que les cellules de la peau, de l'œil, de l'estomac… La métaplasie est donc phénomène qui peut être normal, mais cela devient potentiellement pathologique et donc dangereux selon sa localisation et le type de métaplasie. "Une métaplasie normale se manifeste par exemple au niveau du col de l'utérus, au moment de la puberté : l'épithélium glandulaire du col de l'utérus va se transformer en épithélium malpighien", ajoute le médecin.

Localisation de la métaplasie

Métaplasie des bronches 

Il s'agit d'une des métaplasies les plus répandues. L'exposition au tabac ou à un environnement contenant des vapeurs chimiques provoque une transformation de l'épithélium glandulaire de la bronche en épithélium malpighien. Comme l'explique le docteur, "la métaplasie dans cette situation n'est pas immédiatement dangereuse, mais il existe un risque d'apparition en deuxième étape d'une dysplasie, puis en dernière étape d'un cancer du poumon, aussi appelé carcinome malpighien".

Métaplasie du col de l'utérus : métaplasie malpighienne

Cette métaplasie peut être normale, mais peut aussi être dangereuse, "comme le fameux papillomavirus qui va provoquer une métaplasie anormale au niveau du col, qui peut entraîner par la suite le cancer du col de l'utérus" explique le docteur Romain Troalen. On recherche cela avec les frottis de dépistage, où l'on retrouve des métaplasies différentes. Lors des frottis, il s'agit de différencier les métaplasies normales de celles qui montrent des signes d'un début de cancer.

Métaplasie de l'œsophage 

Pour rappel, l'œsophage est le tuyau qui va de la bouche à l'estomac. Quand il y a des reflux gastro-œsophagiens (RGO), c'est-à-dire de l'acide qui remonte dans la partie basse de l'œsophage, cela provoque une agression chimique pouvant finir par transformer l'épithélium de type intestinal en glandulaire intestinal, cela s'appelle un endo-brachyoesophage (aussi appelée œsophage de Barrett). Dans certains cas, l'endo-brachyoesophage peut donner un cancer de l'œsophage.

Métaplasie de l'estomac 

La métaplasie de l'estomac peut se produire lorsque la paroi de l'estomac est attaquée par les acides de l'estomac et par la bactérie Helicobacter pylori. C'est une bactérie que tout le monde a, mais qui peut ne pas donner de symptômes. Elle favorise fortement les ulcères et les cancers de l'estomac. "C'est pourquoi, en cas d'ulcères, il faut une surveillance régulière, pour éviter que la métaplasie s'installe et risque la formation d'un cancer", précise le docteur.

Métaplasie osseuse 

Lors d'une métaplasie osseuse, on retrouve des tissus osseux dans l'utérus, et cela peut causer une infertilité secondaire. Généralement, cela peut arriver à la suite d'une fausse couche, d'une IVG ou d'un accouchement. Il reste ainsi des fragments de tissu embryonnaire dans l'utérus, qui se développe avec le temps.

Symptômes et conséquences

Il n'y a pas de symptômes spécifiques. Il s'agit des symptômes de certaines pathologies, qui peuvent révéler une métaplasie anormale. Mais il est difficile de les définir sans analyser la nature du problème.

Causes

  • Ulcère : Les reflux gastriques ont pour effet d'attaquer la paroi de l'estomac. Ainsi la bactérie Helicobacter pylori, que tout le monde a naturellement, prolifère et favorise ainsi l'ulcération de l'estomac.
  • Tabac : L'exposition prolongée au tabac dans les bronches peut provoquer une métaplasie, transformant l'épithélium glandulaire de la bronche en épithélium malpighien.
  • RGO  : Les reflux gastro-œsophagiens répétés s'attaquent à la paroi de l'œsophage. Cela risque ainsi de transformer l'épithélium de type intestinal en glandulaire intestinal. On appelle cela un endo-brachyœsophage.

Diagnostic

Le diagnostic se fait en fonction de la localisation de la métaplasie. Par exemple, dans l'estomac, une fibroscopie peut être effectuée, afin de regarder s'il y quelque chose d'anormal. Des prélèvements pourront alors être effectués afin de confirmer le diagnostic.

Pour soigner une métaplasie, il faut seulement éliminer tous les facteurs qui l'ont déclenchés

Traitements

La métaplasie ne se soigne pas à proprement parler, il faut seulement éliminer tous les facteurs qui l'ont déclenchés, par exemple le tabac pour les bronches, les reflux pour l'œsophage. Dans le cas spécifique de la métaplasie intestinale, si elle est due à la bactérie d'hélicobacter pilori, il faudra un traitement antibiotique pour l'éliminer. Il faut ensuite surveiller pendant quelques temps, en faisant régulièrement des analyses pour vérifier que tout rentre bien dans l'ordre.

Merci au Docteur Romain Troalen, médecin généraliste dans la région parisienne.

Autour du même sujet